Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2019 DDCT 172 - Convention de délégation de service public pour la gestion de l’équipement public municipal "Le Patronage Laïque Jules Vallès" situé 72, avenue Félix Faure (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DDCT 172 concernant une convention de délégation de service public pour la gestion de l'équipement public municipal, "Le Patronage Laïque Jules Vallès" situé avenue Félix Faure, dans le 15e arrondissement.

La parole est à M. Jean-Noël AQUA.

M. Jean-Noël AQUA. - Merci, Monsieur le Maire, mes chers collègues.

La laïcité est un principe fondateur, créateur et édificateur de notre République. C'est un principe souvent méconnu, peu compris, ou confondu. Laïcité, neutralité de l'Etat et des collectivités territoriales, et liberté de conscience, il peut régner une certaine confusion dans l'application concrète des principes.

Nous le rappelons, la laïcité n'est pas un idéal contre la religion, ou contre une religion en particulier, comme l'extrême droite et d'autres rêvent de la pervertir.

La laïcité est, à l'inverse, la condition du vivre ensemble. La condition de la liberté de penser, la condition de la liberté d'être libre-penseur, croyant ou autre. Elle implique la séparation des dogmes et des églises de l'Etat et la puissance publique. L'Etat chez lui, l'église chez elle, résumait Hugo.

Nous le savons, la laïcité peut être instrumentalisée à l'extrême droite pour cacher une haine anti musulmans, car il faut bien appeler un chat, un chat. Elle peut aussi être instrumentalisée par ceux qui voudraient faire monter cette même extrême droite. Enfin, elle peut aussi être remise en question par certains qui auraient tendance à utiliser le communautarisme. Vous l'aurez compris, nous fuyons ces attitudes. Nous cherchons à rester conformes au principe de la laïcité et à la faire vivre, car nous croyons au vivre ensemble. A l'heure où la laïcité est détournée de son sens pour de multiples raisons, diffuser, promouvoir et rendre vivante la laïcité est le meilleur service que l'on puisse lui rendre. La laïcité est un marqueur fort de notre Municipalité. Depuis Bertrand DELANOË, la Ville de Paris est la seule municipalité à s'être dotée d'un observatoire de la laïcité. Cet observatoire a d'ailleurs remis le rapport de son activité de cette mandature ce lundi à la Maire de Paris. Je profite de cette intervention pour saluer dans cette Assemblée le travail précis, concret, et acharné de cet observatoire. Un autre outil remarquable de notre collectivité en matière de laïcité est l'objet de ce projet de délibération : "Le Patronage Laïque Jules Vallès". Un patronage lui aussi rénové lors de la mandature de Bertrand DELANOË. Ce lieu permet de véritablement faire la promotion des valeurs laïques et républicaines. Il permet de la faire vivre et de la diffuser en organisant des conférences, des concerts, des expositions, des projections, du théâtre, en proposant des stages pour les jeunes et moins jeunes, en mettant à disposition de nombreuses ressources documentaires. Ce patronage fait vivre bien concrètement l'esprit de la laïcité, permettant à tout un chacun d'être libre de penser. Libre de penser le monde dans lequel nous évoluons, libre et autonome pour agir. Que l'on regarde certaines des conférences organisées, elles questionnent le lien de la science au vrai, les fondements du socle républicain, la notion de progrès, la laïcité dans la Révolution française, l'utopie et les "blockchains" par exemple. Que l'on regarde les formations qu'elle propose, la laïcité au quotidien, laïcité démocratie et religion, produire du commun, femmes et sciences, la laïcité vue d'ailleurs, etc. Que l'on regarde aussi le travail remarquable en direction de la diffusion de la culture, et surtout la démarche scientifique aux plus jeunes. Une démarche où le doute est essentiel et moteur. À chaque fois, on ne peut qu'apprécier le travail résolu et divers, constant et rigoureux de ce patronage. Ce patronage Jules Vallès permet réellement la bonne diffusion des valeurs de la laïcité, permet de la questionner aussi, et de la renforcer en l'adaptant au monde actuel, tout en restant fidèle rigoureusement à ses fondements.

Avec ce projet de délibération, nous allons permettre à ce patronage de poursuivre son activité grâce à une nouvelle délégation de service public pour les six années à venir. Nous voterons donc pour ce projet de délibération avec enthousiasme. Il permet de montrer encore une fois que notre majorité de gauche sait mettre les moyens en face des besoins et sait faire vivre concrètement la laïcité et le vivre ensemble.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci beaucoup, Jean-Noël AQUA.

Danielle SIMONNET, non. Je donne la parole à Emmanuel GRÉGOIRE, pour répondre à Jean-Noël AQUA.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint. - Pas beaucoup de choses à rajouter à la très belle intervention de Jean-Noël AQUA. Nous sommes effectivement très attachés à la gestion de cet équipement public municipal. Le renouvellement de la D.S.P. permettra d'en poursuivre les actions.

Je vous appelle à soutenir ce projet de délibération.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le premier adjoint.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 172.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2019, DDCT 172).