Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

60- QOC 98-272 Question de M. Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris concernant le jardin de l'Atlantique.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - La question suivante de M. CASTAGNOU au Maire de Paris concerne le jardin de l'Atlantique.
Elle est ainsi libellée :
" Le " Jardin de l'Atlantique " mérite de connaître une plus grande fréquentation. Encore convient-il qu'il soit le plus attractif possible, notamment pour les enfants.
Telle n'est pas la situation actuelle, en particulier du fait de la non-accessibilité des pelouses. Rendre celles-ci accessibles, comme c'est le cas dans d'autres parcs et jardins de la Capitale, par exemple le parc Moutsouris pour une partie d'entre elles, permettrait de multiplier les espaces de jeu et de convivialité.
Aussi, M. Pierre CASTAGNOU et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent-ils à M. le Maire de Paris de leur indiquer les mesures qu'il compte prendre à cet effet ainsi que le calendrier de leur mise en oeuvre. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Françoise de PANAFIEU, adjoint.
La pelouse du Jardin de l'Atlantique a été ouverte au public dès la création de ce jardin.
Celui-ci est composé de 2 parties.
Un petit jardin arboré destiné à la promenade et dont les plates-bandes plantées sont interdites au public.
Une vaste pelouse, sans allée de circulation, qui constitue la plus grande partie du jardin, et qui a été conçue dès l'origine pour être accessible au public dans sa totalité. Les promeneurs peuvent donc y marcher, s'asseoir, s'allonger et amener les poussettes de leurs enfants. Restent toutefois interdits les jeux de ballons, les vélos, les planches à roulettes, les patins à roulettes et toutes les activités préjudiciables au bon état des pelouses et qui, de plus, pourraient nuire à la tranquillité des autres usagers et à la sécurité des jeunes enfants.
Ces dispositions, appliquées dès l'ouverture de cet espace vert, sont appréciées du public, et en particulier des mères de famille qui fréquentent ce jardin.