Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

55- QOC 98-266 Question de M. Christophe CARESCHE et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris relative à l'exclusion sociale et culturelle des déficients auditifs.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - La question suivante de M. CARESCHE est relative à l'exclusion sociale et culturelle des déficients auditifs.
Elle est ainsi libellée :
" Légère, moyenne ou profonde, la déficience auditive touche en France 4 millions de personnes ainsi tenues à l'écart du théâtre, par excellence le divertissement collectif où règne la parole.
L'association "Un autre regard", domiciliée 79, rue Saint-Denis (1er), s'efforce de promouvoir la diffusion et la réalisation du titrage de spectacles scéniques au bénéfice des sourds et des malentendants. Malheureusement, elle manque de moyens financiers.
Dans le but de lutter contre l'exclusion sociale et culturelle que subit cette catégorie de handicapés, la Ville de Paris ne devrait-elle pas accorder à "Un autre regard" une subvention qui lui permette de poursuivre et d'étendre son action ?
En outre, M. le Maire de Paris ne pense-t-il pas qu'il serait opportun d'encourager les salles de théâtre subventionnées par la Ville de Paris à surtitrer leurs spectacles, voire de subordonner certains types d'aide à l'adoption de cette pratique ? "
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint.
Depuis de nombreuses années, la Ville de Paris s'est attachée à prendre en compte les besoins des personnes handicapées. C'est ainsi que pour faciliter l'accès à la culture des sourds et des malentendants, différentes initiatives ont été lancées.
Pour la saison 1997-98, les théâtres municipaux les plus importants proposent plusieurs types d'aides aux handicapés. C'est le cas du théâtre du Châtelet qui propose chaque soir un matériel d'amplification auditive à la disposition des malentendants. Le théâtre de la Ville a, par ailleurs, surtitré dans sa salle des Abbesses un spectacle intitulé " L'enlèvement de Sita ", présenté par le Théâtre national de Thaïlande. Enfin, le Fonds de soutien au théâtre privé, association subventionnée par la Ville de Paris et par l'Etat, a récemment pris en charge les frais de démonstration des techniques de surtitrage à l'intention des théâtres privés parisiens.
D'une manière générale, c'est par ce type d'aides aux théâtres que peuvent se développer les services ainsi proposés, compte tenu des coûts d'investissement et de fonctionnement des dispositifs techniques.
C'est donc cette démarche que privilégie la Ville pour un meilleur accès des sourds et des malentendants aux spectacles.