Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2019


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 97 relatif au rôle des pharmaciens dans la prise en charge des usagers de drogue. La parole est à M. Jérôme GLEIZES.

M. Jérôme GLEIZES. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u me permet aussi de rappeler une action d?Act Up. Tout à l?heure, on a rendu hommage à l?un des fondateurs d?Act Up à Paris, puisqu?au départ, cela est né à New York. Act Up, au-delà de la communauté LGBTQI, fait un énorme travail sur la réduction des risques pour l?ensemble des gens concernés par les conséquences du Sida. Cela ne concerne donc pas que la communauté homosexuelle. Sur la question de la réduction du risque par rapport aux toxicomanes, l?association "ASUD", qui a un rôle très important dans la question des toxicomanes par voie intraveineuse, fait un travail pour réduire la transmission du Sida, de l?hépatite et des autres maladies transmissibles par les seringues.

Ce v?u part du travail fait par Act Up et par "ASUD", et demande que les pharmaciens jouent leur rôle, qui est celui de protéger les gens.

A travers ce v?u, nous demandons de rappeler les obligations en tant qu?acteur et actrice de la permanence des soins et que la Ville mette en ?uvre les actions nécessaires à l?amélioration de l?accès en matière d?injection, en augmentant le nombre de distributeurs ainsi que l?accès aux produits de substitution. A la fois à l?extérieur et dans les pharmacies, nous demandons l?accès aux seringues.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Monsieur GLEIZES. Pour vous répondre, la parole est à Mme Anne SOUYRIS.

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - Monsieur le Maire, Jérôme GLEIZES, oui, un pharmacien est plus un professionnel de santé qu?un commerçant, c?est d?abord un professionnel de la santé. Les pharmaciens dont la profession est réglementée par le Code de la santé publique contribuent aux soins de premier recours définis par l?article L. 1411-11 du Code de la santé publique. Je citerai : "La prévention, le dépistage, le diagnostic, le traitement et le suivi des patients, la dispensation et l?administration des médicaments, produits et dispositifs médicaux ainsi que le conseil pharmaceutique". Enfin, les pharmaciens participent à la mission de service public de la permanence des soins. Aussi, il est parfaitement surprenant et dommageable de constater que d?après un "testing" de l?association "Auto-Support des Usagers de Drogues" - ASUD - dont vous parliez, auprès de 115 officines de pharmacie de Paris, 70 % d?entre elles refuseraient de délivrer les médicaments de substitution aux opiacés prescrits par les médecins pour soigner les usagers de drogue.

Suite à l?enquête de terrain menée en 2018 et 2019 par l?association "Act Up", dans plus d?un tiers des pharmacies parisiennes, les kits "Steribox" contenant du matériel nécessaire pour deux injections stériles sont indisponibles dans près de la moitié des officines. Cette situation est inquiétante, car elle affaiblit considérablement les efforts concertés des acteurs de la réduction des risques et des dommages pour répondre aux enjeux de santé publique. Or, le rapport d?activité 2018 de l?Ordre national des pharmaciens titrait : "Tous pharmaciens, tous acteurs de la santé publique". Pour terminer, je m?engage à m?adresser aux pharmaciens et à l?Ordre national des pharmaciens pour que cette question soit réglée, qu?il s?adresse aux pharmacies. Je sais que cela a déjà été fait, mais je vais leur demander et organiser une rencontre pour voir comment, maintenant, nous pouvons vraiment passer à l?action. Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je mets donc aux voix le v?u n° 97 amendé, avec les propositions de Mme SOUYRIS. C?est ça ?

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - Oui, absolument.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Donc favorable, si amendé.

L?amendement est accepté.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 97 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2019, V.317).

Voeu déposé par les groupes PCF-FG et "Génération.s" relatif à la fermeture de l'agence de la C.P.A.M. Saint-Fargeau et aux fermetures à venir.