Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

42- 1998, PJEV 41 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la Société centrale canine une convention portant contribution aux actions menées par la Mairie de Paris pour responsabiliser les propriétaires de chiens par des cours d'éducation canine.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1998



M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous passons au projet de délibération PJEV 41 : autorisation de M. le Maire de Paris pour établir une convention portant contribution aux actions menées par le Maire de Paris, pour responsabiliser les propriétaires de chiens par des cours d'éducation canine.
La parole est à M. MICHAUX.
M. Jean-Michel MICHAUX. - Simplement deux mots pour dire que cette initiative fait partie de celles qui visent à mieux insérer l'animal dans la ville et en particulier le chien dans la ville. On sait combien nos concitoyens sont intéressés à pouvoir posséder un animal qui leur apporte bien des satisfactions. On connaît aussi les différentes nuisances que peut apporter un chien dans la vie de la cité. Donc il nous a semblé important pour aider les Parisiens à mieux éduquer leurs chiens, de créer cet enseignement.
Ce n'est pas quelque chose de superflu que d'avoir un chien à Paris : les contraintes sont plus nombreuses à Paris qu'à la campagne. Il faut lui apprendre la propreté, à ne pas aboyer lorsqu'on s'absente, lui apprendre à ne pas déchirer ou détériorer l'intérieur d'un appartement. Ce n'est pas forcément quelque chose d'aussi facile que cela.
Aussi la Société centrale canine, et en particulier la Commission d'éducation canine de cette centrale, nous a proposé de nous aider en la matière. Je crois qu'il s'agit là d'un excellent projet.
D'autres initiatives seront prises en matière d'éducation canine qui viseront tant les personnes âgées que les enfants.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Monsieur MICHAUX.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération PJEV 41.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, M. REVEAU s'étant abstenu. (1998, PJEV 41).
(M. Jean-François LEGARET, adjoint, remplace M. Michel BULTÉ, adjoint, au fauteuil de la Présidence).