Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

102 - QOC 99-234 Question de Mme Benoîte TAFFIN et M. Alain DUMAIT, élus indépendants, à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police à propos de la circulation difficile au carrefour constitué par la rue Réaumur et le boulevard de Sébastopol (2e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1999


Libellé de la question :
" Le carrefour constitué par la rue Réaumur et le boulevard de Sébastopol (3e) est d'un franchissement chaque année plus difficile, en particulier pour les automobilistes qui viennent de la place de l'Opéra (2e) et qui se dirigent vers la place de la République (11e).
Pendant la journée, on pourrait croire que les livraisons en double file, ainsi que le stationnement irrégulier, rue Réaumur, sont à l'origine de cette thrombose permanente. Mais cette explication ne tient plus quand on constate que cette même voie demeure encombrée parfois jusqu'à 20 heures, voire 21 heures. Il apparaît alors que le problème réside, soit dans la régulation des feux tricolores du carrefour Réaumur-Sébastopol, soit dans la capacité des voies concernées à absorber le trafic qu'elles supportent. Et, loin de s'améliorer, la situation se détériore.
Mme Benoîte TAFFIN et M. Alain DUMAIT croient savoir que le temps réservé aux automobilistes engagés rue Réaumur, pour franchir le boulevard de Sébastopol, a été réduit à différentes reprises depuis plusieurs années, dans le but de faciliter l'écoulement des véhicules boulevard de Sébastopol.
Ils demandent à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police les solutions qu'ils envisagent à court et moyen termes, se permettant de suggérer que la construction d'un ouvrage souterrain soit rapidement mise à l'étude. "
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
" La rue Réaumur et le boulevard de Sébastopol sont 2 axes importants de transit. Le trafic y est très dense, surtout l'après-midi (2.800 à 3.000 véhicules par heure boulevard de Sébastopol et 1.000 à 1.200 véhicules par heure rue Réaumur), et cela jusqu'à 21 heures, ce qui explique l'heure tardive des embouteillages.
La régulation favorise, effectivement, le boulevard de Sébastopol, du fait du trafic plus important qu'il supporte, mais aussi parce que la saturation de cet axe a des répercussions immédiates sur la circulation dans le centre de Paris, notamment sur la rue de Rivoli, la place du Châtelet et les quais Rive droite.
Pour une durée de cycle de 90 secondes, les temps de feu vert sont ainsi de 56 secondes pour le boulevard de Sébastopol et de 26 secondes pour la rue Réaumur. Ces temps sont modulés de plus ou moins 5 secondes, en fonction du trafic. Ces réglages n'ont pas été modifiés depuis plusieurs années.
Il faut par ailleurs signaler que le boulevard de Sébastopol est soumis à la réglementation d'axe rouge. Or, celle-ci est peu respectée dans les faits. Un meilleur respect de cette réglementation permettrait de fluidifier le trafic et de réduire le temps de vert accordé aux véhicules circulant boulevard de Sébastopol.
De la même manière, le stationnement anarchique rue Réaumur perturbe notablement le bon écoulement du trafic sur cet axe.
Il serait donc nécessaire que les services du Préfet de police renforcent le contrôle du respect de la réglementation en vigueur dans ce secteur.
Ces évolutions et l'objectif global de réduction de la circulation automobile dans Paris devraient peu à peu améliorer la situation de ce carrefour.
De fait, la construction d'un passage souterrain peut difficilement être envisagée. Outre qu'elle risquerait de créer un " appel " supplémentaire pour les véhicules automobiles, elle représente un coût budgétaire important et présente des difficultés techniques majeures de réalisation, compte tenu notamment des problèmes d'insertion dans le site et de la nature du sous-sol. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Les difficultés de circulation constatées au carrefour formé par la rue Réaumur et le boulevard Sébastopol ont plusieurs causes.
Tout d'abord, la création de la piste réservée aux deux-roues a diminué la largeur de la chaussée du boulevard de Sébastopol.
Ensuite, les mouvements de tourne à gauche de la rue Réaumur dans le boulevard de Sébastopol, ainsi que les mouvements de tourne à droite du boulevard de Sébastopol dans la rue Réaumur, sont à l'origine de conflits entre piétons et automobilistes qui ralentissent l'écoulement de la circulation.
De plus, la rue Réaumur a vu son trafic augmenter depuis l'inversion du sens de circulation de la rue du Caire, dans sa partie comprise entre la rue Dussoubs et la rue Saint-Denis, pour faciliter l'accès au quartier du Sentier.
Enfin, les difficultés constatées ont également pour origine les stationnements illicites de véhicules sur le boulevard de Sébastopol et sur la rue Réaumur, en amont et en aval du carrefour concerné.
A l'occasion de votre intervention, je n'ai pas manqué de renouveler les instructions aux services de police afin qu'une action particulièrement énergique soit menée dans ce secteur afin que les véhicules stationnés en infraction soient verbalisés et, le cas échéant, conduits en fourrière.
Ces difficultés de circulation justifient qu'une attention particulière soit portée aux modifications du plan de circulation de ce secteur qui sont actuellement à l'étude.
En effet, l'éventuelle mise à double sens des Grands boulevards et de la rue Réaumur, ainsi que la suppression du transit venant des berges de la Seine dans la rue des Archives, entraîneraient des reports de trafic sur le boulevard de Sébastopol, au niveau du tourne à droite dans la rue Réaumur.
En ce qui concerne votre proposition d'augmenter le temps de feu vert sur la rue Réaumur, cette modification entraînerait une importante diminution du débit de circulation du boulevard de Sébastopol qui ne ferait qu'aggraver les difficultés rencontrées par les automobilistes.
De plus, la modification du déroulement du cycle de ces feux aboutirait à une remise en cause de l'ensemble du système de régulation par signalisations tricolores du secteur.
S'agissant de la construction d'un ouvrage souterrain dans le secteur Réaumur-Sébastopol, cette étude relève de la compétence de la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris mais m'apparaît d'ores et déjà techniquement très difficile à réaliser. "