Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à l'association "Nogozon".

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 146 relatif à l'association "Nogozon".

La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - L'association "Nogozon" s'est constituée au départ, il y a plus de cinq ans, par un collectif de jeunes originaires de Turquie et solidaires de la mobilisation de la jeunesse en Turquie sur la place Taksim, du printemps de 2013.

Cette association s'est localisée dans le 19e, puis s'est implantée dans le quartier Ménilmontant depuis environ deux ans. Au point de départ, ils dispensaient surtout des cours de français, des permanences d'accès au droit de façon hebdomadaire, pour des hommes et des femmes de nationalités extrêmement diverses.

Et puis, ils ont aussi développé des permanences plus spécifiques pour les intellectuels journalistes turcs et kurdes victimes des grandes purges du gouvernement d'ERDOGAN dont on a pu parler tout à l'heure dans cette Assemblée.

Ils se sont mis aussi à développer avec des jeunes, des familles du quartier, des activités variées avec des partenariats avec des associations, des cours de percussion, de la salsa, du théâtre, du tango, des soirées de projection, des ciné-débats, etc. Ils travaillent également avec la bibliothèque des Couronnes. Ils ont toujours payé leur loyer, je ne sais plus si c'est entre 1.000 et 1.500 euros par mois, donc pas donné.

Le problème est qu'ils sont menacés d'expulsion, c'est la SIEMP qui est propriétaire, mais elle avait contracté avec "Antipodes Evénements" mais pas avec l'association directement.

Mais vraiment, il faut tout faire, je sais bien que la réponse qui va nous être donnée est qu'il faut rentrer dans les clous habituels, mais que tout soit fait, c'est le sens de ce v?u, pour accompagner cette association, pour négocier avec la SIEMP et retarder son expulsion le temps de trouver une solution, parce que de belles associations comme celle-là dans un quartier populaire dans le 20e, on en a besoin.

Et qu'il y ait une réflexion, pourquoi la SIEMP veut les virer ? Parce que la SIEMP veut faire un local commercial à la place. Souhaite-t-on développer prioritairement les locaux commerciaux, ou se dit-on qu'il y a un manque de locaux associatifs, donc on pourrait peut-être dire à la SIEMP, non, là on voudrait des locaux associatifs ?

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - C'est clair. Merci, Danielle SIMONNET.

La parole est à Pauline VÉRON, pour vous répondre.

Mme Pauline VÉRON, adjointe. - Monsieur le Maire, Danielle SIMONNET, chers collègues, l'association a été reçue vendredi dernier par le directeur de la gestion locative d'Elogie-SIEMP, afin de trouver une solution temporaire et d'établir un état des lieux de la situation.

Vous l'avez rappelé, ils étaient dans une sous-location illégale, puisque Elogie-SIEMP n'avait même pas connaissance de leur présence dans ce local.

Nous avons demandé que l'exécution de la procédure soit retardée au maximum le temps de trouver une solution de relogement. De son côté, "Nogozon" a déposé une demande officielle de locaux via le site "Paris.fr" pour que ce soit examiné, comme pour l'autre association, en CALAss, et qu'on puisse regarder si des locaux pourraient convenir.

Nous l'avons mise en lien avec le G.I.E. Paris Commerces qui s'occupe des locaux des bailleurs sociaux, pour voir si elle ne pouvait pas trouver des locaux par cette voie.

Chaque année, grâce au travail avec le G.I.E. en CALAss et grâce au travail de la CALAss, nous trouvons des solutions de locaux pour une soixantaine d'associations.

Madame SIMONNET, vous n'allez pas déposer un v?u pour chaque association qui cherche un local. Ce n'est pas la procédure normale, j'ai mis en place une procédure transparence avec un formulaire, avec des demandes traitées par le Secrétariat général de la Ville. Nous avons un travail avec le G.I.E. qui permet de trouver de nombreuses solutions dans des locaux non commerciaux réservés aux associations. J'émets un avis défavorable à la fois parce que nous travaillons à trouver une solution pour cette association, et pour la forme parce qu'on ne va pas avoir un v?u par association qui recherche un local.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci beaucoup, Pauline VÉRON.

J'ai deux explications de vote d'une minute chacune.

La parole est à Jérôme GLEIZES.

M. Jérôme GLEIZES. - Nous allons voter le v?u, parce que la réponse de Mme VÉRON correspond à ce qui est demandé dans le v?u. On ne demande pas une dérogation par rapport à une association. C'est une association mise devant le fait accompli malgré elle. Elle est tout à fait d'accord pour respecter les règles, sauf qu?elle ne connaissait pas les règles. Comme la proposition qui leur a été faite vendredi dernier correspond à ce qu'il y a dans le v?u, je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas d'avis positif sur le v?u. Pour être cohérents entre la réponse de l'Exécutif et la rédaction du v?u, nous allons voter ce v?u.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci. C'est clair.

La parole est à Raphaëlle PRIMET, pour une explication de vote de son groupe.

Mme Raphaëlle PRIMET. - La première chose que je voudrais dire, c'est que l'on votera pour. Je pense que l'on peut quand même malgré tout décider de prioriser certaines associations en tant qu?élus et dire, celles-ci sont plus importantes que d'autres. Ce sont des choix politiques.

Je voterai pour. J'aurais pu en faire un autre en copiant tout ce qu'avait dit Danielle, mais j'ai préféré simplement voter le sien.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Créez peut-être un même parti, cela vous aidera, ou soyez dans le même groupe.

Nous passons au vote de ce v?u n° 146 avec un avis défavorable de l'Exécutif, parce que j'imagine qu'il n'est pas retiré.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée?

On revote. Je demande à tout le monde de s'exprimer sur ce v?u de Danielle SIMONNET.

Qui est pour le v?u ? 10 !

Incontestablement, la proposition de v?u est adoptée. (2019, V. 418).

On a les victoires que l'on peut, chère Danielle. Nous en avons terminé?

Je n'ai pas dit que celle-là n'était pas belle? Compte rendu de la 1ère Commission.