Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

79- QOC 98-245 Question de MM. Lionel ASSOUAD, Adrien BEDOSSSA, Yves OGÉ et Pascal VIVIEN à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police sur l'aménagement du carrefour " Tombe-Issoire - Alésia - Sarrette - Père Corentin " (14e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - La question suivante de MM. ASSOUAD, BEDOSSA, OGÉ et VIVIEN est relative à l'aménagement du carrefour " Tombe-Issoire - Alésia - Sarrette - Père Corentin " (14e).
En voici le texte :
" Cette fourche a fait l'objet, depuis plusieurs années, d'aménagements successifs pour améliorer la sécurité des passants et très particulièrement des enfants du groupe scolaire Tombe-Issoire-Alésia (14e). La sécurité y reste toutefois insuffisante.
MM. Lionel ASSOUAD, Adrien BEDOSSA, Yves OGÉ et Pascal VIVIEN demandent une nouvelle fois dans quel délai des mesures concrètes seront prises pour remédier à la situation actuelle. "
Monsieur PLASAIT, vous avez la parole.
M. Bernard PLASAIT, adjoint. - Monsieur le Maire, le carrefour Tombe-Issoire - Alésia - Sarrette - Père-Corentin a fait l'objet ces dernières années des aménagements successifs suivants ; je vais essayer d'être rapide en disant qu'en 1991, il y a eu création d'un feu de sortie et pose de barrières de protection.
Puis en 1992, un réaménagement du carrefour.
En janvier 1995, la pose d'une potence sur le feu de sortie.
En septembre, le passage en sources fluorescentes de deux lignes de feux.
En 1997, la modification du phasage des feux de sortie de carrefour.
En décembre 1997, la mise en place d'un dispositif de surveillance automatique de franchissement de feu rouge.
L'examen du fichier municipal des accidents permet de constater, pour les piétons, l'inobservation constante de la signalisation spécifique destinée à leur usage et, pour les véhicules et deux-roues, des franchissements des feux au rouge.
Depuis la modification du phasage des feux et l'installation du dispositif automatique de détection, les statistiques font apparaître une nette décroissance du nombre d'accidents et de franchissement du feu rouge.
Sont proposés au programme 1999 des équipements de sécurité : la pose de deux potences et le passage en sources fluorescentes de deux autres feux du carrefour.
M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - L'intersection formée par les rues de la Tombe-Issoire, d'Alésia, du Père-Corentin et Sarrette est équipée de signaux lumineux tricolores dotés de caissons autorisant la traversée des piétons.
Le réaménagement de ce carrefour n'est pas prévu actuellement par les services de la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris.
Bien entendu, les services de police sont disposés à examiner toute proposition de réaménagement qui leur serait soumise ou, à défaut, d'équipements de sécurité venant compléter les aménagements réalisés jusqu'à présent.
Les fonctionnaires de police locaux sont bien entendu tout disposés à animer des séances d'information sur les règles de sécurité à observer pour la traversée des voies de circulation au profit des enfants du groupe scolaire Tombe-Issoire - Alésia, sur demande du chef d'établissement.