Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

86- 5 - Questions orales du groupe " Paris-Libertés.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



QOC 98-259 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe " Paris-Libertés " à M. le Maire de Paris concernant le parvis de la gare de Lyon (12e).
M. Michel ROUSSIN, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des questions orales du groupe " Paris-Libertés ".
La première d'entre elles est ainsi libellée :
" M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur l'encombrement permanent du parvis de la gare de Lyon, place Louis-Armand (12e), par des véhicules divers (voitures de location, autocars, cars de police, etc.)
Ils lui demandent d'intervenir afin que ce lieu retrouve l'apparence accueillante qui convient à sa fonction ainsi qu'à son prestige historique. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
Le parvis de la gare de Lyon, place Louis-Armand n'appartient pas au domaine de voirie de la Ville de Paris, mais à celui de la S.N.C.F. Il a été le siège de plusieurs bouleversements dont le dernier en date qui résulte de la construction de METEOR a conduit à la destruction provisoire de la rampe reliant le parvis haut au carrefour Diderot-Bercy. Cette destruction a nécessité un nouvel aménagement du parvis, orienté vers une desserte de la gare accueillant les véhicules particuliers, les taxis, les cars de tourisme, les voitures de location, etc. Le résultat est un parvis continuellement saturé de véhicules, où le piéton bénéficie d'un espace tout à fait aléatoire.
La S.N.C.F. étudie actuellement une restructuration des surfaces commerciales de la gare et de la place Louis-Armand. Il s'agit de recréer un véritable parvis servant de liaison entre la gare et la Ville et d'en limiter l'occupation par les véhicules. Ainsi le parvis serait principalement réservé aux piétons. Les taxis pourraient y accéder depuis le Sud par la rampe Bercy (reconstruite à l'achèvement du chantier METEOR) et depuis le Nord par le boulevard Diderot. Les véhicules de location seraient reportés le long de la rue de Chalon, sous la dalle, et les autocars sur cette même dalle accessible à partir de la rue du Charolais.
La S.N.C.F. devrait déposer prochainement un projet de déclaration de travaux respectant ces orientations.