Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président.- Nous passons au v?u n° 48 relatif à une dénomination en hommage à Martine Durlach. Nous sommes nombreux j'imagine, ici, à être très émus d'examiner ce v?u.

C'est Fanny GAILLANNE qui le présente.

Mme Fanny GAILLANNE.- Merci.

Monsieur le Maire, chers collègues, c'est effectivement avec beaucoup d'émotion que je vous présente ce v?u dans cette Assemblée qui a bien connu Martine Durlach. A la lecture de ces quelques lignes, mes pensées vont vers sa famille, Gabriel, Martin et Jean-François.

Martine Durlach a été élue conseillère du 19e arrondissement en 1989, dans un Paris où la totalité des mairies d'arrondissement étaient dirigées par une autre majorité, et qui, avec d'autres, a su travailler patiemment pour construire une alternative qui deviendra majoritaire aux élections municipales de 2001.

De 2001 à 2009, elle a été adjointe au Maire de Paris, ayant en charge la "politique de la ville" qui a pris un essor particulièrement important, au cours de cette première mandature de gauche, et a changé profondément et durablement le quotidien des quartiers populaires de Paris.

Il est temps, pour nous, de rendre hommage à cette femme que tant de Parisiens ont aimée, admirée, respectée, à cette militante et élue parisienne qui aura passé son enfance dans le 19e arrondissement, avenue Jean-Jaurès, et les trente-trois dernières années de sa vie, rue des Annelets dans le quartier des Buttes-Chaumont.

Cet arrondissement, elle l'a passionnément aimé et défendu. Mais si notre v?u concerne la mémoire, il n'est pas tourné vers le passé, car donner le nom de Martine Durlach a un lieu du 19e, c'est aussi assumer son héritage, l'héritage du combat pour la culture pour toutes et tous, qu'elle a mené aux côtés de l'association "Ciné 19", jusqu'à l'obtention du retour de cinémas dans le 19e arrondissement. C'est aussi l'héritage de la "politique de la ville" à Paris, qu?en tant qu?adjointe, elle a bien sûr contribué à de nombreux projets dans nos quartiers populaires, mais elle a aussi su batailler avec l'Etat autour des contrats de ville et des moyens alloués à nos associations, batailles qui sont encore dramatiquement d'actualité.

L'héritage enfin d'une conception de la politique, où franchise et fraternité ne sont pas des contraires, ou le dogmatisme, le repli sur soi, la tiédeur et les renoncements sont proscrits, et où le rassemblement n'est pas une contrainte subie, mais une ligne politique durable.

Je pense que je n'ai pas besoin d'expliquer pourquoi, dans l'actualité immédiate, ces conceptions-là peuvent, ou du moins pourraient, aussi parler à une grande partie de notre Assemblée.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président.- Merci beaucoup, Fanny GAILLANNE, de nous avoir rappelé cette figure forte, nous aimions tellement Martine.

Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe.- Merci beaucoup à Fanny GAILLANNE d'avoir présenté ce v?u d'une femme que nous connaissons tous, ici, je pense, qui a été, comme l'a rappelé Fanny GAILLANNE, conseillère de Paris dans l'opposition, adjointe à la Maire à la "politique de la ville", Secrétaire fédérale du Parti Communiste à Paris.

Fanny a rappelé le courage de ses combats. Je voudrais parler d'un combat qu'elle a mené avec un courage immense, celui de la maladie. Elle a exercé tous ses mandats en étant vraiment quelquefois très affaiblie. Mais elle avait cette élégance incroyable de ne jamais montrer ses souffrances, de ne jamais se plaindre, et d'être toujours au travail avec le sourire, l'écoute, la disponibilité. Quand on sait le martyre qu'elle a vécu dans sa maladie, franchement, elle force l'admiration de tous et de toutes. C'était une femme de conviction, une femme très ouverte, très créative. Je trouve que Paris va s'enorgueillir d'avoir un lieu qui s'appelle Martine Durlach.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président.- Merci beaucoup, Catherine VIEU-CHARIER.

Explication de vote du groupe Socialistes. Je donne la parole à François DAGNAUD.

M. François DAGNAUD, maire du 19e arrondissement.- Monsieur le Maire, merci, je veux confirmer le soutien unanime du Conseil du 19e arrondissement à cette proposition de rendre hommage à la mémoire de Martine Durlach. J'ai eu la chance d'être élu aux côtés de Martine Durlach, dans l'Exécutif parisien, dans l'équipe du 19e arrondissement. De la femme, de la militante, de l'élue, nous gardons un souvenir émerveillé. Je voulais préciser que le 19e arrondissement, si la proposition devenait à lui être faite, serait très heureux et très honoré de porter cet hommage parisien à la mémoire de Martine Durlach.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président.- Merci, François DAGNAUD.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 48 avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2019, V. 218).

Voeu déposé par les groups "100% Paris" et LRI relatif à une dénomination en hommage aux maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.