Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2019


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DVD 52 : parc de stationnement "Bourse" dans le 2e arrondissement. La parole est à Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Oui, Madame la Maire, il s?agit en effet d?un principe de délégation de service public pour le parking "Bourse" dans le 2e arrondissement. Il est aujourd?hui composé de six étages en sous-sol et comporte 968 places. Le nombre de places de vélo n?est malheureusement pas formellement explicité.

Le parking comportait auparavant une station essence, qui a fermé, et il y a toujours une station de lavage présente. Aujourd?hui, on compte seulement huit abonnements parkings pour les véhicules électriques et deux abonnements vélos seulement. Le montant de la redevance a baissé depuis 2014 puisqu?elle est passée de 630.000 à 556.000 euros.

Afin de réaliser un hub électrique pour permettre aux véhicules électriques de stationner en plus grand nombre, se mettre aux normes et moderniser l?ouvrage, des travaux ont été prévus et estimés à 9 millions d?euros environ.

Dans leur réponse, les candidats à la gestion de cette délégation de service public devront attester d?une baisse de 35 % d?ici 2024 de la consommation électrique du parc, ce dont nous nous réjouissons. Dans les tarifications futures, aucune mention n?est faite du prix des emplacements pour les vélos. D?ailleurs, il n?y a pas d?objectif clair à ce titre et nous le regrettons.

De plus, dans les critères de sélection des candidatures, le mot "environnemental" ne figure pas. Les candidats doivent s?engager sur des réductions énergétiques en cohérence avec le Plan Climat, une adaptation de l?offre de mobilités douces et à l?objectif de lutte contre la pollution pour les aspects positifs de cette D.S.P.

La Ville souhaite que les offres soient incitatives pour les deux-roues et les véhicules moins polluants et que des propositions d?activités annexes, en remplacement de la station qui a disparu, soient mises en place. Pour se conformer également aux évolutions de la mobilité dans le Centre de Paris, des propositions devront être faites.

Ne pourrions-nous pas mieux faire, en matière de distinguo, entre deux-roues motorisés et deux-roues vélos ? Nous le souhaitons. La convention est un peu floue à ce sujet.

Nous souhaiterions aussi que la dimension environnementale de l?offre figure clairement dans les critères de choix des candidats et nous pensons que la durée de concession de 12-14 ans est un peu longue.

Par ailleurs, très franchement, ne faudrait-il pas attendre un peu ? Je pense en effet que la création d?une forêt urbaine sur la place de la Bourse, en lieu et place de ce parking, serait du plus bel effet dans ce quartier très minéral. Si nous votions ce projet de délibération, il faudrait attendre 12 à 14 ans pour pouvoir le réaliser, ce qui me paraît une échéance fort lointaine. Autant de questions, Monsieur le Maire, cher Christophe NAJDOVSKI, que je souhaitais soumettre à votre sagacité.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie. La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Ecoutez, Monsieur Jacques BOUTAULT, j?ai la solution ! Mais oui ! En fait, il n?y a absolument aucune obligation de faire une délégation de service public. Puisqu?il s?agit d?un service public, pourquoi ne pas faire quelque chose d?extrêmement original ? Un service public géré directement par une régie directe publique ? Une régie, ce serait pas mal !

On m?avait dit que pour, les parkings, la logique municipale était finalement de réduire les recours au privé et d?augmenter les recours au public. Certes, pas en régie directe, mais au moins par la société d?économie mixte. Alors ? Allons-y ! Or, je vois dans le projet de délibération un petit détail qui, moi, ne m?a pas échappé : la volonté de prévoir éventuellement une délégation qui permettrait de regrouper plusieurs ouvrages, plusieurs parkings. Comme "Indigo", ex-"Vinci Park", qui contrôle énormément de parkings. D?ailleurs, c?est pour l?instant le groupe "Indigo" qui gère la société "Paris Parking Bourse".

Qu?est-on en train de leur préparer ? A récupérer de nombreux autres parkings ou d?autres parkings qu?ils avaient déjà en D.S.P. saucissonnés. En tout cas, je vous le dis : le meilleur moyen de permettre aux élus de la mandature prochaine de pouvoir définir l?évolution que l?on souhaite, c?est-à-dire réduire de plus en plus la voiture, et donc développer les ateliers de réparation vélos, en plus de l?accueil de parking de vélo ; de penser autrement les usages de ce parking ; de permettre justement la transformation en pleine terre sur une partie du parking pour y planter des arbres à la surface? Toutes ces choses sont d?autant plus possibles que nous en gardons la totale maîtrise - maîtrise publique !

Vous savez, la dernière fois que j?étais allée à la bibliothèque du Conseil de Paris, j?avais découvert que le groupe "Indigo" faisait 40 millions d?euros de bénéfice net. C?est plutôt pas mal ! Je préfère les garder dans les caisses de la Ville et pouvoir planter des arbres avec cela. Nous pouvons faire plein d?autres choses plus intelligentes, comme aider les structures coopératives d?ateliers de réparation vélo.

Voilà pourquoi je vous propose tout simplement de voter contre ce projet de délibération qui manque totalement d?innovation sociale et environnementale. Je vous remercie.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie. Pour vous répondre, la parole est à Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Le contrat d?exploitation du parking "Bourse", qui est d?une capacité de 968 places de véhicules légers réparties sur six niveaux en sous-sol, prend fin en 2021. Aujourd?hui, il est nécessaire d?autoriser le lancement de la consultation en vue de choisir un nouveau concessionnaire. Comme à chaque renouvellement de concession, la Ville de Paris modernise le parc, du moins elle demande au futur délégataire de le faire : installer des bornes de recharge électrique, introduire une politique tarifaire attractive pour les véhicules moins polluants ou encore pour ce que l?on appelle les petits rouleurs et les résidents, mais aussi développer le stationnement des vélos, ainsi que des deux-roues motorisés. Il est donc proposé de lancer cette concession, qui permet au nouveau délégataire de réaliser la rénovation du parc et d?assurer l?exploitation de l?ouvrage.

En ce qui concerne les remarques sur la question des stationnements vélo, je précise que l?abonnement dans ce parc est aujourd?hui à 10 euros par mois et à 75 euros par an. Nous travaillons à la possibilité d?avoir un "Pass Multiparcs" qui permettrait, pour les abonnés vélos, lorsqu?ils sont abonnés dans un parc, de pouvoir l?être dans l?ensemble des parcs concédés de la Ville de Paris et ainsi développer le stationnement sécurisé.

C?est l?objet de ce projet de délibération.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 52.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2019, DVD 52).