Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2019


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le projet de délibération DFP 37, le v?u n° 173, et la parole est à Jean-Didier BERTHAULT.

M. Jean-Didier BERTHAULT. - Merci, Monsieur le Maire.

Je vais vous présenter ce v?u rattaché au projet de délibération puisque, comme vous le savez, sur ce sujet de la propreté, 74 % des Parisiens jugent négativement le bilan de la Municipalité. Ce n?est pas faute d?avoir, budget après budget, Conseil de Paris après Conseil de Paris, exprimé déjà notre mécontentement sur ce sujet. En revanche, ce que nous souhaitons, c?est avancer aussi des propositions, puisque malheureusement, en guise de réponse, nous n?avons pas jusque-là obtenu satisfaction. C?est la raison pour laquelle, avec mes collègues Pierre-Yves BOURNAZEL, Florence BERTHOUT et Edith GALLOIS, nous avons décliné, par ce v?u, des propositions concrètes, articulées autour de la délégation aux arrondissements de la compétence propreté, du transfert de la mission de collecte en partie aux entreprises privées, du renforcement des effectifs de nettoiement par les agents libérés de cette mission de collecte, mais encore, pour les secteurs à forte fréquentation touristique, des prestations supplémentaires de balayage, d?ici 2 ans, dans chaque arrondissement, autant d?équipes le matin que l?après-midi avec des prestations de nettoiement jusqu?à 20 heures l?hiver et 23 heures l?été, des collectes multi-matériaux supplémentaires, une direction unique de l?espace public, de nouveaux modèles plus capacitaires pour les corbeilles de rue, un plan anti-mégots, le renforcement des sanisettes, l?équipement des parcs et jardins et des squares de la Ville de toilettes, de porter à 100 le nombre de toilettes dans le réseau du métro, affecter 10 millions pour la lutte contre les rats puisque c?est aussi une priorité et dès le budget 2020, une prise en charge par les bailleurs sociaux des traitements anti-punaises de lit et une refonte de la gestion des signalements via l?application "Dans ma rue" qui n?a pas encore montré toute son efficacité. Vous le voyez, souvent, on nous reproche de ne pas proposer des solutions concrètes aux critiques que nous formulons. Nous sommes passés à un plan extrêmement détaillé et, avec mes collègues du groupe "100% Paris", nous aurions souhaité avoir bien évidemment votre position sur ces propositions et l?ensemble de ce qui est présenté ici. Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Pour vous répondre, je donne la parole à Emmanuel GRÉGOIRE.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire.

Je vous réponds en remplacement de notre collègue Paul SIMONDON qui, je vous l?apprends ou vous le savez, est l?heureux papa d?une petite Mina depuis quelques jours et qui se consacre à ses obligations parentales.

Je vais revenir sur ce v?u dont chacun comprend l?esprit. Il s?agit du programme du candidat BOURNAZEL, mais c?est aussi l?occasion de l?exprimer. D?abord, oui, vous en avez un, c?est d?ailleurs en partie le nôtre puisque c?est bien l?objet de mon intervention, c?est de vous dire que la quasi-totalité des propositions que vous formulez - mais c?est pour moi l?occasion d?en faire la pédagogie - sont des mesures qui existent déjà et que nous avons un certain nombre de divergences avec des propositions que vous formulez.

Il y en a une notamment, qui est une espèce de tarte à la crème en matière de pilotage des services déconcentrés, qui consiste à dire : confions la mission aux mairies d?arrondissement. En réalité, vous savez qu?il existe déjà un rôle de pilotage des services déconcentrés des mairies d?arrondissement, que ce soit par le maire d?arrondissement lui-même ou par l?adjoint à la propreté, car il y en a dans tous les arrondissements, qui échangent avec les ingénieurs territoriaux de la Direction de la Propreté et de l?Environnement ou avec les chefs d?atelier. Et je ne crois pas qu?il y ait dans cette Assemblée un maire d?arrondissement qui ne connaisse pas chacune des bases des ateliers de son arrondissement. Ce dialogue, que je qualifie de dialogue de gestion, de dialogue opérationnel sur les priorités de propreté, existe. Ainsi, dire "on va confier la mission de propreté aux arrondissements" est en réalité un moyen de laisser à penser que la centralité n?est pas un moyen d?efficacité alors qu?au contraire, c?est un moyen de coordination, un moyen de transversalité pour la question des recrutements et de l?attractivité des postes.

Vous omettez tout de même un aspect essentiel du plan que vous proposez : à aucun moment vous n?évoquez un sujet budgétaire. Il y a un petit côté "on rase gratis" dans votre v?u. Vous auriez pu rappeler tous les moyens très importants qui ont été mobilisés par la Ville et pilotés d?abord par Mao PENINOU puis par Paul SIMONDON concernant la propreté, toutes les réformes, toutes les accélérations qui ont été mises en place. Mais je pense par avance que je n?arriverai pas à vous convaincre de retirer votre v?u. C?est pourtant ce que je vous proposerai.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Maintenez-vous votre v?u ?

M. Jean-Didier BERTHAULT. - 74 % des Parisiens sont mécontents. Oui, je le maintiens. Merci.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 173 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u n° 173 est rejeté. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPE 37.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2019, DPE 37). 2019 DU 161 - Constitution de servitudes de vues et de passage à usage d?issue de secours sur la propriété communale 76 à 84, boulevard de l?Hôpital (13e).

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le projet de délibération DU 161 et l?amendement technique n° 174 déposé par l?Exécutif, et je donne la parole à Emmanuel GRÉGOIRE?

Amendement technique.

Je mets donc aux voix, à main levée, l'amendement technique n° 174.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

L'amendement technique n° 174 est adopté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 161 ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération amendé est adopté. (2019, DU 161).

Voeu déposé par le GEP relatif à la qualité des données publiques accessibles.