Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à l'ouverture d'un centre médical 151 rue du Faubourg Poissonnière.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons au v?u référencé n° 210 relatif à l?ouverture d?un centre médical 151, rue du Faubourg-Poissonnière.

La parole est à la Présidente Marie-Claire CARRÈRE-GÉE, pour le présenter.

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Merci, Monsieur le Maire.

Rapidement, il s?agit de l?affectation de la destination d?un local commercial au rez-de-chaussée sur rue, dans un ensemble de logements sociaux, rue du Faubourg-Poissonnière. La maire du 9e arrondissement constate que ce local, que la Ville avait souhaité réserver pour du commerce et de l?artisanat, est toujours vacant. En revanche, des professionnels de santé se sont manifestés auprès de la mairie du 9e arrondissement pour y ouvrir un cabinet pluridisciplinaire dans ce quartier, qui est éligible au dispositif Paris Med? et a été identifié par la DASES comme déficitaire en offres de soins de santé.

Mme Delphine BÜRKLI et les élus de mon groupe souhaitent donc émettre le v?u que la Ville de Paris fasse modifier la nature du local vide du 151, rue du Faubourg-Poissonnière afin de pouvoir y installer un cabinet médical pluridisciplinaire et que les porteurs de projet puissent être éligibles au dispositif "Paris Med?".

Merci beaucoup.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Madame la Présidente.

Je donne la parole à Mme Anne SOUYRIS, pour vous répondre.

Mme Anne SOUYRIS, adjointe. - Madame la Maire, je salue votre engagement pour renforcer - enfin, là, je parle à Delphine BÜRKLI - l?offre de soins accessibles à tous à Paris. Effectivement, dans les deux quartiers est du 9e arrondissement, ils font partie des 39 quartiers parisiens éligibles à l?aide à l?installation Paris Med? qui vise à rééquilibrer l?offre de soins sur le territoire parisien. Depuis le début de la mandature, la Ville a contribué à l?implantation de 15 M.S.P. et de 16 cabinets "Paris Med?", ce qui correspond à peu près à 200 professionnels de santé. Notre résultat le plus significatif : nous avons réussi à inverser la courbe du nombre des médecins généralistes conventionnés exerçant en secteur 1 à Paris. Il était en baisse constante depuis 2010.

Depuis 2018, il augmente à nouveau, avec plus de nouvelles installations que de départs en retraite. Sur les locaux de la rue du Faubourg-Poissonnière, que vous pointez dans votre v?u, ces locaux sont fléchés pour une activité de commerce et d?artisanat. Seule une dérogation au titre d?une activité CINASPIC aurait permis de modifier la destination de ce local. Il aurait fallu que le programme immobilier de cette opération prévoie initialement l?implantation d?un équipement de santé. Je pense qu?il faut à l?avenir que nous intensifiions notre travail avec les bailleurs pour que les programmes immobiliers intègrent de nouveaux équipements de santé.

Je ne peux pas donner une suite favorable à votre v?u, car le règlement actuel de notre P.L.U. ne considère pas que les structures médicales d?exercices regroupés sont éligibles au statut de CINASPIC, au même titre qu?un centre de santé ou un équipement médico-social. Je considère que c?est une anomalie qui nécessitera de revoir notre règlement de P.L.U., car, oui, les cabinets médicaux sont des professionnels qui exercent en secteur 1 et portent bien une mission de service public et contribuent à l?intérêt collectif.

Par ailleurs, les caractéristiques techniques et financières des locaux de la rue du Faubourg-Poissonnière, qui appartiennent au bailleur Elogie-SIEMP, les rendaient en première approche difficilement compatibles avec des conditions d?exercice médical. Je m?engage, en revanche, à ce que soit pleinement instruite la recherche d?une équipe de professionnels de santé prêts à s?installer dans ces quartiers et à travailler avec les équipes dédiées pour que des locaux puissent être trouvés pour les installer.

Je vous remercie.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Anne SOUYRIS.

Compte tenu de la réponse très complète d?Anne SOUYRIS, vous retirez votre v?u, Madame la Présidente ?

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Je prends acte de la réponse très constructive de Mme Anne SOUYRIS, mais on peut le voter, non ? Non pas pour Faubourg-Poissonnière, mais si vous vous engagez à essayer de trouver d?autres locaux dans le 9e arrondissement.

Oui, je comprends.

Bah, écoutez, je vais le retirer alors.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - C?est très aimable à vous. Je vous remercie, Madame la Présidente.

Le v?u n° 210 est donc retiré.