Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif au projet urbain partenarial avec la SA Gare du Nord 2024.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Nous examinons le v?u référencé n° 111 relatif au projet urbain partenarial avec la S.A. Gare du Nord 2024.

La parole est à Fadila MÉHAL, pour deux minutes.

Mme Fadila MÉHAL. - Merci.

C?est un v?u qui est porté par le groupe et aussi par Julien BARGETON. Il est relatif au lancement des études prévues dans le cadre de la convention du Projet urbain partenarial qui a été signé le 23 avril 2019 avec la gare du Nord.

Nous demandons que des études d?aménagement des rues et des espaces publics situés dans le périmètre défini par le P.U.P. soient lancées sans tarder.

Nous souhaitons aussi que la transformation de la rue du Faubourg Saint-Denis en zone de rencontre végétalisée puisse être étudiée attentivement, afin bien sûr d?améliorer le cadre de vie, de favoriser les relations urbaines entre la nouvelle façade Est de la gare et d?améliorer également le confort des cheminements piétons entre la gare et les îlots d?habitation situés au nord, et enfin de dédensifier le flux de la circulation. En effet, nous avons constaté 1.600 bus par jour en plus de la circulation automobile.

Je vous remercie.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Madame MÉHAL.

Pour vous répondre, la parole est à Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Merci, Fadila MÉHAL et bien sûr Julien BARGETON.

Je regrette qu?il ne soit pas là pour ce v?u très habile, mais d?une habileté au service d?une mauvaise cause. Nous voyons très clairement l?objectif de ce v?u, même s?il n?est pas affirmé comme tel, de poursuivre le projet Gare du Nord 2024 comme prévu par StatioNord et Ceetrus sans y apporter aucune modification.

Un projet de gare, chers collègues, est à la fois un projet de bâtiments et un projet d?espace public. C?est tout le problème de l?approche de StatioNord et de la S.N.C.F. qui considèrent que la Ville doit faire son affaire des externalités négatives créées par le projet sur l?espace public, en termes de flux, de livraisons, d?intermodalités, de bouchons, de travaux et de circulation des bus.

En juillet, le Conseil de Paris a émis un avis favorable sur ce projet assorti de très nombreuses réserves sur l?impact environnemental, la phase de chantier et les flux. Aujourd?hui, nous n?avons reçu aucune réponse satisfaisante de la part de StatioNord sur ce projet, ce qui fait, je le rappelle, que cet avis est toujours en suspens. Je rappelle également que si nous n?obtenons pas des réponses précises sur les trois réserves que nous avons votées en juin dernier, nous serions dans l?obligation de transformer cet avis favorable en avis défavorable.

Aujourd?hui, nous n?avons aucune réponse satisfaisante. Personne ne sait où iront les bus lorsque la gare routière sera en chantier. Personne ne sait où iront les taxis et les VTC. Ce n?est pas à la Ville de Paris de trouver des solutions pour les impensés de StatioNord, c?est à leur projet de les intégrer.

Pour toutes ces raisons, demander que la Ville de Paris fasse un plan d?espaces publics, alors que nous ne sommes pas d?accord sur le projet lui-même, n?a aucun sens. Bien sûr, nous travaillerons au schéma des espaces publics, mais cela demande que le projet soit faisable et donc dédensifié. Aujourd?hui, la réalité est qu?aucun schéma d?espace public ne peut fonctionner avec ce projet massif et fermé à la ville.

Comme vous le savez, nous avons missionné quatre expertes et experts qui vont rendre leurs conclusions le 13 décembre. Cette mission de conciliation a été acceptée par la S.N.C.F. et StatioNord. Je vous propose donc d?attendre ses conclusions pour décider de la manière d?aménager l?espace public. En urbanisme, il faut faire les choses dans l?ordre ou alors on ajoutera du désordre à un quartier qui n?a pas besoin de davantage de désordre.

Je ne vous demande pas de retirer votre v?u puisqu?il s?inscrit clairement dans la stratégie de Benjamin GRIVEAUX et de Jean-Baptiste DJEBBARI de transformation de la gare du Nord en un vaste centre commercial.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Monsieur MISSIKA.

Mme la maire du 10e arrondissement veut évidemment nous apporter son avis éclairé.

Mme Alexandra CORDEBARD, maire du 10e arrondissement. - Merci.

Reprenant mot pour mot ce que vient de dire Jean-Louis MISSIKA, j?ajouterai deux choses.

Nous peinions à comprendre quel était votre avis sur le projet Gare du Nord, tel que présenté aujourd?hui, tant vos expressions étaient en réalité des commentaires de notre avis ou de notre manière de donner notre avis. Nous le connaissons aujourd?hui : vous êtes pour ce projet, pour la transformation de la gare du Nord en centre commercial géant. Merci d?avoir donné cette précision.

La deuxième chose que je voulais ajouter est qu?il ne suffit pas de reprendre chaque petite ou grosse difficulté pointée par les habitants pour faire un projet d?aménagement d?écoquartier pour la gare du Nord. Vous parliez tout à l?heure des bus de l?arrêt du Faubourg Saint-Denis et cela n?a strictement rien à voir avec le projet d?atterrissage de la gare du Nord. Par contre, il est aujourd?hui dans les mains d?Ile-de-France Mobilités d?apporter une réponse à la Ville sur la circulation des bus dans le quartier.

Vous voyez qu?on n?est ni dans les mêmes sujets ni dans la même façon de travailler. Nous sommes aujourd?hui, pour porter la parole des habitants, en discussion avec "Ile-de-France Mobilités" d?une part, et avec la S.N.C.F. et ses partenaires d?autre part, pour permettre cet aménagement digne de ce que nous attendons d?une évolution du quartier autour de la gare du Nord. Nous aurions sans doute intérêt à nous allier pour l?obtenir.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci beaucoup, Madame la Maire.

Pour une explication de vote, la parole est à Jérôme GLEIZES, pour le groupe Ecologiste de Paris.

M. Jérôme GLEIZES. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous connaissez notre position en tant qu?écologistes à ce projet et nous avions voté contre la délibération de juillet qui était défendue à l?époque par M. MISSIKA. Depuis, il y a eu changement d?avis, mais comme nous sommes cohérents et persévérants, je rappelle...

Tu n?es pas obligée de me couper. Tu peux reprendre la parole en tant que maire du 10e arrondissement mais moi, je ne peux pas.

Donc, par souci de cohérence, nous avons fait annuler, dans la lettre rectificative votée lundi, les financements en autorisation de programme et en crédit de paiement pour la P.U.P. Gare du Nord. Le v?u ne peut donc pas être exécuté et, de fait, il devrait tomber de lui-même. Si par hasard ce v?u passait, nous ferons un contrôle de légalité pour le faire tomber auprès du Préfet puisque ce v?u n?a pas de financement pour être exécuté.

Merci de votre attention.

M. Jean-François MARTINS, adjoint, président. - Merci, Monsieur GLEIZES.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Démocrates et Progressistes, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.