Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2019


 

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DAC 63 relatif à l'attribution de subventions à 8 structures de création et diffusion de spectacle vivant et conventions pour soutenir leur projet d?investissement.

La parole est à M. Philippe GOUJON.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Saisissant l'occasion de l'attribution d'une subvention au théâtre Monfort, que Christophe GIRARD connaît bien, pour aménager des locaux 106, rue Brancion dans un espace jusqu'alors dédié à la DEVE, je souhaite appeler l'attention du Conseil sur un projet très important pour l'arrondissement, dans le même gigantesque bâtiment.

Nous le présentons dans un v?u rattaché, que je ne présenterai donc pas, voté à l'unanimité au conseil d'arrondissement, celui de la création d?un lieu culturel fédérateur et d?un tiers lieu dans ce qui était autrefois le siège des abattoirs de Vaugirard et sert aujourd'hui, depuis très longtemps, d'atelier de réparation de chaudières et de climatiseurs pour un service technique de la Ville, voire de garage pour les véhicules des personnels.

Construit de pierres meulières et de briques, ses façades sont ornées de sculptures en bas-relief honorant Thomas Eugène Renault, Camille Leblanc et Etienne Geoffroy Saint-Hilaire, ainsi que d'une tête de cheval accompagnée de l'inscription en latin "ANNO 1097". Le bâtiment a donc une valeur historique mémorielle, culturelle, et des habitants et des associations ont émis le souhait, notamment lors des derniers budgets participatifs de la Ville, que celui-ci soit transformé en espace culturel polyvalent, comprenant atelier d?art, salle de spectacle, studio photo, salle de répétition, café associatif, espace festif et événementiel en lien avec les activités de la petite ceinture et du théâtre Sylvia Monfort.

Nous avons appris que les locaux du 106 devaient faire l'objet d'une réhabilitation, qui nécessite le départ des ateliers municipaux. Celle-ci n'est-elle pas l'opportunité tant attendue, mon cher collègue, afin de répondre aux attentes des habitants, des associations et de la mairie du 15e, qui réclament un nouveau lieu artistique et culturel polyvalent et pluridisciplinaire avec la proximité du théâtre Monfort, du marché du livre ancien, de La Ruche, du théâtre Paris Plaine, du conservatoire, de la M.J.C. de Paris Brancion et de la Médiathèque Yourcenar ?

Un lieu qui doterait ce quartier très populaire d'un pôle à même de fédérer les sites culturels environnants et peu mis en valeur en leur permettant d?y organiser expositions, événements, activités culturelles et de les mettre en synergie.

La vie culturelle du 15e trouverait ainsi un lieu mythique pour s?épanouir, et ce dans un site principalement bordé de logements sociaux, entre la porte Brancion, les Périchaux, etc.

J'avais présenté, dès mon élection en 2008, ce projet à Bertrand DELANOË qui, séduit par l?idée, n'avait pu trouver des locaux de substitution à l?époque pour reloger le STECG. Pour en avoir discuté avec la Maire de Paris, je sais qu'elle est également attachée à sa réalisation et son adjoint au Maire chargé de la culture ne l'est pas moins.

Si la Mairie de Paris est capable de déplacer comme elle le fait le musée Leclerc et de la Libération, elle devrait être aussi en mesure de reloger ailleurs le STECG, pour enfin créer le "carré Brassens-Brancion" attendu de la population, des associations et des élus du 15e.

Je vous remercie.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Depuis que nous inaugurâmes ensemble il y a très peu de temps la place Ousmane Sow, je vais continuer à vous combler car ce projet que vous portez de longue date est un très beau projet, et dans le fond ce n'est pas plus mal qu'il ait pris du temps, parce qu'il fallait réaménager à la fois des locaux mieux adaptés pour le Monfort, avec ces 200 mètres carrés qu'ils ont récupérés de l'atelier de la DEVE, et je remercie Pénélope KOMITÈS de m?avoir aidé à ce que nous bougions la direction concernée.

C'est évidemment tout à fait positivement que je réponds à votre projet, car c'est un bon projet : transformer ces abattoirs qui ont une histoire, Madame KUSTER, Madame KOMITÈS, vraiment c'est une belle nouvelle. Nous le ferons. Vous avez raison de porter ce projet. Je pense qu'il apportera au 15e arrondissement, au parc Georges Brassens et à tout ce quartier la culture dont il a besoin. J'ai en tête qu'il y a les Périchaux, donc bien évidemment un vrai sujet social de préoccupation pour un maire très engagé comme vous. C'est évidemment tout à fait avec mon soutien et les directions concernées que nous allons engager un travail pour que les services de la Ville puissent trouver un lieu plus adapté et vous permettre de réaliser ce projet de mandature.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Merci, Monsieur GIRARD.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 63.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2019, DAC 63).

Je vous remercie.