Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

QE 2019-10 Question de David BELLIARD et des élu-e-s du groupe Écologiste de Paris à Mme la Maire de Paris relative à l’offre végétarienne dans la restauration collective universitaire.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

Libellé de la question :

"En octobre 2017, l?annonce par le C.R.O.U.S. de la généralisation de l?offre de menus végétariens quotidiens dans tous les restaurants universitaires avait suscitée de grandes espérances dans la communauté étudiante partout en France : 10 % des étudiants interrogés lors de l?enquête nationale de 2016 sur la restauration avaient en effet manifesté leur souhait de pouvoir bénéficier d?une offre végétarienne.

Comme vous le savez, le développement de repas végétariens constitue un progrès considérable à la fois d?un point de vue sanitaire (les repères de consommation alimentaire établis par l?ANSES en 2017 indiquent une surconsommation de viande dans la population française), et d?un point de vue environnemental : l?élevage de bétail dans le monde est en effet responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre d?origine anthropique. 

Deux ans après l?annonce du C.R.O.U.S., force est de constater qu?un long chemin nous sépare encore d?une véritable alternative végétarienne quotidienne dans les restaurants universitaires parisiens. En effet, d?après les informations collectées lors du recensement effectué par le C.R.O.U.S., il apparaît que si les 18 restaurants universitaires parisiens proposent effectivement un plat végétarien quotidien, seul celui de Bichat offre un véritable menu végétarien (entrée + plat + dessert).

Par ailleurs, l?équilibre nutritionnel des plats végétariens proposés ne correspond pas toujours aux annonces de 2017 qui mentionnaient des "recettes associant céréales et légumineuses pour fixer les protéines" et des "recettes, riches en vitamines et minéraux, préparées avec des produits frais et des aromates" : l?offre végétarienne se réduit encore trop souvent à des produits hautement transformés (type pizza au fromage), alors que ce sont les alternatives végétales, notamment celles à base de légumineuses, qui devraient être proposées prioritairement pour assurer un apport suffisant en vitamines et minéraux essentiels. D?autre part, les autres structures de restauration universitaire (à savoir les cafétérias et les food-trucks) n?ont été que très partiellement intégrées à cette extension de l?offre végétarienne, alors qu?elles sont deux fois plus nombreuses que les restaurants universitaires à Paris.

Aussi, David BELLIARD et des élu-e-s du groupe Écologiste de Paris vous adressent les questions suivantes :

- un complément d?information est-il prévu pour indiquer aux usagers des RU parisiens les structures proposant effectivement un menu végétarien quotidien, et non pas seulement un plat végétarien ?

- l?équilibre nutritionnel des plats végétariens proposés dans ces RU fait-il l?objet d?un contrôle de la part du comité de recherche et développement du C.R.O.U.S. de Paris ?

- à quelle échéance un menu végétarien va-t-il également être proposé dans les 36 cafétérias et les 4 food-trucks qui dépendent du C.R.O.U.S. de Paris ?"

Réponse non parvenue.