Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Nous examinons le v?u référencé n° 229 déposé par l'Exécutif relatif au soutien aux accords de paix en Colombie.

La parole est à Patrick KLUGMAN.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Le v?u au soutien aux accords de paix, je suis moi-même perdu dans mon dossier... Monsieur DUBUS, c'est de votre faute. Nous voulons effectivement présenter un v?u, car nous avons été sollicités par plusieurs O.N.G., notamment "Amnesty", pour que la Ville de Paris fasse un pas important et significatif en soutien aux accords de paix en Colombie, événement absolument majeur. Nous demandons dans ce cadre, je vais vous le lire, parce que je me suis perdu dans mon dossier? "Considérant les centaines de milliers de morts et personnes déplacées du fait du conflit armé démarré en 1964 en Colombie ; Considérant le troisième anniversaire de la signature de l'accord de paix, le 26 septembre dernier à Carthagène, le premier anniversaire de la mise en place de la commission de la vérité ; Considérant la reprise d'altercations violentes entre diverses factions depuis lors ; Considérant le nombre croissant d'attaques et d'assassinats de défenseurs des droits humains et de leaders sociaux, les alertes des O.N.G., nous demandons la protection des défenseurs des droits humains et des leaders sociaux, soutenir l'accord de Colombie, et appeler toutes les parties prenantes à reprendre le dialogue et à respecter l'accord que nous venons de rappeler, l'accord de paix de 2016".

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Merci beaucoup.

Explication de vote, la parole est à Raphaëlle PRIMET.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Elles s'ouvriront à nouveau un jour les longues avenues devant les hommes libres qui construiront un monde nouveau. Le dernier message du président Allende adressé à son peuple depuis la Moneda bombardée résonne encore dans nos mémoires.

Chili, Equateur, Haïti, Argentine, Colombie, Honduras, Brésil, Costa Rica, partout les peuples s'élèvent et leurs clameurs s'élèvent des Andes jusqu'au Rio de la Plata : "dehors le FMI et les gouvernements corrompus ! Bas les pattes Mister TRUMP !". Malgré les violentes tentatives d'étouffement conduites par l'impérialisme états-unien et les institutions financières, les manifestations redessinent le visage d'une Amérique indienne métisse, blanche et noire, en blocs insurgés. En Amérique latine, 17 millions de femmes et d'hommes, surtout des enfants, vivent dans l'extrême pauvreté. Les politiques d'austérité et les fonds vautours pillent et rançonnent tandis que les multinationales font ventre de tout. À Santiago, Quito, Tegucigalpa, Port-au-Prince, l'armée n'intimide plus. Les rétropédalages des gouvernements n'éteignent pas la révolte. En Colombie, le pays où vit la mort, des centaines de militants sociaux ont été assassinés ces derniers mois. Le président, homme lige des Etats-Unis, a enregistré dimanche une nette défaite aux élections régionales et municipales. Les coups d'Etat institutionnels ont de plus en plus de mal à fonctionner, comme au Brésil dont la plupart des instigateurs sont poursuivis pour corruption. Comme au Vénézuela, en Bolivie, la tentative de la droite de contester la réélection du président MORALES se heurte à la détermination du mouvement social. Ils ont les armes, mais nous avons la....

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Madame PRIMET, il faut conclure.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Votre v?u est bienvenu. Nous le voterons, mais nous aurions pu y associer d'autres nombreux peuples d'Amérique latine.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2019, V. 537).