Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

déposé par le groupe PCF-FG relatif au partenariat de la R.A.T.P. avec les plateformes de mobilité le vendredi 13 septembre.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 66 relatif au partenariat de la R.A.T.P. avec les plateformes de mobilité le vendredi 13 septembre dernier.

La parole est évidemment à Didier LE RESTE.

M. Didier LE RESTE. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, nous évoquons dans ce v?u le mouvement de grève des agents de la R.A.T.P. du 13 septembre dernier contre la réforme des retraites, qui s?annonce d?ailleurs comme une nouvelle attaque contre les droits visant à diminuer le niveau du montant des retraites versées. Je veux aussi rappeler que le droit de grève est un moyen d?expression à la disposition des salariés et il demeure un droit constitutionnel.

Que la R.A.T.P. cherche à optimiser l?organisation du service des transports, avec les moyens dont elle dispose en interne en temps de grève, est une chose, mais qu?elle s?évertue à casser la grève en faisant appel à des plateformes de mobilité privées, comme l?entreprise "Uber", en est une autre, inacceptable de la part d?une entreprise publique !

C?est pourquoi notre v?u vise à demander à la Ville de Paris d?interpeller la R.A.T.P., afin qu?elle renonce à de tels partenariats et qu?a contrario elle respecte les conditions d?exercice du droit de grève et consacre ses efforts à établir un dialogue social de qualité. (M. Ian BROSSAT, adjoint, remplace M. Patrick BLOCHE au fauteuil de la présidence).

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Didier LE RESTE. Pour vous répondre, je donne la parole à Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Votre v?u met en lumière les différents partenariats noués par la R.A.T.P. avec des sociétés offrant des services de mobilité lors de la journée de grève qui s?est déroulée le vendredi 13 septembre dernier.

Comme vous, nous sommes étonnés de ces partenariats, et nous sommes d?autant plus étonnés que les services de déplacements publics ou historiques n?ont pas été mis en avant par la R.A.T.P. Ainsi Vélib?, qui est un service public subventionné par des collectivités, au même titre que le métro ou le RER n?a pas été valorisé par la R.A.T.P. De même, la R.A.T.P. a privilégié les applications de VTC aux opérateurs historiques que sont les taxis. Nous partageons donc la préoccupation que vous exprimez dans votre v?u. Nous vous proposons des amendements afin d?indiquer que nous souhaitons que soient privilégiés les services publics et non les applications privées. Nous proposons également de supprimer un considérant car ce ne sont pas, en effet, les affichages de partenariat avec des sociétés privées qui ont eu une influence sur le suivi de la grève. Si vous acceptiez ces amendements, l?avis de l?Exécutif sera favorable.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Christophe NAJDOVSKI.

Monsieur LE RESTE, acceptez-vous les amendements qui viennent de vous être proposés par l?Exécutif ?

M. Didier LE RESTE. - Les amendements sont acceptés.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 66 du groupe Communiste - Front de Gauche ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2019, V. 376).

V?u