Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à la situation de l’École Murat.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2019


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 66 relatif à la situation de l'école Murat.

La parole est à Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER.

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER. - Merci, Monsieur le Maire.

Je ne vais pas revenir sur la situation de l'école Murat en détail, puisque ma collègue, Julie BOILLOT, l?a fait longuement tout à l?heure.

Je comprends que vous ayez souligné très légèrement le caractère polémique de son intervention. Cela dit, cela traduit chez elle une véritable préoccupation quant à ce que nous disent les parents d'élèves en permanence sur l'école Murat et sur tout le secteur du 16e Sud.

Devant mes demandes répétées et non abouties de détails sur l'avancée de ce dossier, j'ai fini par écrire, puisqu'il paraît qu'il est de bon ton de ne pas faire trop de v?ux en Conseil de Paris pour ne pas que cela dure trop longtemps, une question écrite à la Maire de Paris qui m'a répondu de manière laconique : en gros, le dossier suit son cours. D'où le v?u aujourd'hui.

Mais loin des polémiques puisque, Monsieur l'adjoint au Maire, les parents n'ont pas à être pris en otage par des querelles intestines et politiciennes, il y a deux catégories d'élus : ceux qui font des polémiques inutiles pour des raisons politiques et ceux qui, comme ma collègue Julie BOILLOT et moi-même, se font les porte-parole de parents qui sont véritablement en souffrance et très inquiets de la situation.

Vous l'avez dit : grâce au bon vouloir des uns et des autres, la rentrée scolaire s'est plutôt bien passée. Mais j'insiste sur le fait qu'en aucun cas, cette école, qui a déjà beaucoup souffert puisque vous le dites, Monsieur BLOCHE, et je le sais, vous connaissez le dossier par c?ur, mais moi encore plus puisque cela fait quinze ans que je siège au conseil d?école de cette école, et si vous, vous êtes de bonne volonté, je connais les manquements de la Mairie de Paris sur ce dossier qui s'est délité petit à petit, depuis une quinzaine d'années. Et ce n'est pas faute d'avoir tiré la sonnette d'alarme avec le résultat que nous connaissons aujourd'hui.

Cette école a été dispatchée sur cinq sites. Je veux bien croire que vous allez faire au mieux, mais elle ne doit en aucun cas faire une rentrée scolaire prochaine dans ces conditions.

Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Patrick BLOCHE, pour vous répondre.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Je serai rapide puisqu'en l'occurrence, nous avons déjà évoqué la situation de l'école Murat. Je sais votre engagement, Madame la sénatrice, et je vous invite évidemment à vous rapprocher de la mairie du 16e arrondissement pour être informée, si j'ose dire, en temps réel de l'évolution du dossier. Vous savez que nous avons plusieurs hypothèses qui sont émises pour la prochaine rentrée scolaire 2020. Nous sommes au mois de novembre. Nous allons évidemment déboucher pour informer très largement la communauté éducative de l'école Murat, enseignants, parents d'élèves, évidemment la directrice de l'école élémentaire. Je suis évidemment très ouvert à toutes les propositions qui me seront faites pour que la rentrée scolaire 2020 se passe bien, et notamment je serai particulièrement sensible aux vôtres, puisque je sais que vous connaissez bien cette école. Compte tenu des éléments de réponse que je vous ai donnés, il me serait agréable que vous retiriez votre v?u.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Retirez-vous votre v?u ?

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER. - Je le retire, mais il sera réintroduit si je n'ai pas satisfaction sur les informations dans les prochaines semaines. Merci.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci. Le v?u n° 66 est donc retiré.