Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif à l'affichage d'une publicité sur un immeuble de la rue Halevy. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 58, toujours présenté par Danielle SIMONNET. C'est un v?u relatif à l'affichage d'une publicité sur un immeuble de la rue Halévy.

Mme Danielle SIMONNET. - Je crois que l'on a été, j'espère nombreux, à être choqués par cette affiche de 342 mètres carrés qui recouvre, depuis le début du mois d'octobre, un immeuble historique de la rue Halévy, dans l?un des quartiers les plus touristiques et commerçants du centre de Paris, pour faire la publicité de l'Arabie Saoudite comme destination de voyage.

Cette affiche fait partie d'une vaste campagne de publicité mondiale destinée à promouvoir l'Arabie Saoudite comme destination touristique. Oui, cette publicité a fait l'objet d'une autorisation par arrêté préfectoral, depuis le 1er octobre 2019.

Une plainte en référé a été déposée, le 29 octobre dernier, devant le juge administratif par l'association " Reporters sans frontières " qui considère, à juste titre, que la promotion de l'Arabie Saoudite comme destination de loisirs et de vacances auprès du public français constitue une inacceptable atteinte à la dignité humaine et, par conséquent, un grave trouble à l'ordre public qui justifie l?intervention du juge et qui demande le retrait de cette publicité.

Faut-il rappeler l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, tué et démembré dans le consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul par des agents de Riyad ? Faut-il rappeler que l'Arabie Saoudite est située à la 172e place sur 180 du classement mondial de la liberté de la presse ? Faut-il rappeler que c'est un pays dans lequel la liberté de la presse est inexistante et où les voix indépendantes sont emprisonnées, torturées ? Au moins trente-deux journalistes professionnels ou non y sont aujourd?hui détenus de façon totalement arbitraire. Faut-il rappeler que l'Arabie Saoudite impose des lois patriarcales qui restreignent très fortement les droits des femmes ? Que les droits des personnes L.G.B.T. y sont totalement inexistants ? Que l'homosexualité y est punie de mort, ainsi que l?adultère, et que la torture y est couramment pratiquée ? Oui, mes chers collègues, nous devons interpeller la Préfecture pour le retrait de l'arrêté préfectoral autorisant l'affichage de cette publicité en faveur de l'Arabie Saoudite sur l?immeuble de la rue Halévy. Nous devons interpeller la Préfecture pour qu?elle s'engage à n'autoriser aucun affichage, dans les rues de notre ville, d'annonces valorisant des pays ou organisations qui ne respecteraient pas les libertés fondamentales. Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Danielle SIMONNET.

Je donne de fait la parole à Jean-Louis MISSIKA, avec un v?u n° 58 bis de l'Exécutif.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Je vais proposer à Danielle SIMONNET de retirer son v?u au profit du v?u de l'Exécutif. Vous savez, d?ailleurs vous l'avez dit vous-même, que sur les bâtiments classés monuments historiques ou inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, les demandes d'autorisation sont auprès des services de l'Etat et que la Ville n'a pas son mot à dire.

Ce que je vous propose, c'est un v?u demandant que la Ville soit consultée et que l'avis de la Ville soit intégré au dispositif d'autorisation pour ce type de publicité.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci.

Danielle SIMONNET, je pense que la réponse de Jean-Louis MISSIKA pourrait vous satisfaire ?

Mme Danielle SIMONNET. - Je voterai le v?u de l'Exécutif, mais je maintiens le mien, parce que je ne comprends pas que, dans le v?u de l'Exécutif, vous ne fassiez aucune référence au sujet précis. Je le regrette et le déplore. A un moment donné, on peut assumer ici. Il y a un problème d'assumer ici de voter un texte qui s'oppose à l'Arabie Saoudite. Quel est le problème ? Je ne comprends pas.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Votre v?u n?est donc pas retiré. Avis défavorable de l'Exécutif.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix le v?u n° 58 bis...

Mme Danielle SIMONNET. - Combien de voix s'opposent à un v?u qui critique l'Arabie Saoudite ?

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Très bien. J'avoue que je ne pensais pas qu'un tel axe s'organiserait au sein de notre hémicycle. Mais l'opportunisme en politique, cela existe.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Danielle SIMONNET.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

C'est bien ce que j'avais dit, elle n'est pas adoptée.

Espérons que le v?u n° 58 bis de l'Exécutif sera adopté !

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2019, V. 470).

Je vous remercie. 2019 DCPA 18 - Présentation du bilan des délibérations globales adoptées en 2015, 2016, 2017 et 2018.