Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes Communiste - Front de Gauche et "Génération.s" relatif à la dénomination Westfield du Forum des Halles. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Nous examinons les v?ux référencés nos 131 et 131 bis relatifs à la dénomination Westfield du Forum des Halles.

La parole est à M. Nicolas BONNET-OULALDJ, pour deux minutes, s?il vous plaît.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Je vais être court, Madame la Maire.

Nous avons appris que le Forum des Halles s'appelait maintenant Westfield. Westfield est une marque du groupe Unibail qui gère le Forum des Halles, et nous sommes face à une opération qu?on appelle de "naming", comme on en a déjà connu dans d?autres cas, sur le Palais Omnisport de Bercy, sur Jean Bouin, sur l?Arena II. On voit, dans notre espace public, fleurir de plus en plus ces marques.

Mais les Halles, ce n'est pas n'importe quoi. Les Halles, c'est un quartier historique de Paris, c'est un équipement avec l'une des premières gares d'Europe, des équipements publics, une piscine, des équipements de jeunesse, un cinéma, ce sont plusieurs millions, voire un milliard d'euros investis par la Ville pour moderniser ce Forum.

Nous apprenons par la presse qu'un groupe, qui gère le centre commercial, rebaptise ce lieu, et donc ce quartier. Evidemment, nous nous y opposons et nous proposons au Conseil de Paris un v?u pour que la Ville de Paris demande à Unibail de revenir sur leur décision d'appeler le Forum des Halles Westfield, que la Ville de Paris applique strictement le Règlement local de publicité afin que l?espace public ne soit pas envahi par la publicité, que la Ville de Paris s?oppose à toute opération de "naming" lorsque son aval est requis, et que la Ville de Paris mette en place un dispositif afin de s'assurer que les opérateurs partenaires de la Ville n'aient pas recours à des opérations de "naming".

Je vous remercie.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, je donne la parole à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Monsieur BONNET-OULALDJ, je suis tout à fait d'accord avec vous sur le caractère particulier du site des Halles et sur la vigilance que la Ville de Paris doit avoir sur ce lieu. C'est un lieu qui a vocation, au-delà des commerces, à accueillir de nombreux équipements publics, des rues publiques, un jardin, un important pôle de transport.

Avec l'apparition du nom Westfield sur le site, la Ville a bien sûr été très vigilante pour éviter justement cette confusion entre l?action commerciale menée par le groupe Unibail et la vision globale des Halles.

Vous savez qu'Unibail a racheté Westfield, un groupe américain, et qu'il a souhaité afficher le nom de son groupe sur ses enseignes. Il a obtenu les autorisations nécessaires en matière d?enseignes pour y apposer cela sur les zones strictement commerciales, en respectant bien sûr le Règlement local de la publicité et des enseignes.

Je rappelle que le Forum, c'est avant tout un lieu de vie, de loisirs et de mobilité qui dépasse la vocation purement commerciale, d'où notre investissement pour la rénovation des lieux. Je vous propose un v?u qui exprime cette position, et je vous demande de retirer votre v?u au profit du v?u de l'Exécutif.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

En réponse au v?u n° 131, l'Exécutif a déposé le v?u n° 131 bis?

La parole est à Mme Léa FILOCHE, pour une explication de vote.

Mme Léa FILOCHE. - Merci, Madame la Maire.

Chers collègues, nous avons cosigné ce v?u avec le groupe Communiste - Front de Gauche parce qu'il nous semblait important que la position de la Ville soit très claire sur ces questions de "naming" qui pullulent dans notre ville et polluent non seulement nos visuels, mais aussi l'histoire et l'identité de Paris.

On s'associe à ce v?u et on s'associe aussi au v?u de l'Exécutif qui nous est présenté. Il est vraiment essentiel que l'on puisse empêcher, et c'est là que la Ville doit réfléchir à ses outils, ces détournements de lieux symboliques, qu?ils puissent être récupérés par des marques n'ayant qu'un seul objectif, y placer leurs produits, et donc rendre tout ce qui nous entoure, tant d'un point de vue culturel, éducatif que d'un point de vue des loisirs, systématiquement rattaché à des marques commerciales. C'est très important que la Ville puisse trouver les bons outils pour empêcher cela.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Vous n'avez pas indiqué si vous retiriez le v?u. Il est retiré.

La parole est à M. AZIÈRE, pour une explication de vote.

M. Éric AZIÈRE. - Très simplement, sur le fond comme sur la forme, nous partageons les arguments qui ont été développés et nous voterons pour le v?u de l'Exécutif, regrettant une dernière fois, je ne sais pas si cela a été dit, que la dénomination ne soit même pas francophone pour le c?ur de Paris. C'est dommage.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2019, V. 406). Rappel au règlement.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Un rappel au règlement, allez-y.

Mme Déborah PAWLIK. - Madame la Maire, mes chers collègues, je souhaiterais procéder à un rappel au règlement sur le fondement de l'article 12 et demander une suspension de séance. L?article 12 dit que la Maire présente au Conseil de Paris des projets de délibération, des communications, des v?ux.

Aujourd?hui, je pose la question : où est la Maire de Paris ? Qu?a-t-elle de mieux à faire ce matin que de venir expliquer elle-même, devant notre Conseil, devant celles et ceux qui ont été aussi élus par les Parisiens, son revirement soudain sur le projet de la gare du Nord ? Qu?a-t-elle de mieux à faire que de venir dire qu'après avoir soutenu le projet pendant cinq ans, elle a fait volte-face et elle a renié ses engagements ?

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Madame, vous êtes président de groupe ?

Mme Déborah PAWLIK. - Je suis la représentante du président de groupe et c'est possible sur le fondement de l'article 5 du Règlement intérieur. J'ai donc tout à fait le droit de procéder à ce rappel au règlement. Je peux aller chercher le règlement si vous ne le connaissez pas suffisamment. Il n?y a pas de difficulté.

Qu'a-t-elle de mieux à faire aujourd'hui que de nous expliquer?

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vais vous empêcher d'aller au-delà.

Mme Déborah PAWLIK. - Honnêtement, il faut être sérieux. Il est 13 heures, et on ne va pas débattre d'un sujet aussi important en séance pour les habitants du 10e arrondissement et les Parisiens, sans la Maire de Paris. Oui, il faut qu'elle vienne s'expliquer. Elle a fait porter son renoncement par voie de presse par son adjoint. Son silence est assourdissant.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Nous vous avons bien entendu. Vous allez bien au-delà de ce que vous vouliez exprimer au départ. Merci.

Mme Déborah PAWLIK. - Je demande une suspension pour qu?on reprenne le débat...

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - De toute façon, il est 13 heures. Je vous remercie. Ce n'est pas une suspension de séance. C'est moi qui vous dis seulement qu?il est 13 heures et que nous reprendrons à 14 heures 30. La séance est suspendue. Je vous remercie.