Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DFPE 194 - Création d’un équipement de petite enfance. - Avenant à convention de subvention (1.069.200 euros maximum) conclue avec la Caisse d’allocations familiales de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2019


 

Mme Antoinette GUHL, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DFPE 194 relatif à la création d'un équipement de petite enfance, avenant à convention de subvention, 1.069.200 euros maximum, conclu avec la Caisse d'allocations familiales.

La parole est à M. Geoffroy BOULARD. Monsieur le Maire ?

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Merci, Madame la Maire, chers collègues.

Je ne vais pas rallonger notre Conseil, mais je voulais évoquer cette création d'un établissement de petite enfance sur la Z.A.C. "Clichy Batignolles", sur cette rue Mstislav Rostropovitch qui est un peu l'Arlésienne, puisque nous attendons cet établissement de petite enfance depuis plusieurs mois - on pourrait presque parler d'années - étant donné que nous avons des retards de livraison de la part de l'entreprise qui doit nous livrer cet établissement, qui est couplé avec une école maternelle notamment. Nous avons beaucoup de difficultés à avoir des engagements précis de la part de l'entreprise qui a subi un certain nombre de retards et qui a très mal géré ce chantier.

Je rappelle qu'une maîtrise d'ouvrage a été confiée à "3F", qui n'a pas été en mesure de nous informer tout au long du calendrier et du chantier de ces retards. La Ville avait pourtant alerté et émis un certain nombre de réserves, mais n'avait pas eu d'informations claires et précises. J'ai donc dû écrire à l'entreprise et j'ai eu un rendez-vous qui m'a permis d'envisager une ouverture de cet établissement de petite enfance à la rentrée. Dans ce projet de délibération, est mentionné l'automne 2019. L'automne démarre le 21 septembre. J'espère que nous aurons cette ouverture d'établissement de petite enfance en septembre.

Quant à l'école, qui est mitoyenne, je sais aussi que la DASCO est mobilisée sur ce sujet de manière à ce que l'on puisse également ouvrir à la rentrée. En tout cas, un calendrier a été fixé. J'aurai un point d'étape dans quelques semaines avec le directeur général de l'entreprise chargée des travaux de ce complexe, à la fois une crèche et une école, de manière à ce que la commission de sécurité puisse se réunir en août.

Voilà les informations que je voulais communiquer à notre Conseil et vous dire que nous sommes mobilisés afin que cet établissement ouvre en temps et en heure après beaucoup de mois de retard. Il faudra analyser d'ailleurs les manquements et notamment la responsabilité de "3F" qui était le maître d'ouvrage sur cette réalisation.

Mme Antoinette GUHL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur le Maire.

Je donne la parole à Mme Sandrine CHARNOZ, pour vous répondre.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Merci, Madame la Maire.

Merci, Monsieur le Maire, pour votre intervention qui me permet de rappeler depuis 2014 notre engagement avec un effort sans précédent pour créer 5.000 nouvelles places de crèche d'ici la fin de la mandature, et rappeler que le plan d'urgence pour la petite enfance est à l??uvre depuis 2001. Nous étions le dernier département français, nous sommes le premier aujourd'hui. C'est ainsi que plus d'un enfant sur deux, soit 56 % des petits Parisiens, est accueilli dans une structure municipale, contre une moyenne de 18 % au niveau national.

Pour ce qui est du 17e arrondissement, 320 places seront en passe d'être créées pour un investissement de 18 millions d?euros dans le cadre d'une politique volontariste en faveur des familles, et je sais compter sur votre soutien, Monsieur le Maire.

Je ferai un rappel du contexte de cette opération - une crèche, une école, des logements - qui a été confiée à "I3F" dans le cadre d'une convention de transfert de maîtrise d'ouvrage, "I3F" assurant ensuite la location des logements. L'entreprise qui est ici mentionnée est l'entreprise Léon Grosse qui a décalé la livraison de la crèche et de l'école à plusieurs reprises, ce qui fait craindre une défaillance générale de l'entreprise. Vous parlez d?I3F en tant que mandataire, mais je pense qu'il faut aussi parler de l'entreprise et de ses défaillances que nous pouvons craindre. Notre souhait, comme tous ici, est d'ouvrir l'équipement au plus tôt. Les équipes de la direction concernée sont pleinement mobilisées pour le suivi des travaux pour permettre une ouverture dans les meilleures conditions possibles, et nous souhaitons tous que ce soit au début de l'automne et pas à la fin. Une réunion est prévue le 26 juin prochain pour suivre ce dossier de près et pour garantir les avancées. Nous serons tous mobilisés sur ce projet et sur ces équipements majeurs pour le 17e et pour Paris. Je vous remercie.

Mme Antoinette GUHL, adjointe, présidente. - Merci à vous, pour ces explications très claires.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 194.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2019, DFPE 194).