Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2- Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. LE MAIRE DE PARIS.- Mes chers collègues, notre collègue et ami Pierre-Charles KRIEG nous a quittés le 6 juin, après avoir fait face à la maladie avec le courage qui fut celui de toute sa vie.
(Les Conseillers se lèvent).
A son épouse, à ses enfants et à tous les siens, je tiens à dire ici notre profonde sympathie et je vous invite à lui rendre avec moi l'hommage de notre Conseil, des Parisienne et des Parisiens au service desquels Pierre-Charles KRIEG s'est consacré durant trente-six ans.
Dès 1962, jeune avocat, Pierre-Charles KRIEG est élu Député de la 1ère circonscription de la Capitale. Durant 24 ans, jusqu'en 1966, cet homme de loi sera à l'Assemblée l'un des meilleurs d'entre nous et vous rappeliez, Monsieur le Questeur, cher Roger ROMANI, en lui remettant il y a 3 ans les insignes d'Officier de la Légion d'Honneur, sa brillante élection, en 1972, à la présidence de la Commission des lois.
En 1971, Pierre-Charles KRIEG est élu Conseiller de Paris dans ce premier secteur qui comprenait le 4e arrondissement, son arrondissement. Il en devient Maire en 1983 et nous avons tous été très émus, cher Lucien FINEL, par l'hommage que vous lui avez rendu à la mairie du 4e, où vous lui avez succédé en 1997.
Adjoint au Maire de Paris, Jacques CHIRAC, en 1979, Pierre-Charles KRIEG est, en outre, depuis 1978, élu au Conseil régional d'Ile-de-France. Il le présidera 4 ans, de 1988 à 1992. L'élu local, parfait connaisseur du terrain, en prise permanente avec les préoccupations des Parisiens, embrassait aussi les grands enjeux de notre temps.
Membre du Conseil de l'Europe, membre de l'Union de l'Europe occidentale depuis 1968, il siégea de 1975 à 1979 dans le premier Parlement européen élu au suffrage universel.
Les problèmes de Paris, de la France et de l'Europe, Pierre-Charles KRIEG les abordait et les comprenait toujours en gaulliste. Gaulliste, il l'était profondément, radicalement. Le jeune étudiant de 18 ans bravant l'occupant allemand, le 11 novembre 1940, à l'Arc-de-Triomphe, le résistant arrêté et évadé en 1943, le proche de Jacques Debu-Bridel, rejoint le rassemblement gaulliste dès 1947 et en demeure toujours un des plus fidèles soutiens.
Mes chers collègues, mes chers amis, observons une minute de silence et de recueillement en mémoire de notre collègue et de notre compagnon Pierre-Charles KRIEG.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).
Merci.