Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

roupe Ecologiste de Paris relatif à un bilan des zones débitumées.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2019


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l'examen du v?u référencé n° 89, relatif à un bilan des zones débitumées.

La parole est à Mme Joëlle MOREL, par contre s'il vous plaît, je sais que c'est le moment où tout le monde se lève, mais essayez de le faire sans bruit, par respect pour l'oratrice.

La parole est à Joëlle MOREL, pour 2 minutes. Si vous prenez la parole, cela forcera peut-être les groupes, soit à sortir, soit à parler sans bruit, ce qui est difficile.

Mme Joëlle MOREL. - Ce n'est pas en prenant la parole que cela se taira. On a maintenant une certaine habitude.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Allez-y, Madame MOREL. Il faut continuer. Ce sont eux qui sortent.

Mme Joëlle MOREL. - "Le Journal du dimanche" du 15 avril 2019 a annoncé la transformation de 14 hectares d'asphalte en trames brunes et vertes.

(M. Patrick BLOCHE, adjoint, remplace Mme Olivia POLSKI, adjointe, au fauteuil de la présidence).

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Un peu de silence, s'il vous plaît.

Mme MOREL a la parole, et elle seule.

Mme Joëlle MOREL. - "Le Journal du dimanche" du 15 avril 2019 a annoncé la transformation de 14 hectares d'asphalte en trames brunes ou vertes d'ici 2020. Les principaux sites concernés sont les écoles, les grandes places, les bois, et certaines artères routières.

Le groupe Écologiste s'en réjouit, car nous savons qu'un urbanisme mené dans une perspective d'adaptation de la ville au dérèglement climatique donne une place plus grande aux matériaux ayant des qualités de régulation climatique, comme la terre pleine ou le gazon.

Depuis le 16 avril, nous demandons des informations plus précises sur les sites concernés. En l'absence d'informations et de cette liste, le groupe Écologiste émet le v?u suivant : qu'un bilan des espaces désimperméabilisés réalisés et projetés soit réalisé ; que soit établi un état des lieux du niveau de minéralisation des sols ; que soit établie une cartographie de la ville de Paris afin de déceler les lieux qu'il est possible de désimperméabiliser et sur lesquels il est possible de mettre en place des procédés d'évapotranspiration. Si de telles études existent déjà, alors qu'elles fassent l'objet d'une communication en 3e et en 5e Commission. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Joëlle MOREL.

La parole est à Pénélope KOMITÈS, pour vous répondre.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Madame MOREL.

Votre v?u propose qu'un bilan et une cartographie des espaces débitumés sous la mandature soient réalisés. Ce sujet fait l'objet de réflexions et de préconisations aussi au niveau métropolitain, comme en témoigne le référentiel publié "Pour une gestion à la source des eaux pluviales dans la Métropole", notamment publié par l'APUR en avril 2019, qui fait des préconisations de gestion et de transformation de l'espace urbain. C'est un travail accessible en ligne.

Effectivement, nous avons entrepris de faire des opérations pour débitumer et végétaliser la capitale, notamment en lien avec ma collègue Célia BLAUEL. Dans le Plan Biodiversité, il y a des engagements très forts en matière de désimperméabilisation, notamment l'action 19 du Plan Biodiversité, qui vise à participer à la résilience urbaine et à l'adaptation du territoire au changement climatique et à augmenter cette surface. Figurent également dans le PLU et dans le PLUI des engagements, et notamment les engagements de la trame brune.

Ce sont près de 16 hectares qui auront été désimperméabilisés entre 2014 et 2020. Ce sont plus que les chiffres que vous citez, puisque nous en avons ajouté depuis. Par exemple, vous avez la promenade sportive Nation-Stalingrad, l'esplanade Saint-Louis sur 17.000 mètres carrés, la rivière des Minimes. On va amplifier cette dynamique, on va lancer une campagne d'identification des parcelles, en lien avec les maires d'arrondissement. Des parcelles ont déjà été identifiées dans le 12e, avenue des terroirs de France, et dans le 10e, près du canal Saint-Martin. On va également, dans le cadre du permis de végétaliser, aller plus loin en lançant des campagnes de débitumage des trottoirs, pour que l'on puisse y réaliser des fosses de plantation. On aura des projets à réaliser dès cet été dans trois arrondissements parisiens. J'ai bien noté les demandes de cartographies et de bilans. On va travailler à pouvoir vous les fournir. Je vous donne un avis favorable.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci beaucoup, Pénélope KOMITÈS.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif, si j'ai tout compris.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2019, V. 237).

V?u déposé par le g