Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2019


 

M. Paul SIMONDON, adjoint, président.- Nous passons maintenant à l?examen du projet de délibération DDCT 73 - DASES : subventions à 19 associations situées en quartier populaire. La parole est à Mme Danièle PREMEL pour le groupe Communiste - Front de Gauche.

Mme Danièle PREMEL.- Merci, Monsieur le Maire.

Chers collègues, nous connaissons tous l?engagement des associations des quartiers "politique de la ville" qui, au jour le jour, ouvrent et animent des espaces qui permettent à des familles, à des jeunes, à des enfants de découvrir des univers dont les difficultés quotidiennes les ont éloignés.

Au-delà des subventions de fonctionnement, la Ville est soucieuse de soutenir les projets mis en ?uvre par une aide en investissements pour améliorer l?accueil des publics et les conditions de mise en ?uvre des actions. Cette orientation politique souligne la place de ces actions dans la dynamique des territoires, en reconnaissant en quelque sorte la dignité des usagers par l?amélioration et l?embellissement des locaux. C?est une dimension importante car la citoyenneté se construit aussi par l?estime de soi, renforcer ou retrouver au regard de l?autre, y compris celui de l?autorité publique.

Je voudrais souligner le travail de deux d?entre elles, non pas qu?elles seraient plus méritantes mais simplement parce qu?elles sont significatives des actions présentées dans ce projet de délibération.

L?association "Capoeira Viola", dans le 18e arrondissement, est située dans une zone de logements sociaux enclavée du côté de la place Mac-Orlan. Si ce quartier va bénéficier dans le temps de projets importants, comme le parc Chapelle Charbon et l?opération Hébert, aujourd?hui les habitants sont assez isolés. L?association "Capoeira Viola" leur propose des activités de pratiques artistiques et chorégraphiques avec la capoeira, cette danse qui ne fait pas précisément partie de la culture des populations du quartier. De nombreux enfants, jeunes et femmes, pourtant y participent.

Elle représente aussi la démonstration d?une animation pour tous, des événements de quartier auxquels l?association participe, et très régulièrement à "La bonne tambouille" qui est un rassemblement festif tous les deuxièmes samedis du mois avec de nombreuses associations locales. Aider cette association à s?équiper ne pourra que renforcer son action très positive et améliorer ses moyens d?action et d?animation.

La deuxième association, les "Compagnons Bâtisseurs" dans le 20e arrondissement, accompagne des familles dans l?auto-réhabilitation. Nous ne sommes pas dans la recherche pour ces familles d?une économie de coûts, mais bien de la réappropriation de leur habitat, de la construction du lien social avec l?environnement de proximité. Ne plus subir, ne plus être dans la plainte, mais dans l?action et la maîtrise de son espace privé et familial, c?est reconquérir un statut social et de dignité de citoyen. Cette association a donc acheté le matériel et les outils pour l?animation de ces ateliers.

Au-delà de ces deux projets, de ces deux témoignages, c?est avec conviction que nous soutenons ce projet de délibération qui propose une subvention d?investissements de 219.759 euros, à 19 associations situées en quartier "politique de la ville".

M. Paul SIMONDON, adjoint, président.- Merci beaucoup. Pour vous répondre, la parole est à Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe.- Merci.

Je voudrais juste remercier Danièle PREMEL pour son soutien et cette mise en lumière. Je souhaite lui dire et vous dire à tous que le choix qui a été fait par la Maire de Paris depuis 2014 en faveur de l?investissement massif, organisé, coordonné, choisi, décidé et volontaire pour réduire les inégalités dans les quartiers populaires, est en effet un choix qui commence à porter ses fruits, doucement et parfois avec encore des fragilités.

Nous sommes sur un chemin qui est tout à fait résolu. Nous avons eu l?occasion de présenter le bilan du contrat de ville qui nous montre pour la première fois, après quinze ans d'observation par l?APUR, de nombreux indicateurs dans les quartiers populaires, que nous avons des inégalités sociales qui commencent à se réduire ; puisque la différence entre tous ces indicateurs dans les quartiers populaires et le reste de la Ville de Paris commencent à se réduire. Nous commençons à marquer des points en matière de lutte contre les inégalités mais, je le disais, cela est encore fragile. Il y a encore beaucoup de travail et nous avons évidemment des sujets devant nous.

Ce choix que nous faisons, en matière d?investissements dans les quartiers populaires, est un choix d?ampleur financière inégalée dans ce mandat. C?est un choix important de la Maire de Paris. Evidemment, je pense au ciblage que nous avons réalisé autour du programme d?investissements de la mandature, ou encore à notre mobilisation de tous les moyens de la Ville pour que, dans les quartiers populaires, les locaux qui accueillent du public, quel que soit le public, soient à la hauteur des ambitions que nous portons.

Ce projet de délibération reprend un certain nombre de projets. Parfois, certains ont mis beaucoup de temps à aboutir. Je pense en particulier au travail mené avec vous, cher Eric LEJOINDRE, chère Danièle PREMEL. Je pense par exemple au "Collectif 4C", qui va enfin ouvrir ses portes pour un magnifique projet en faveur de la lutte contre la précarité alimentaire et pour la promotion de la santé par la nutrition.

Voilà, nous ne lâchons rien, ni les petits ni les grands projets. Nous ne lâchons rien de nos ambitions. Je crois que nous sommes tous heureux de voir aboutir ces projets et d'en voir les résultats concrets dans les quartiers. Merci, en tout cas, de votre soutien et de votre capacité à aiguillonner parfois, proposer souvent et soutenir toujours. Un grand merci à vous.

M. Paul SIMONDON, adjoint, président.- Merci beaucoup.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 73 - DASES.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2019, DDCT 73 - DASES).

2019 DDCT 92 - Subventions (20.000 euros) à 8 associations ?uvrant dans les quartiers populaires pour le soutien aux conseils citoyens.