Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à l'instauration d'une journée de prérentrée en crèche municipale.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2009


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 25 dans le fascicule, déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relatif à l'instauration d'une journée de prérentrée en crèche municipale.

La parole est à Mme SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Aujourd'hui, à la rentrée, quand les crèches municipales parisiennes ouvrent leurs portes suite à la période estivale, elles sont confrontées à différentes difficultés.

En effet, le même jour de la rentrée, les équipes doivent faire face à l?arrivée de nombreux personnels de la petite enfance, nouveaux du fait du roulement important pendant la période estivale. Elles ont à faire face également au besoin de remise en état des crèches après la fermeture estivale. Les parents reviennent après la coupure d?été et les adaptations des enfants commencent et les enfants qui étaient déjà à la crèche avant les vacances se réapproprient le lieu également.

Les familles n'ayant pas eu de place en crèche aux commissions de mai et de juin viennent également exposer leurs besoins à la responsable d'établissement. Et tout cela le même jour.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, nous proposons, à travers ce v?u, qu'il y ait une possibilité pour les personnels de bénéficier d'une journée de prérentrée qui ne soit pas décomptée du quota des trois journées pédagogiques.

Il est, en effet, de première importance que l?équipe puisse trouver sa cohérence avant d?accueillir les enfants, en s?appropriant le projet spécifique de l?établissement.

C'est la pratique commune dans l'éducation nationale et personne, d'ailleurs, ne demande de revenir sur les journées de prérentrée à l'école, au collège et au lycée qui relèvent du bon sens. Nous pensons donc qu'il serait fort utile que la Ville mette à l'étude cette réflexion sur l'opportunité de pouvoir bénéficier d'une journée de prérentrée également pour les tout-petits.

Je vous remercie.

Moins d'une minute, hein ?

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Non, 1 minute 24.

(Rires).

Pour répondre, la parole est à M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

La Ville de Paris est consciente des difficultés rencontrées lors de la réouverture des établissements à la rentrée en septembre.

Il s'agit, pour les équipes, à la fois de remettre en état les locaux, d'accueillir les personnels et les enfants qui, de retour de vacances, doivent se réapproprier les lieux.

Cependant, l?accueil des nouveaux professionnels s'effectue souvent progressivement, parallèlement à l'adaptation des enfants nouvellement admis. La plupart des responsables ne commencent d'ailleurs ces adaptations qu'une semaine après la rentrée, se donnant ainsi du temps pour gérer la remise en route des établissements.

Je prends l'engagement devant vous, Madame SIMONNET, de mettre à l'étude les conditions globales d'accueil au moment de la rentrée de septembre. Cette étude prendra en compte toutes les questions qui se posent à ce moment particulier de l'année, à savoir la question de l'affectation des personnels, notamment après la période estivale, la question de la période d'adaptation des enfants, puisqu?on a un certain nombre d?enfants qui entrent pour la première fois en crèche à ce moment, sans oublier la question des regroupements estivaux dont il faut faire le bilan. Toutes ces questions sont posées, elles sont sur la table.

Je prends l'engagement devant vous d'avoir cette réflexion plus globale et qui ne se limite pas simplement à l'établissement d'une journée de prérentrée et vous demande donc, en conséquence, de bien vouloir retirer votre v?u, moyennant cet engagement.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Une explication de vote de M. ALPHAND.

M. David ALPHAND. - Oui, explication de vote.

La mission d'information et d'évaluation sur la politique de la petite enfance à Paris que j'ai présidée de janvier à juin dernier a présenté ses conclusions au mois de juillet devant notre Conseil.

Cette mission a auditionné toutes les organisations syndicales représentatives auprès de la Direction de la petite enfance à Paris, elle a également auditionné un certain nombre de représentants de parents siégeant dans des conseils de parents et il n?est en aucun cas ressorti une demande de cette nature dans les auditions que nous avons menées.

Cette mission, qui a mené un travail de fond, n'est pas arrivée à la même conclusion que le groupe communiste qui, d'ailleurs, je le note, ne fait pas référence du tout à ces travaux menés pendant six mois par 15 conseillers de Paris.

C?est la raison pour laquelle, sur ce fondement qui nous paraît parfaitement solide et justifié, le groupe U.M.P. se prononcera contre ce v?u.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Madame SIMONNET, maintenez-vous votre v?u ?

Mme Danielle SIMONNET. - Je suis d'abord très étonnée de l'attachement assez récent, visiblement, du groupe U.M.P.P.A., à écouter et lire attentivement toutes les revendications syndicales. Si le Gouvernement pouvait avoir la même attention, je pense que ce pays irait mieux.

Je voulais vraiment remercier M. l'adjoint de l'engagement qu'il prend de regarder de manière globale les conditions de la rentrée. Nous serons, en tous les cas au niveau du groupe Communiste et Parti de Gauche, vraiment disponibles pour réfléchir à toutes les conditions de la rentrée.

Nous souhaitons tout de même maintenir ce v?u car il nous semble que cette question de la journée de prérentrée mérite d'être mise à l'étude. Nous souhaitons donc maintenir notre v?u qui se limite à une mise à l'étude concrète de cette journée de pré-rentrée..

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Il y a maintien du v?u.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assortie d'un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.