Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par M. Rémi FÉRAUD et les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la dénomination de la rue Jean-Moinon.

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2009


 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 39 dans le fascicule, déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relatif à la dénomination de la rue Jean-Moinon.

La parole est à M. Rémi FÉRAUD.

M. Rémi FÉRAUD, maire du 10e arrondissement. - La rue Jean-Moinon est une petite rue du 10e arrondissement située à Belleville. Comme beaucoup d?autres rues, elle a reçu sa dénomination après la Libération, Jean Moinon étant Résistant et mort en déportation.

Il était en réalité commerçant avec son épouse, Marie Moinon, dans le quartier de Belleville. Ils ont été arrêtés en même temps par la Gestapo en 1944 et sont morts tous les deux en déportation. Elle est morte au camp de Ravensbrück.

Mon souhait, et celui de l'ensemble des élus du 10e arrondissement qui l?ont voté à l?unanimité, est que la rue Jean-Moinon soit rebaptisée rue Jean et Marie Moinon, rétablissant une vérité historique, marquant l'engagement des femmes aussi dans la Résistance, agissant pour l?égalité entre les femmes et les hommes.

C'est un souhait porté par le Conseil d'arrondissement du 10e, non pas de débaptiser mais de rebaptiser cette rue du 10e arrondissement.

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste, radical de gauche et apparentés, Communiste et élus du Parti de Gauche, du Mouvement républicain et citoyen et "Les Verts").

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Bravo.

Madame HIDALGO, vous avez la parole.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - C'est bien sûr un avis extrêmement favorable.

Je crois que Rémi FÉRAUD l'a très bien dit, et je pense que Catherine VIEU-CHARIER est sur la même logique que nous. Les femmes ont été invisibles. L'invisibilité des femmes dans l'Histoire est quand même quelque chose qui marque la façon dont elles sont traitées. Je pense que c'est très important pour ce couple de Résistants de pouvoir rétablir cette vérité historique et ce lien qui était le leur.

Donc, avis très favorable. Même si, vous le savez, nous ne sommes pas habituellement favorable, sauf cas exceptionnel, à de nouveaux baptêmes, mais c'est vraiment une circonstance qui le justifie pleinement.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste, radical de gauche et apparentés, Communiste et élus du Parti de Gauche, du Mouvement républicain et citoyen et "Les Verts").

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2009, V. 332).