Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2019


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Nous examinons les v?ux nos 72 et 72 bis relatifs à l?expérimentation des parcs et jardins parisiens sans tabac. La parole est à Mme Laurence GOLDGRAB.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Merci, Madame la Maire.

Nous déposons ce v?u pour poursuivre la dynamique lancée en 2015, avec l?interdiction de fumer dans les aires de jeux, puis, l?été dernier, lorsque nous avons déposé un v?u pour lancer une expérimentation dans les parcs et jardins parisiens en créant des zones sans tabac. Elle s?est transformée en une expérimentation d?interdiction totale de fumer dans six squares et jardins. Cela a très bien fonctionné. Nous proposons donc de l?étendre encore davantage.

L?objectif premier de ce v?u est de poursuivre la lutte contre le tabagisme et la banalisation de la cigarette, notamment auprès des plus jeunes. C?est aussi une question de respect de l?autre : les non-fumeurs doivent pouvoir profiter de l?air frais dans les parcs. Quand vous vous asseyez dans un parc, ce n?est pas pour respirer la fumée du voisin sur le même banc.

Nous souhaitons également lutter contre la pollution des jets de mégot dans la nature et ainsi contribuer à la propreté de nos parcs. Rappelons les 350 tonnes de mégots que les services de la Ville ramassent chaque année dans notre ville ; 40 % des mégots seraient jetés sur les trottoirs. Pourtant, il y a aujourd?hui 30.000 poubelles dans Paris.

Nous espérons d?ailleurs que les nouvelles poubelles équipées de cendrier et l?ensemble des dispositifs qui ont fleuri depuis un an permettront d?inverser cette tendance du jet de mégot sur la voie publique. Je ne vais pas encore rappeler qu?un mégot peut polluer 500 litres d?eau. Là encore, l?idée n?est pas de taper sur les fumeurs, bien entendu - chacun fait ce qui lui plaît -, ni de les stigmatiser. C?est une question de santé publique, mais aussi de propreté et de protection de l?environnement.

Merci beaucoup.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie. Pour vous répondre, la parole est à Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci beaucoup, Madame la Présidente, chère Laurence, vraiment merci car, avec vos différents v?ux, vous nous avez "challengés" et poussés.

Merci, puisque l?expérimentation que nous avons faite l?année dernière a été extrêmement positive avec moins de fumeurs, beaucoup moins de mégots jetés aux sols dans les parcs, mais aussi une bonne compréhension par les usagers des enjeux de santé publique et d?amélioration du cadre de vie qui découlent de cette initiative.

Nous avons effectivement décidé d?étendre, à partir de juin 2019, cette interdiction à 52 jardins, soit environ 10 % des espaces verts de la Capitale. Ils ont été choisis en concertation avec les maires d?arrondissement que je remercie. Cela sera étendu à deux autres parcs du 6e arrondissement, suite à une nouvelle proposition du maire du 6e arrondissement, et sur bon nombre des tronçons de la Petite Ceinture, après l?avis favorable des maires d?arrondissement toujours. Nous allons faire un bilan de cela en octobre. Oui, nous souhaitons amplifier cette dynamique et, surtout, acter ce principe d?extension de l?interdiction du tabac dans les parcs. Nous souhaiterions pouvoir expérimenter deux nouveaux dispositifs dans deux grands jardins, puisque les 52 parcs aujourd?hui ne sont pas des grands parcs et jardins. L?idée est d?expérimenter, à l?automne, des zones non-fumeur identifiables dans deux grands parcs où le tabac n?est pas interdit et aussi d?installer des zones fumeurs identifiables dans deux nouveaux parcs sans tabac. Nous allons saisir les maires d?arrondissement pour les trouver. Je vais donc vous proposer de retirer votre v?u pour le v?u de l?Exécutif.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Madame GOLDGRAB ? Je vous remercie.

C?est donc le v?u n° 72 bis de l?Exécutif qui sera mis aux voix. Avant cela, j?ai une demande d?explication de vote de Pascal JULIEN.

M. Pascal JULIEN. - Merci.

Nous ne pouvions pas adopter initialement le v?u n° 72 car la question posée est une question trop importante pour être réglée rapidement au détour d?un v?u. C?est une question qui mérite d?être réfléchie, approfondie, expérimentée. C?est la raison pour laquelle nous ne l?aurions pas adopté, même si nous comprenons bien la question posée.

En revanche, le v?u bis nous convient. Les maires d?arrondissement sont certes très importants, mais la réflexion ne doit pas se réduire qu?à eux ; elle doit être davantage élargie, approfondie.

Malgré cette réserve sur le v?u n° 72 bis - mais je ne doute pas que, dans sa grande libéralité et sa grande souplesse, Pénélope KOMITÈS comprendra que l?on pourra avoir un groupe de réflexion qui ira au-delà des maires d?arrondissement -, nous adopterons le v?u n° 72 bis.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 72 bis de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2019, V. 307).

Voeu déposé par Mme SIMONNET relatif à la disparition des moineaux.