Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DDCT 144 - DLH - Immeuble communal 1, rue de la Solidarité (19e). Attribution d’aide en nature, fixation du loyer et signature d'un bail pour la mise à disposition de locaux au profit d’une association.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DDCT 144 - DLH. La parole est à M. Christian HONORÉ.

M. Christian HONORÉ. - Monsieur le Maire, nous allons voter ce projet de délibération de mise à la disposition d?un local à une association.

Permettez-moi de saisir cette occasion pour vous parler d?un autre local et de sa mise à disposition. Nous avons appris, par la presse et les réseaux sociaux, l?ouverture d?une maison des cultures L.G.B.T.Q.I. dans les locaux prévus initialement pour le centre des archives. Je suis très étonné, je ne suis pas le seul.

J?aimerais savoir quelles sont les motivations qui vous ont conduits à prendre une telle décision et pourquoi il n?y a pas eu d?information préalable et encore moins de concertation des associations et des élus membres de la commission chargée du projet du centre des archives. J?aimerais savoir, nous aimerions savoir, que devient le projet. Est-il remis en cause ?

Je rappelle l?intérêt de créer des archives, la nécessité de conserver la mémoire du mouvement homosexuel, tant au niveau culturel, historique que sociétal.

Il faut, me semble-t-il, faire la distinction entre les difficultés à mener à bien puis à organiser un projet d?une telle nature et sa nécessité. Si la nécessité est établie - elle l?est, il n?y a pas de doute, nous l?avons affirmée en votant les différents projets de délibération s?y rapportant -, alors il n?y a pas de difficulté qui ne puisse trouver de solution pour peu qu?il y ait une volonté politique sincère.

J?interviens aujourd?hui parce que je trouve tout à fait inconvenant qu?élus et associations soient tenus à l?écart. Il me paraissait important d?évoquer ce sujet ici pour que vous puissiez nous éclairer, éventuellement nous rassurer, nous, élus, et associatifs, sur vos intentions de créer un centre d?archives L.G.B.T.Q.I. Je dois vous dire que je n?aime pas vos méthodes de travail.

Il me paraîtrait plus constructif et respectueux de réunir dans les plus brefs délais et autour d?une table les différents partenaires associatifs et les élus. Des solutions concrètes existent, il s?agit de travailler dans la concertation et la transparence la plus totale. Si vous ne le faites pas, il appartiendra à l?équipe qui vous succédera en 2020 de le faire ; nous y sommes prêts. Je vous remercie.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Merci, Monsieur HONORÉ. Mme BROSSEL, pour vous répondre.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Monsieur HONORÉ, comment vous dire? J?ai le dos large et je veux bien être adjointe à tout dans cette maison. Mais, vraiment, je vous assure que je ne suis pas en charge de ce dossier.

Le projet de délibération sur lequel vous vous êtes inscrit - je le dis pour l?ensemble de mes collègues pour que vous puissiez partager mon désarroi - concerne un immeuble communal, 1, rue de la Solidarité dans le 19e arrondissement, un très bel arrondissement, avec attribution d?aide en nature, fixation du loyer et signature d?un bail au profit d?une association qui s?appelle "D2L".

Je vous jure que si vous m?aviez interrogée sur ce projet de délibération, j?aurais pu y répondre. Je suis absolument persuadée qu?il faut faire le débat comme nous l'avons fait auparavant, sur l?ensemble des projets de délibération, l?ensemble des questions d?actualité, voire l?utilisation de questions orales, si vous aviez une question à poser à l?adjoint en charge de ce dossier pour qu?il y apporte des réponses, et si par le plus grand des hasards nous considérons que le travail dans cet hémicycle est un tout petit peu sérieux et sert à avancer démocratiquement, je suis persuadée que vous auriez trouvé la façon de faire.

Alors, une toute petite partie de moi - toute petite - pense que ce qui était peut-être le plus important dans l?intervention que vous venez de faire, c?était de la faire et que finalement, la réponse vous importe peu. J?ai la naïveté de croire que faire de la politique publique quand on est élu, c?est une tâche noble et importante et qu?au-delà des combats qui peuvent nous animer les uns et les autres, c?est avancer ensemble dans le sens de l?intérêt général.

J?aurais été ravie de pouvoir vous répondre sur le projet de délibération sur lequel vous vous êtes inscrit. C?est une formidable association, "D2L". Ils ont de magnifiques partenariats rue de la Solidarité, cela fait vraiment progresser l?insertion, l?éducation à l?image, et le lien avec les jeunes comme les moins jeunes du quartier. Tenez, nous voilà dans l?accompagnement global, chère Danièle PREMEL, avec des projets absolument innovants, notamment en matière de T.I.G., car cela fait des années que "D2L" est l?un des plus gros accompagnateurs en matière de T.I.G.

Mais comme malheureusement vous ne cherchez pas à m?interroger sur le projet de délibération, Monsieur HONORÉ, je ne peux donc que vous renvoyer à un échange avec l?adjoint en charge de ce dossier qui sera ravi de vous répondre.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Merci, Madame BROSSEL.

Je mets néanmoins aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 144.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté, je vous remercie. (2019, DDCT 144).