Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DAC 529 - Subvention (10.000 euros) et convention avec l’Association des Amis du Musée des Sapeurs-Pompiers de Paris (AAMSPP).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAC 529 relatif à l'attribution d'une subvention et d'une convention avec l?"Association des amis du musée des sapeurs-pompiers de Paris".

La parole est à Pascal JULIEN.

M. Pascal JULIEN. - Merci.

Je m?étonne d?ailleurs d?être le seul à intervenir sur ce projet de délibération parce que le Musée des sapeurs-pompiers, ce n?est pas rien, c?est extrêmement important.

Je me réjouis de cette contribution financière de la Ville de Paris à cette création. Je me réjouis aussi qu?il ne soit pas installé à Paris intra-muros mais à Saint-Ouen ; cela va dans le sens du Grand Paris que nous souhaitons et c?est l?occasion de rappeler que la B.S.P.P. ne protège pas que Paris mais les trois départements limitrophes.

Enfin, je ne vais pas développer ici pourquoi nous avons besoin d?un tel musée, je pense que les événements de ces derniers mois ont suffisamment montré qu?il faut faire comprendre, porter, diffuser les valeurs de protection, de solidarité et de courage des sapeurs-pompiers de Paris.

Nous voterons évidemment avec enthousiasme ce projet de délibération.

Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Je vous remercie, cher collègue, cher Pascal JULIEN, pour cette inscription.

En effet, ce projet est un vieux projet, puisque je l?ai trouvé en arrivant en 2008, mais cela n?a pas été sans mal et on a eu beaucoup de difficultés à avancer. Mais ça y est, on avance. Avant l?été, j?avais eu l?occasion déjà de visiter les locaux et me rendre compte de la réalisation de ce musée, et surtout de la richesse de la collection du musée des sapeurs-pompiers de Paris.

Il est important bien évidemment de faire connaître l?histoire des Sapeurs-pompiers de Paris et l?existence de leur patrimoine qui est tout à fait unique dans le monde. Rendre cette collection accessible au public permettra évidemment de mieux connaître la B.S.P.P., de cultiver aussi le travail de mémoire et de maintenir des traditions propres au corps des sapeurs-pompiers de Paris.

Il y a eu deux grands anniversaires ces derniers temps, notamment le 50e anniversaire de la B.S.P.P. que nous avons commémoré avec une très grande exposition qui a eu lieu dans la salle des Prévôts et la salle des Tapisseries, mais aussi sur le parvis de l?Hôtel de Ville. Puis nous avons eu l?occasion de rappeler la création de ce corps par Napoléon Ier en 1811.

Je regrette de ne pas avoir pu donner plus d?argent à ce projet. J?espère que mes successeurs le feront parce qu?on a vraiment besoin que la Ville s?implique dans ce musée. Je pense qu?il y a encore un gros effort à faire et qu?il faudrait vraiment se pencher sur une subvention beaucoup plus importante.

J?en reviens à la réalisation de ce musée. Vous en avez parlé, Monsieur JULIEN, il est situé dans un bâtiment qui appartient à la Ville de Paris, au 89, rue du Docteur Bauer à Saint-Ouen et il devrait ouvrir en 2022. Il abritera bien sûr des véhicules emblématiques de l?histoire du corps, des matériels ayant marqué l?évolution des procédures et de la lutte contre l?incendie et le secours aux victimes, des uniformes, des documents audiovisuels.

Il y aura surtout des archives absolument remarquables. Il faut savoir que les pompiers, lorsqu?ils revenaient d?un incendie ou d?un sinistre, dessinaient et peignaient à l?aquarelle tout le décor, toute la situation et on est devant des choses absolument incroyables. C?est-à-dire que dans le moindre détail, comme dans une bande dessinée, on vous raconte comment le feu a pris, comment le corps des Sapeurs-pompiers est monté à l?assaut des immeubles, avec moult détails qui sont peints ou dessinés à l?encre de Chine. Il faut vraiment voir ce travail. J?étais très enthousiaste et je ne sais pas même ici si des gens le connaissent, car franchement je l?ai découvert. Il n?y avait pas d?images ni de photographies autrefois, il n?y avait rien de tout cela, donc il ne restait que la main de l?homme, son ?il et sa mémoire pour restituer, point par point, tous les événements qui avaient eu lieu sur un sinistre. Je suis ici un peu enthousiaste, mais je vous assure que c?est formidable.

L?association du musée organisera aussi des parcours pédagogiques, évidemment en premier lieu pour les scolaires, ainsi que des expositions temporaires. Vous qui viendrez après moi, je vous en supplie, faites que ce musée vive parce que cela fait douze ans que je rame pour qu?il émerge ! Il émerge mais il va falloir l?aider, l?aider, l?aider. La subvention de malheureusement 10.000 euros participe à cela, notamment cette année pour la numérisation de ces fameux documents dont je viens de vous parler et qui constituent un fonds historique précieux. Mais je compte sur vous, vraiment, pour continuer cette ?uvre.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 529.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2019, DAC 529).

Je vous remercie. 2019 DEVE 129 - Dénomination "square du 21 avril 1944" attribuée à l'espace vert central du site Chapelle International (18e).