Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DU 254 - Dénomination place Sans Nom (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DU 254. Il s'agit de la dénomination "place Sans Nom", dans le 12e arrondissement.

La parole est à M. Pascal JULIEN, pour le groupe des Ecologistes de Paris.

M. Pascal JULIEN. - Quand vous avez dit "place Sans Nom", j'ai vu des visages s'étonner, des sourcils se mettre en accent circonflexe. Cette appellation suscite l'interrogation, elle a une puissance poétique qui fait vraiment plaisir. Je voudrais rappeler que ce sont les habitants eux-mêmes qui ont désigné ainsi cette partie du carrefour depuis, je crois, au moins une quinzaine d'années. Je crois même savoir que c'était enregistré comme tel dans les rapports du conseil du quartier, parce que cette partie du carrefour était un peu délaissée. Elle était triste, alors ils l'ont améliorée avec la Ville, ils l'ont un peu végétalisée, ils y font aussi, je crois, régulièrement des échanges de livres, ils lui ont redonné vie. Et ils l'ont appelé ainsi dans l'usage. Finalement, notre Conseil ne fait que consacrer cet usage. Vous le savez, mon groupe, depuis longtemps, milite pour que la proportion de dénominations attribuées soit beaucoup moins en faveur de personnalités et davantage en faveur de l'environnement. Quand je dis environnement, ce n'est pas simplement les fleurs, les oiseaux, les arbres, l'air, le soleil et les nuages. Il y a une rue du Soleil, mais il n'y a pas encore de rue des Nuages à Paris, je crois. L'environnement, c?est aussi l'histoire, une histoire collective, c'est l'inconscient collectif, et là, dans ce cas de figure, je trouve génial d'avoir ce type de nom qui, d'ailleurs, nous ramène? Cela me fait penser aux Arts incohérents conduits par Jules Lévy à la fin du XIXe siècle. Il y a quelque chose de beau dans cette attribution. Je regrette le manque d'imagination des Conseillers de Paris. Ce que vous proposez, ce sont régulièrement simplement des noms de personnalités. C'est très bien, les personnalités, c?est formidable, d'ailleurs mon groupe les vote, mais enfin diminuons, diminuons. La Ville fait beaucoup de choses, et Catherine VIEU-CHARIER conduit cela admirablement dans son mandat, elle le sait, je lui ai dit, notamment on a essayé de corriger un peu, on n'arrivera jamais parce qu'on part dans six mois, mais il y a une dynamique pure pour que le nom des femmes devienne plus important. Mon groupe votera avec enthousiasme, et je lance une fois de plus, pour la mandature prochaine, un appel à l'imagination : moins de noms de personnalités, plus de noms neutres, appelons cela comme cela, qui comme celui-ci stimule l'imagination. Merci.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Pascal JULIEN.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Chers collègues, je vous avouerai que c'est avec délice que j'ai accueilli cette proposition. Vous imaginez quel clin d'?il, après avoir eu l'honneur de travailler à Paris aux dénominations de 312 lieux qui portent le nom d?une femme, d?un homme ou d'un nom issu du patrimoine parisien, voilà que j'atterris, pour la dernière fois, sur la place Sans Nom.

Place Sans Nom qui, d'ailleurs, va rejoindre les rues Sans Nom qui existent déjà dans d'autres communes, en France, puisqu'il y a une rue Sans Nom à Charleroi et une autre à Manosque. Voyez, on n'est même pas originaux dans cette histoire.

C'est l'officialisation, comme vous l'avez dit, cher Pascal JULIEN, d'un souhait des riverains, d'un usage du quartier, et qui a été proposé à la Commission de dénomination par la maire du 12e arrondissement, Catherine BARATTI-ELBAZ. Je trouve cela absolument, comme je vous l?ai dit, délicieux. Je voudrais en profiter pour aller dans le sens de Pascal JULIEN, en disant que nous avons quand même à Paris une grande tradition de dénominations tout à fait particulières, qui font l'histoire de Paris. Je vais vous en donner quelques-uns parce que c'est très poétique. Il y a le jardin du Ver têtu, le square de l'Oiseau lunaire, l'allée du Philosophe, l?allée de la Bertelotte, le square des Chamaillards, le marché des Enfants rouges, le passage des Crayons, le jardin de la Folie-Titon, la rue des Longues raies, le jardin des Oiseaux, le jardin des Petites rigoles, la rue de la Concertation, le square de la Turlure. Voilà quelques noms tout à fait originaux. Je les donne à votre appréciation et je vous demande de voter pour la place Sans Nom.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Catherine VIEU-CHARIER, et merci à vous deux pour ce moment de respiration dans nos travaux.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 254.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2019, DU 254).