Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par les groupes les Républicains et Indépendants et UDI-MODEM relatif à la Carte Lumière place Saint-Ferdinand. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons aux v?ux référencés nos 199 et 199 bis relatifs à la "Carte Lumière", place Saint-Ferdinand.

La parole est au maire du 17e arrondissement, M. Geoffroy BOULARD.

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, ce projet de la "Carte Lumière", place Saint-Ferdinand, est un dossier complexe, épineux, mêlant divers acteurs, divers services. Notre v?u n?a pas pour objet de désigner des responsables, mais bien de trouver une issue positive qui permette un éclairage respectueux du patrimoine historique et culturel de la place Saint-Ferdinand. A laquelle sont attachés, comme vous le savez, de nombreux riverains et habitants du 17e arrondissement, que je remercie pour leur mobilisation. Je crois, d?ailleurs, que certains suivent nos débats de très près aujourd?hui, certains membres du collectif qui s?est formé.

A l?évidence, le projet enclenché dès 2011 ne satisfait personne, riverains comme élus, et il est encore temps d?arrêter les frais. Ma demande est donc simple : il faut mettre fin aux travaux et arrêter le projet initial, retirer les poteaux lumineux installés et les remplacer par les réverbères préexistants, respectueux du cadre patrimonial remarquable de cette place. Il faudra repenser l?éclairage, gage de sécurité, et la mise en valeur de la place Saint-Ferdinand, en lien avec les habitants, les élus ainsi que les services de la Ville de Paris.

Voilà ce que nous portions dans ce v?u. Je ne doute pas que nous trouverons une issue positive à cette situation qui ne correspond pas aux attentes des habitants et des élus du 17e arrondissement.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire.

Je donne la parole à M. Christophe NAJDOVSKI, pour vous répondre.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire du 17e arrondissement, je ne peux être d?accord avec votre v?u, tout simplement parce qu?il affirme des choses fausses. Permettez-moi de retracer l?historique de ce projet. Je précise, tout d?abord, qu?il s?inscrit dans la "Carte Lumière" un beau projet qui vise à valoriser des équipements et des quartiers de proximité afin de rééquilibrer l?attention qui est portée la nuit aux grands monuments emblématiques vers la ville de proximité. 13 sites font ainsi l?objet d?un projet artistique lumineux.

La place Saint-Ferdinand a été choisie pour en bénéficier en 2011. L?agence "Concepto" a travaillé à la définition d?un projet inspiré de l?art cinétique et vous l?a présenté à chaque étape. En février 2017, vos prédécesseurs ont validé le projet. Lorsque vous avez été élu maire, la Direction de la voirie et des déplacements vous a à nouveau informé de ce projet - le 18 octobre 2018 précisément - et de la date de démarrage des travaux. A ce moment, l?ambition moderne du projet était saluée. Le journal "Le Parisien" y a même consacré un article saluant - je cite : "Un sacré coup de jeune qui mettrait fin à l?ambiance triste de cette place, pourtant bordée de cafés animés". Un visuel du projet accompagnait l?article.

Maintenant que des riverains critiquent le projet, vous dites que vous n?étiez pas informé, ce qui n?est pas exact. Vous nous reprochez de ne pas avoir informé les riverains. Je rappelle que c?est à la mairie d?arrondissement que revient la charge d?organiser les concertations locales. D?autant plus que la présentation au conseil de quartier avait été évoquée, la Direction de la voirie et des déplacements ayant même relancé la mairie du 17e arrondissement à ce sujet, le 2 février 2017 précisément.

Lorsqu?une pétition a circulé, une fois les travaux bien engagés, vous avez demandé en urgence qu?une réunion publique soit organisée. Vous vous êtes désolidarisé du projet et avez mis en cause les agents de la Ville et les services centraux. Lors de la réunion publique qui s?est déroulée dernièrement, l?ambiance délétère qui a été instaurée a conduit à des insultes qui ont été prononcées, le concepteur ayant même été physiquement bousculé.

Aujourd?hui, il est clair que le projet suscite la défiance des riverains. Mais il n?est pas possible de travailler dans ces conditions, et rien ne justifie des excès pareils. Les fonctionnaires de la Ville doivent être protégés et respectés. Pour autant, soucieux de dénouer cette situation, je vous propose de retirer votre v?u au profit de celui de l?Exécutif, qui propose un chemin pour instaurer un dialogue apaisé avec les riverains afin de décider de l?avenir de ce projet. En accord avec vous, si vous l?acceptez, nous pouvons formuler des amendements oraux, sur lesquels nous avons précédemment échangé, qui montrent à la fois la volonté d?ouverture de l?Exécutif parisien et je crois également à votre volonté, Monsieur le Maire, d?également aboutir à un accord.

Nous vous proposons donc d?adopter le v?u de l?Exécutif, avec quelques modifications, dont trois modifications sur lesquelles nous avons échangé auparavant, à savoir : le retrait des termes "puis validé par ces derniers au quatrième considérant" ; le remplacement du septième considérant par le terme "considérant que la mairie du 17e arrondissement a la mission de mener la concertation localement" ; et enfin, dernière modification, que le projet soit présenté à la concertation locale, dans le premier alinéa du v?u.

Si vous acceptez que nous puissions ensemble adopter ce v?u de l?Exécutif ainsi amendé, nous pourrons l?adopter ensemble. Mais vous comprendrez bien que je ne peux accepter le v?u tel que vous l?avez proposé.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - J?ai une explication de vote de Mme Valérie NAHMIAS.

Je vais d?abord me tourner vers le maire du 17e arrondissement. Accepte-t-il la proposition de Christophe NAJDOVSKI de retirer son v?u n° 199 au profit du v?u n° 199 bis de l?Exécutif ?

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Monsieur le Maire, avec les amendements oraux qui ont été présentés à l?instant par Christophe NAJDOVSKI, dont je veux remercier l?écoute et la qualité de son écoute, qui nous a permis de travailler en bonne intelligence. Je me félicite que nous ayons été entendus. Je suis très attaché à la démocratie locale, à la concertation avec les habitants, à leur consultation. Il est nécessaire de pouvoir dialoguer. C?est leur quartier, leur cadre de vie, et nous devons le préserver. Donc, je prends acte du principe d?arrêt du projet "carte Lumière". Je tiens une nouvelle fois à saluer le pragmatisme de la Ville qui a bien voulu accéder à nos demandes, c?est-à-dire permettre une nouvelle réunion avec les habitants dans un cadre apaisé.

Je tiens quand même à rappeler à Christophe NAJDOVSKI que l?entreprise et le concepteur a lui-même eu des propos et des gestes déplacés à l?encontre de mon chef de cabinet, dans un moment un peu électrique, il est vrai, mais je veux juste rétablir la réalité. Il n?a absolument pas été menacé ou agressé physiquement. Au contraire, il a, par une attitude un peu provocatrice? Ce ne sont pas les services de la Ville, c?est tout simplement l?entreprise qui était membre du groupement de cette "carte Lumière" et son chef d?entreprise qui a eu une attitude relativement incorrecte. Les services de la Ville se sont tout à fait bien tenus et je les ai d?ailleurs remerciés d?être là lors de cette réunion publique. Je tenais quand même à le dire pour qu?il n?y ait pas d?ambiguïté sur ce point.

Ce soir, je suis heureux de voir que l?on va pouvoir avancer, avec une réunion qui va permettre de représenter le projet et qui envisage un autre projet. Ce n?est pas un abandon du projet de la "carte Lumière", simplement une modification du projet avec les habitants pour respecter ce cadre patrimonial assez exceptionnel qui est la place Saint-Ferdinand, que je vous invite évidemment à visiter, et l?éclairage public doit être évidemment respectueux de ce caractère remarquable de la place.

Donc, j?accepte évidemment ces amendements. Je tenais quand même à préciser quelques éléments sur le contexte de la réunion qui a eu lieu il y a quelques semaines.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci.

Je vais donner la parole à Mme Valérie NAHMIAS. Non ?

Mme Valérie NAHMIAS. - Au contraire.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Au contraire.

Mme Valérie NAHMIAS. - Au contraire.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Pour une minute. Si j?ai laissé parler Geoffroy BOULARD, c?est parce qu?il a potentiellement trois minutes comme maire d?arrondissement.

Mme Valérie NAHMIAS. - Je vais essayer d?aller très vite.

Donc, j?ai 1 minute 10, si cela ne vous dérange pas.

Effectivement, je reprends un peu les termes, les propos du maire. Il faut arrêter de trouver des coupables. Trouvons plutôt les solutions. Et là aussi, je vais dire que j?étais présente à cette réunion. Effectivement, c?était une réunion tendue, mais elle s?est passée quand même dans le plus grand des respects. Autant les gens étaient en difficulté au départ, autant tout le monde a été satisfait des échanges à la fin, et le monsieur de "Concepto" s?est très mal comporté.

La solution est là. Nous sommes tous d?accord : c?est moche, ce n?est pas cohérent, et il faut enlever ces poteaux en acier brossé et remettre les candélabres. Et merci à la Mairie de Paris d?avoir été très pragmatique.

Je veux finir pour dire : j?assume totalement ma responsabilité d?avoir fait mon travail. J?ai effectivement reçu "Concepto" fin 2016. J?ai fait un choix sur une proposition qui n?a strictement aucun rapport avec ce qui a été proposé et installé trois ans plus tard. En trois ans, je n?ai reçu aucune proposition de changement. Toutes les propositions qui avaient été faites en 2016 avaient été présentées au conseil de quartier quand j?y étais responsable.

Donc, je suis contente de la solution. Et, oui, nous voterons les deux v?ux qui ont été proposés : celui que nous avons fait en collaboration avec le maire et celui qui vous a été proposé, enfin, un amendement oral. Tout ce que nous voulons, c?est enlever ces poteaux en acier brossé et remettre les candélabres pour retrouver cette belle et magnifique place.

Merci.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Je me retourne vers l?adjoint parce que j?ai sur ma place deux v?ux : v?u n° 199 de Geoffroy BOULARD, v?u n° 199 bis de l?Exécutif. Vous avez fait référence vous-même à des amendements oraux nés de votre intervention. Donc, dites-nous ce que l?on va voter ?

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Monsieur le Maire, j?ai proposé le retrait du v?u de M. le Maire du 17e arrondissement, l?adoption du v?u de l?Exécutif amendé verbalement et sur lequel M. le Maire du 17e arrondissement a donné son accord. Et donc, si notre Assemblée est d?accord pour voter le v?u de l?Exécutif amendé, nous pouvons le mettre aux voix.

C?est une proposition de sortie par le haut pour résoudre cette situation, avec la volonté également d?apaiser les choses. Par ailleurs, je précise que ma collègue Karen TAÏEB, qui est en charge du patrimoine, et moi-même, seront bien évidemment attentifs à ce que l?aspect patrimonial de la place soit pris en compte dans les futurs aménagements.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Karen TAÏEB confirme son engagement.

Geoffroy BOULARD, juste un mot. Cela vous va ?

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Je ne l?ai pas exprimé, mais on retirera notre v?u.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - D?accord. Très bien. Parfait.

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Nous voterons, donc, le v?u de l?Exécutif amendé oralement, tel que présenté par Christophe NAJDOVSKI.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - C?était un échange utile. C?est la raison pour laquelle j?ai donné plusieurs fois la parole. Voilà. Donc, on tombe tous d?accord. C?est parfait.

Le v?u n° 199 est donc retiré.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé et amendé par l'Exécutif. Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u amendé est adopté. (2019, V. 580).