Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2019
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à l'ouverture au public des jardins attachés aux immeubles sociaux. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2019


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous passons aux v?ux référencés nos 186 et 186 bis relatifs à l?ouverture au public des jardins attachés aux immeubles sociaux.

La parole est à Mme Marie-Laure HAREL, pour deux minutes.

Mme Marie-Laure HAREL. - Merci, Monsieur le Maire.

J?ai voulu déposer ce v?u parce que nous constatons tous à Paris le manque cruel d?espaces verts. On sait que Paris est l?une des villes les plus minérales du monde, avec 5,8 mètres carrés d?espace vert par habitant, quand on en compte à peu près 45 à Londres ou même 321 à Rome. J?ai pu constater, en me rendant chez des amis qui vivent dans un immeuble de la Ville de Paris, dans le 3e arrondissement où je suis élue, qu?il y avait chez eux un jardin qui était fermé et n?était pas accessible même aux habitants de l?immeuble. C?est rue de la Corderie, dans le 3e.

Donc, j?ai voulu écrire ce v?u et le déposer aujourd?hui de manière à ce que l?on puisse recenser l?ensemble des espaces verts dont disposent les bailleurs sociaux, "Paris Habitat", Elogie, la R.I.V.P., etc. Recenser ces espaces verts, et ensuite, voir à travers un comité de réflexion dans quelle mesure on pourrait les ouvrir au public, et pour commencer, aux habitants des immeubles concernés, parce que c?est quand même un peu frustrant de passer devant des jardins sans pouvoir y entrer.

Je vois que vous avez déposé un v?u bis. Donc, je vais maintenir le mien et aussi voter le vôtre. Vous avez donc changé les considérants pour rappeler beaucoup de vos objectifs qu?il aurait été temps d?atteindre, peut-être, puisque l?on arrive en fin de mandature. C?est "super" d?avoir eu pour objectif 30 hectares d?espaces verts supplémentaires, d?avoir fait des chartes avec des objectifs encore supérieurs, 100 hectares et tout cela. Les résultats ne sont malheureusement pas tellement là 6 ans plus tard. Les considérants ont changé. Je vois que votre v?u est un peu moins ambitieux puisque vous ne voulez pas que tous les jardins soient ouverts, mais seulement quelques-uns. Vous voulez que des jardins puissent être ouverts aux Parisiens et aux Parisiennes lorsqu?ils sont rattachés aux immeubles sociaux.

Je voterai néanmoins ce v?u parce que c?est toujours mieux que rien et que j?apprécie toujours un v?u bis plutôt que vous mettiez tout simplement le mien à la poubelle.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci d?avoir respecté vos deux minutes.

Je donne la parole à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci.

Madame HAREL, vos chiffres sont faux. Les 5 % sont faux. Vous comparez des dimensions de villes qui sont incomparables. Bref. Vous oubliez un certain nombre de dispositifs que l?on a travaillés avec les bailleurs sociaux, qu?il y a des conventions qui ont été passées dans ce Conseil avec les bailleurs sociaux sur le dispositif "Un arbre dans mon jardin", etc. Bref. On a déjà étroitement travaillé avec eux. On connaît leurs espaces verts. Par nature, les jardins parisiens sont ouverts à tous et pas réservés aux seuls habitants d?un ensemble immobilier. Il s?agit, dans ce cas, de jardins collectifs à destination des résidents. Ceci étant dit, je suis favorable et les bailleurs sociaux sont aussi favorables à ce que l?on puisse continuer à travailler avec vous.

Mais, Madame HAREL, comprenez que, de temps en temps, c?est techniquement difficilement réalisable au regard de la localisation des espaces verts dans la résidence et qu?il faudrait quand même un peu l?accord des locataires. Je ne viendrai pas m?installer chez vous sous prétexte que vous avez trois mètres carrés de pelouse sur votre balcon sans vous demander.

Alors, on va continuer à travailler avec le comité inter-bailleurs le sujet sur lequel nous travaillons depuis 6 ans. Et puis, Madame HAREL, je vous conseille quand même de regarder tous les projets de délibération que nous avons passés avec les bailleurs sociaux depuis le début de la mandature sur les sujets "espaces verts". Je vous conseille aussi de regarder toutes les délibérations que nous avons passées avec des partenaires privés, l?A.P., etc., pour ouvrir les jardins au public. Cela vous fera du bien.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Pénélope KOMITÈS.

Une explication de vote d?une minute pour la Présidente Mme CARRÈRE-GÉE, sachant que vous donnez évidemment un avis défavorable au v?u?

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Retrait, sinon défavorable. Oui.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - On est bien d?accord.

Madame la Présidente ?

Donnez la parole à la Présidente CARRÈRE-GÉE, que l?opposition ne se sente pas bâillonnée.

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Ça marche ? Oui.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, ça marche.

Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE. - Nous sommes contre ces deux v?ux. Je les ai lus avec stupéfaction. Je trouve cela honteux. Il y a de vrais locataires dans le logement social, qui paient des loyers. Franchement, au prétexte qu?il y a deux arbres et une pelouse devant chez eux, que l?on en fasse des jardins publics, ils sont chez eux, ils paient des loyers. Ce sont des locataires du logement social. Ils seraient dans le privé, ce serait pareil. On ne s?installe pas dans les jardins des gens.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - C?est dit.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe PPCI, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2019, V. 573).

V?u déposé par le groupe Démocrates et Progressistes