Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Ecologiste de Paris relatif au projet de Maison des médias libres.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 176 est relatif au projet de Maison des médias libres.

La parole est à M. Nicolas BONNET, pour deux minutes pour présenter ce projet.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous connaissez bien ce sujet, puisque vous l?avez porté aussi dans le 11e arrondissement. Pour la deuxième fois dans cet hémicycle, nous abordons cette question de la Maison des médias libres.

Nous savons, Monsieur MISSIKA, que vous vous démenez pour trouver une solution et pour qu?aboutisse ce beau projet de Maison des médias libres. Un projet qui regroupera plus de 70 médias, certains petits, d?autres plus importants et d?autres mondialement connus, et nous pensons qu?il faudrait environ 10.000 mètres carrés pour permettre d?accueillir tout le monde et avoir un modèle économique qui permette à tout le monde de s?y retrouver.

Le premier site envisagé était la rue Saint-Maur, qui est partiellement occupée par Enedis, notre locataire. Pouvons-nous réellement savoir combien de mètres carrés sont occupés par Enedis sur les 16.000 mètres carrés de la parcelle ? Y a-t-il besoin de plus ? Enedis est notre locataire, nous n?avons réellement aucun moyen de les inciter à partager leurs locaux. N?est-il pas possible de faire cohabiter ce projet innovant avec l?activité de l?entreprise ? Sinon, je sais que vous avez proposé d?autres sites au porteur de projet. Pouvez-vous nous en dire plus aujourd?hui ?

Vous le savez, si ce projet ne se réalise pas rapidement, la période électorale qui arrive pourra le retarder dangereusement. Une Maison des médias libres à Paris serait un événement extraordinaire qui ferait de notre ville le porte-drapeau de la liberté de la presse.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Jean-Louis MISSIKA, oui, c?est à vous.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - C?est un sujet que l?on a déjà abordé à plusieurs reprises. Je vous remercie d?avoir bien voulu dire que nous nous mobilisons vraiment pour essayer de trouver un lieu. Vous savez que ce n?est pas si facile à Paris.

En ce qui concerne les sites que nous avons déjà visités avec les représentants de la Maison des médias libres, qu?il s?agisse de Nation 2 ou de Saint-Maur, il se trouve d?abord que nous sommes, comme vous le savez, dans des contrats avec Enedis qui ne sont pas des contrats que nous pouvons rompre unilatéralement. Ce sont des missions de service public qu?Enedis remplit dans ces sites, et quand Enedis nous dit qu?il a besoin de 10.000 ou de 11.000 mètres carrés sur Saint-Maur, nous sommes obligés de l?accepter. En général, d?ailleurs, leur présentation est relativement bien argumentée et acceptable. L?espace disponible à Saint-Maur et le fait que cet espace est extrêmement contraint par rapport aux servitudes demandées par Enedis - je pense notamment aux servitudes de circulation de leurs camions et de leurs camionnettes pour leurs interventions - ont fait que, d?un commun accord avec la Maison des médias libres, nous avons considéré que ce site n?était peut-être pas le meilleur pour cette maison. Nous sommes donc en train de regarder un autre site d?Enedis, d?ailleurs, qui est beaucoup plus facile car c?est un site qui serait entièrement abandonné par Enedis, rue d?Aboukir. Ce site ne fait pas 10.000 mètres carrés, comme je vous l?ai dit lorsque nous nous sommes vus. C?est la raison pour laquelle je vous ai demandé un amendement à ce v?u, qui retire la mention d?au moins 10.000 mètres carrés, qui ne me semble pas appropriée. Sinon, j?émettrai un avis favorable à ce v?u qui correspond tout à fait à ce que nous essayons de faire en bonne intelligence avec la Maison des médias libres.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jean-Louis MISSIKA. Explication de vote de Léa FILOCHE, tout le monde étant d?accord.

Mme Léa FILOCHE. - Oui, je me permets de faire une explication de vote, car c?est un v?u qui est cosigné par trois groupes issus de la majorité.

Effectivement, c?est à la suite d?échanges qu?on a déjà eus. Je me permets d?insister sur deux choses. D?abord, il faut en effet que le lieu d?atterrissage qui sera trouvé convienne au projet des médias libres, notamment en volume, mais aussi et surtout, je pense en termes de "timing", car cela fait un moment que ce projet novateur, ce projet dont les Parisiens ont vraiment besoin, devrait avoir déjà trouvé solution et lieu parisien. Nous insistons donc fortement pour que tout cela trouve une issue extrêmement rapide.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Absolument. Vous n?avez pas écouté Nicolas BONNET. Ce ne sont pas seulement les Parisiens, c?est le monde qui a besoin de cette Maison des médias libres. Je ne voudrais pas qu?on en restreigne l?ampleur.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes Communiste - Front de Gauche, "Génération.s" et Ecologiste de Paris, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée. (2019, V. 269).

V?u déposé par le groupe "Génération.s" relatif à la centrale à béton Lafarge (15e).