Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif au réaménagement de la Gare du Nord. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2019


 

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Nous examinons les v?ux référencés nos 55 et 55 bis relatifs au réaménagement de la gare du Nord.

La parole est à Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Je n'ai pas le v?u n° 55 bis de l'Exécutif. Si je peux le récupérer pendant que j'interviens ? Ah si, je l?ai ! Mes chers collègues, sur ce v?u sur le réaménagement de la gare du Nord, on ne va pas revenir ici à nouveau sur l'opposition très forte des habitants, des associations d'usagers, des syndicats de la gare du Nord, de nombre d'élus de la banlieue Nord, de nombre de professionnels qualifiés du monde de l'architecture, de l'urbanisme et du patrimoine. Franchement, ce projet initial d'aménagement de la gare du Nord était un vrai scandale, puisqu?il visait simplement à utiliser la gare comme finalement des flux qu'il fallait absolument réorienter pour en faire une source de profit maximum, pour des commerces et un centre commercial de luxe, agrandi au mépris de l'ensemble des usages, des citoyens et des citoyennes, et des usagers de la gare du Nord. C'était une aberration, une aberration totalement anti-écologique avec en plus, là-dessus, l'injonction du calendrier qui vise à se caler sur les Jeux Olympiques de 2024, qui montre bien que l'on est dans une folie d'une logique d'une ville consumériste, et totalement contraire aux urgences climatiques. Bien. L'argent public n'a pas à servir à cela. La Maire a retourné sa veste, alors qu?elle avait choisi le pire projet. Bien. Tant mieux. Maintenant, je souhaiterais, à travers ce v?u, savoir quelles sont les garanties réelles, tant juridiques que programmatiques et financières, qui puissent être publiquement annoncées sur la possibilité d'une renégociation du projet à ce jour retenu, que l?information relative aux engagements de la S.N.C.F. et de ses opérateurs contractants soit publiquement communiquée par les parties prenantes du projet, à savoir la S.N.C.F., la Ville, l'Etat et la S.E.M.O.P. Ensuite, que le nouveau projet fasse l?objet de réelles concertations démocratiques avec les associations, les habitants des 9e, 10e, 18e, les usagers de la gare du Nord, les syndicats de salariés de la gare du Nord, ainsi qu?avec la population des villes franciliennes concernées pour que l?on évite, comme ce fut notamment le cas aux Halles, à la porte de Versailles avec la tour Triangle, dans le quartier Montparnasse ou encore à Bercy-Charenton, de se retrouver face à un nouveau grand projet inutile, imposé et contraire aux exigences démocratiques et sociales. Que l'on arrête à l'avenir de considérer que les gares S.N.C.F., à Paris comme ailleurs, deviennent des centres commerciaux. Je vous remercie.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

La parole est à Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - J?émettrai un avis défavorable à ce v?u et je propose, à la place, un v?u de l'Exécutif. Je voudrais quand même rappeler les débats que nous avons eus dans ce Conseil lorsqu'Alexandra CORDEBARD et moi-même avons publié notre tribune dans "Le Monde". J'avais expliqué qu'il ne s'agissait pas d'une position cosmétique alors que tout était joué, mais que c'était une manière de construire un rapport de force. Je voudrais signaler que nous avons construit ce rapport de force, puisque nous avons obtenu que le préfet de Région réunisse la S.N.C.F. et la Ville de Paris, ce qui était exactement ce que nous demandions dans notre tribune, afin de trouver une solution et un projet qui réponde davantage aux attentes des riverains et des voyageurs.

Il a été convenu, lors de cette réunion, que la Maire de Paris missionnerait quatre urbanistes pour proposer des pistes d?amélioration à la S.N.C.F. et à Station Nord. C'est exactement ce que nous avons fait.

Je vous rappelle les six thèmes que nous avons soumis à ces quatre experts : l'amélioration de l'intermodalité et des accès à la gare, l'intégration urbaine du projet, la protection du patrimoine, la dédensification du projet, les ambitions environnementales et le renforcement de la concertation. La S.N.C.F. a également donné son accord pour fournir toutes les données nécessaires à ces quatre experts. Nous nous réjouissons de cette avancée qui montre que la S.N.C.F. est ouverte à des modifications. Nous proposons donc un v?u de l'Exécutif, qui propose que les résultats de cette étude des quatre experts soient partagés, d'une part, avec les riverains et les associations d'usagers, d'autre part, avec la S.N.C.F., et qu'ils soient versés à l'enquête publique qui démarre prochainement. L?enquête publique va jouer un rôle extrêmement important en la matière. Nous poursuivons aujourd'hui cette voie de dialogue avec la S.N.C.F. et espérons que les conclusions des experts seront entendues. J'émets donc un avis défavorable au v?u de Danielle SIMONNET, si elle ne le retire pas, et je vous propose de voter ce v?u de l'Exécutif. Je vous remercie.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Votre v?u est-il maintenu, Madame SIMONNET ?

Mme Danielle SIMONNET. - En fait, vous ne voulez pas répondre sur s'il y aura des garanties réelles, juridiques, programmatiques et financières, pour que le projet soit vraiment renégocié. Comme vous ne voulez pas répondre sur ces garanties, c?est peut-être parce que vous n'avez pas été en capacité d'organiser le rapport de force pour obtenir ces garanties. Ce v?u que je propose, je le maintiens !

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - J?ai plusieurs demandes d'explication de vote, et je les cite pour que tout le monde soit rassuré sur la bonne prise en compte des demandes : M. CONTASSOT, Mme PAWLIK, M. AZIÈRE, et après Mme CORDEBARD.

La parole est tout d'abord à M. CONTASSOT.

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Madame la Maire.

Nous allons voter le v?u de l'Exécutif. Mais nous ne voterons pas le v?u de Danielle SIMONNET parce que, notamment la question des garanties juridiques, je ne vois pas comment on pourrait avoir des garanties juridiques sur un permis de l'Etat. Cela me semble assez irréaliste, il y a un problème de droit. On ne vote pas quelque chose qui n'a pas de sens juridique.

Cela étant, je voudrais rappeler que nous avons voté, à notre initiative, un v?u au précédent Conseil, dans lequel il était demandé à la Maire de Paris d'organiser une réunion publique avec les riverains, l'ensemble des commerçants, des parties prenantes, etc. Nous aimerions que ce soit fait rapidement. C?est le premier point.

Deuxième point, dans le v?u de l'Exécutif, même si nous allons le voter, nous avons une petite interrogation sur le dernier alinéa du v?u qui dit : "En cas de non-prise en compte des propositions des quatre experts, la Ville continuera de s'opposer au projet". Cela ne nous suffit pas parce que si ces propositions allaient dans le sens de la gare du Nord, ou du projet de la S.N.C.F. plutôt, nous continuerions à nous opposer à ce projet. Nous ne voulons pas que l'avis de la Ville dépende de manière automatique de l'avis de ces experts.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Madame PAWLIK ?

Mme Déborah PAWLIK. - Merci, Madame la Maire et merci, Monsieur MISSIKA, pour cette présentation.

Sur le projet de la gare du Nord, vous ne finirez pas de nous étonner. De revirement en changement d'avis, voire en retournement de veste, comme le disait à juste titre ma collègue Danielle SIMONNET, on est passé par toutes les phases et tous les feuilletons.

Cette semaine, saison 3, épisode 18 du projet, on met en place un groupe de travail à grand renfort de communication pour amender le projet. Mais dites enfin la vérité aux Parisiens, Monsieur MISSIKA ! Déjà, d?une part, soyez honnête avec eux ! Dites-leur que le projet ne pourra être amendé qu?à la marge, puisqu'il a de toute façon déjà été voté en commission, en C.N.A.C. Mais c?est vrai, Monsieur MISSIKA, soyez honnête avec les Parisiens, dites-leur la vérité ! Ne vous énervez pas ! Monsieur MISSIKA, on a un débat apaisé. Calmez-vous ! Ce n'est pas bon pour votre c?ur. Dites aussi aux Parisiens, Monsieur MISSIKA, que ce qui vous importe, ce n'est pas leurs préoccupations, ce n?est pas, par exemple, d'ouvrir le projet au nord, comme nous le réclamons depuis le début. C'est uniquement de reprendre la main dans un jeu dans lequel vous avez joué, mais où vous avez perdu puisqu?après avoir dit non, oui, puis non...

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Madame PAWLIK, je vous remercie.

Mme Déborah PAWLIK. - M. MISSIKA m'a coupée, donc je vais aller jusqu?au bout de mon explication de vote.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Justement, j'en ai tenu compte. Je vous remercie de finir votre propos.

Mme Déborah PAWLIK. - Je vais donc signaler que nous allons évidemment voter contre ce v?u, puisque personne n'est dupe. Votre objectif en la matière est uniquement d?essayer politiquement de reprendre la main.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

La parole est à M. AZIÈRE.

M. Éric AZIÈRE. - Dans l'état actuel de la rédaction de ce v?u, je pense que l?on va s'abstenir. Déjà, je trouve que sur les pistes de travail, telles qu'elles sont orientées vers une concertation avec les riverains, les associations d'usagers, on aurait pu penser, à l'exemple de ce qui s'est dit tout à l'heure sur le pôle Montparnasse, y associer les conseils de quartier, ainsi qu?au moins la mairie du 10e arrondissement, même si cela paraît aller de soi.

Mais surtout ce qui me gêne le plus, comme Yves CONTASSOT, c?est le dernier alinéa du v?u : "En cas de non-prise en compte de ses propositions, la Ville de Paris continuera de s?opposer..." L?expression de "continuer de s?opposer" en ce qui concerne la Ville de Paris m'étonne après la conclusion de nos derniers débats sur la modernisation de la gare du Nord. J'avais cru que la Ville de Paris avait fini par admettre les orientations du projet, modifié à la marge telle que la Ville l'avait demandé, et tel que, me semble-t-il, le projet urbain partenarial entre la Ville de Paris et Station Nord le permet. Il y a eu une instance de dialogue, et je ne vois vraiment pas pourquoi elle ne fonctionnerait pas. Il me semble qu?au moins le dernier alinéa de ce v?u est inutile. S?il disparaissait, nous voterions ce v?u, mais dans l'état actuel des choses, nous nous abstiendrons.

(M. Patrick BLOCHE, adjoint, remplace Mme Véronique LEVIEUX au fauteuil de la présidence).

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Président.

Je donne la parole à Alexandra CORDEBARD, comme maire de l'arrondissement concerné.

Mme Alexandra CORDEBARD, maire du 10e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Deux sujets. Le premier, en termes d'objectifs et de stratégie. Plutôt que de commenter telle et telle posture à un moment donné, tel et tel positionnement, telle et telle affirmation, il faut que nous nous posions collectivement la question des objectifs que nous avons. Ce projet gare du Nord, tel qu'il était présenté et telle que la discussion avec la S.N.C.F. nous a amenés à le voir, puisqu?il a évolué entre le moment où il a été posé et celui où nous avons publié cette tribune, n'était pas intégrable en l'état dans le Nord-Est parisien et n'était pas satisfaisant.

Il convenait donc, en élus responsables et en charge, de trouver le rapport de force qui nous permettait de continuer à discuter avec la S.N.C.F. Donc, à tous les commentateurs, tout d'abord, je leur demanderai plutôt ce qu'ils souhaitent comme projet de la gare du Nord, ce serait plus intéressant.

Par ailleurs, si les objectifs sont partagés en termes d'évolution du projet, alors, à ce moment-là, associons-nous pour faire en sorte que ce rapport de force soit encore plus puissant, et que nous puissions, sur la base des réserves et exigences qu'a posées la Ville, obtenir sa correction jusqu'au niveau où il devient intégrable, et un projet positif pour la Ville. C'est de cela dont il s'agit.

C'est pourquoi, d'ailleurs, je trouve qu'il est important de voter ce v?u de l'Exécutif, pour porter haut la voix de la Ville. A tous mes collègues qui avaient, à juste titre, émis des réserves sur le projet tel qu'il leur avait été présenté très préalablement, je leur demande de s'associer à nous pour que notre parole devienne la plus puissante possible. C'est, vous le savez, et le dialogue, et le rapport de force, nos seuls outils leviers pour obtenir véritablement la modification de ce projet. Je vous demande de voter ce v?u de l'Exécutif.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire. Nous passons donc au vote.

J'imagine que Danielle SIMONNET maintient son v?u n° 55.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2019, V. 467).