Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à un rétablissement de la quiétude aux abords du passage Bullourde (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l?examen du v?u n° 40 relatif au rétablissement de la quiétude. C?est M. CRAVENNE qui doit nous en parler.

M. François-David CRAVENNE. - En effet, merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u est déposé à la demande pressante d?habitants du 11e arrondissement et particulièrement à la demande des riverains du passage Bullourde. En effet, de nombreuses nuisances, des plus mineures comme les jeux bruyants des enfants aux plus graves comme des trafics dangereux, posent de nombreux problèmes aux habitants, problèmes aggravés par le fait que ces Parisiens, et ils ne sont malheureusement pas les seuls à Paris, se sentent abandonnés par la mairie d?arrondissement et par la Mairie centrale.

C?est pourquoi, désespérés de ne pas pouvoir vivre tranquillement dans leur ville, dans leur arrondissement, dans leur quartier, ils demandent que la Mairie ne les oublie pas et qu?elle mette en ?uvre certaines mesures aussi simples que la mise en place d?un panneau d'interdiction de jouer au ballon ou d?autres mesures qui demanderaient un plus gros effort de l?Exécutif, comme la pose d?une caméra de surveillance ou la mobilisation des services de la Ville. Les Parisiens et en l?occurrence les riverains du 11e le méritent amplement.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Merci, Monsieur CRAVENNE. Mme BROSSEL, pour vous répondre.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci.

Honnêtement, chers amis, l?exercice est toujours un peu difficile quand vous portez en Conseil de Paris un v?u très localisé sur lequel il y a eu un échange assez long en conseil d?arrondissement et où toutes les réponses, satisfaisantes ou pas, ont pu être apportées. Pour moi, en deux minutes, c?est assez complexe de vous répondre sur ce sujet.

Permettez-moi juste de rebondir sur une phrase, Monsieur CRAVENNE, que vous avez prononcée. Les riverains sont à ce point "abandonnés par la mairie d?arrondissement" que Stéphane MARTINET, adjoint en charge des questions de prévention et de sécurité, a reçu régulièrement des riverains du passage Bullourde en y associant la circonscription de la DPSP et le commissariat. Tous ensemble, ils ont acté le fait que des équipes de police devaient passer tous les soirs passage Bullourde.

Concernant l?implantation d?une caméra de vidéosurveillance, ma position est toujours la même mais je veux bien la répéter pour la 53e fois. La Préfecture de police installe - pardon, Madame la Représentante du Préfet de police, je n?ai plus le chiffre exact en tête et cela dépend des années - entre 80 et 100 caméras de vidéo-protection. Je soutiens les demandes et, lorsqu?elles remontent à travers moi, j?alerte régulièrement la P.P. en disant que ces demandes remontent par les mairies d?arrondissement, qu?elles sont donc légitimes et qu?il ne faut pas hésiter à le faire.

Par ailleurs, nous avons renforcé les équipes en matière de prévention des rixes. Évidemment, la mairie d?arrondissement travaille avec nos médiateurs. Le soutien de la Ville, notamment en matière de réponse éducative avec le club de prévention Olga-Spitzer, est constant et continu. Non, nous n?interdirons pas aux enfants de jouer au ballon dans la journée, mais, en revanche, nous voulons des adultes dans l?espace public qui travaillent avec des enfants seuls dans les rues. C?est un travail éducatif et nous accompagnons l?ensemble des acteurs qui doivent le faire.

Le maire du 11e a répondu en séance du conseil d?arrondissement : il souhaite expérimenter sur le T.E.P. Bullourde une ouverture le dimanche et pendant les vacances scolaires. Je pourrais vous parler également des jardinières et de l?ensemble des considérants de votre v?u, mais le temps qui m?est imparti s?achève et je vous proposerai de retirer votre v?u. Je suis à votre disposition pour continuer ces échanges.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Merci, Madame BROSSEL. Mme la Préfète qui souhaite compléter.

Mme LA REPRÉSENTANTE DU PRÉFET DE POLICE. - Oui, pour simplement vous donner quelques chiffres. Depuis le début de l?année, 133 interventions ont été réalisées par les effectifs du commissariat du 11e arrondissement dans ce fameux passage Bullourde. Cela a donné lieu à l?établissement de 45 contraventions pour tapage par éclats de voix, 26 pour des jets de détritus - on voit bien à quel point les incivilités sont prégnantes - et 2 pour non-respect d?un arrêté qui interdit la consommation et la vente à emporter de boissons alcooliques. Je voudrais dire que la cellule d?écoute et de traitement des doléances des riverains reste très mobilisée et qu?il ne faut pas hésiter à nous faire remonter les difficultés puisqu?elles sont systématiquement examinées, prises en compte et qu?elles font l?objet d?un retour vers les riverains et d?un traitement avec les services de la DPSP.

M. Jean-Bernard BROS, adjoint, président. - Merci.

Est-ce que vous retirez votre v?u, Monsieur CRAVENNE ? Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 40 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u n° 40 est rejeté.

V?u déposé par le groupe les Républicains et Indépendants