Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe "100% Paris" relatif à la protection de l'art urbain. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2019


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous passons à l?examen de v?ux non rattachés. Les v?ux référencés n° 166 et n° 166 bis sont relatifs à la protection de l?art urbain.

Pour commencer, je donne la parole à M. BOURNAZEL, qui n?est pas là. Donc, à Monsieur?

Allez-y, Monsieur HONORÉ.

M. Christian HONORÉ. - Monsieur le Maire, je vous présente le v?u déposé par Pierre-Yves BOURNAZEL, Catherine DUMAS, Nathalie FANFANT et les élus du groupe "100% Paris". L??uvre de Banksy réalisée à la suite des attentats du 13 novembre 2015, a été dérobée en janvier 2019. Une autre ?uvre de l?artiste a été volée dans la nuit du 1er au 2 septembre dernier. D?autres artistes, tels qu?Invader ou C215, ont également vu certaines de leurs ?uvres volées ou vandalisées dans les rues parisiennes. L?art urbain est aujourd?hui pleinement intégré au paysage parisien. Il contribue à l?attrait de la capitale. C?est la raison pour laquelle nous proposons un v?u selon lequel une vigilance accrue soit portée aux ?uvres d?art urbain parisiennes, en particulier celles d?artistes ayant déjà fait l?objet d?une dégradation. Bien évidemment, il ne s?agit pas pour nous de mettre un policier devant chaque ?uvre. Les ?uvres du "street art" ont un caractère éphémère. Les artistes en ont bien conscience. Cependant, ce qui pose un problème, c?est que, dans les faits, des gens volent ces ?uvres à des fins commerciales. Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme TAÏEB.

Mme Karen TAÏEB, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Cher Christian HONORÉ, je vous remercie pour ce v?u sur la protection de l?art urbain parisien, préoccupation de nombreux élus dans cet hémicycle et pour laquelle je vous propose un v?u de l?Exécutif.

Il s?agit d?un sujet passionnant qui soulève de nombreuses questions sur l?évolution du "street art", sa prise en compte comme l?une des formes de l?art contemporain et la nécessaire reconnaissance de ses artistes. Nous pensons naturellement à Banksy - et regrettons que l?une de ses ?uvres ait été volée à proximité de Beaubourg, il y a quelques semaines - mais également à MISS TIC, M. CHAT, dont les ?uvres font désormais partie de notre ville.

Mais qu?y a-t-il de commun entre l??uvre d?un "street" artiste reconnu, par exemple, le travail réalisé par le Portugais Vhils sur le mur de l?hôpital Lariboisière, dans le cadre de l?appel à projets "Embellir Paris", et ces graffitis colorés réalisés illégalement sur une devanture du boulevard Magenta ? Doit-on créer une catégorie protégée d?artistes officiels de "street art" ? Ne contribuerait-on pas alors à dénaturer cette pratique ? Nous ne sommes pas favorables à ce que tout soit organisé, réglementé, encadré. Pas sûr, d?ailleurs, que les artistes eux-mêmes le souhaitent. N?oublions pas qu?une certaine désobéissance a toujours motivé et nourri la création dans ce domaine et que l?art urbain a, par nature, une vocation éphémère et parfois même transgressive.

Il n?apparaît, à mon sens, pas pertinent d?envisager de placer une protection physique, comme vous l?avez dit, un agent de la Ville de Paris, une caméra de vidéo-protection à l?endroit où serait apposée une ?uvre de "street art". Qui pourrait, d?ailleurs, juger de l??uvre qui mériterait une telle protection ? Je pense que, sur ces questions, nous devons chercher une réponse avec les artistes eux-mêmes, sachant que notre réflexion doit porter non seulement sur les ?uvres qu?il importe de protéger, mais aussi sur ce qu?il ne faut pas nécessairement retirer. C?est pourquoi, après avoir fait le point avec nos collègues chargés de la sécurité, de la propreté - Colombe BROSSEL et Paul SIMONDON - nous échangerons avec les artistes et les écouterons. Nous tenons à ce qu?ils aient le dernier mot. C?est le sens de ce v?u de l?Exécutif, un v?u qui nuance le vôtre en y ajoutant l?association étroite avec les artistes, à mon sens fondamentale. Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Monsieur HONORÉ, le v?u est-il maintenu ?

M. Christian HONORÉ. - Ce v?u n?étant pas le mien, par courtoisie et par honnêteté intellectuelle, je le maintiens.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - D?accord.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe "100% Paris", assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2019, V. 426).

Je vous en remercie.

V?u déposé par le groupe Démocrates et Progressistes