Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par M. François LEBEL et Mme Martine MÉRIGOT de TREIGNY relatif à la maison des associations du 8e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant à la 5e Commission, avec une heure et demie de retard, avec l'examen de v?ux qui ne se rapportent à aucun projet de délibération. Le v?u n° 55 du groupe U.M.P.P.A. relatif à la maison des associations du 8e arrondissement de Paris.

Je donne la parole à Mme MÉRIGOT de TREIGNY.

Mme Martine MÉRIGOT de TREIGNY . - Merci, Monsieur le Maire.

Le dynamisme de la maison des associations du 8e arrondissement, due au nombre d?associations inscrites, aux manifestations organisées, à son taux élevé d?occupation, est certain. Mais ce succès ne doit pas masquer son coût de fonctionnement très élevé : 203.000 euros pour 2010, dont plus de 87 % constitués par les loyers et les charges locatives. Soulignons aussi sa situation excentrée par rapport au centre de gravité de la population de l?arrondissement.

C?est pourquoi nous vous demandons d?étudier la possibilité de transférer la maison des associations au rez-de-chaussée de l'ensemble immobilier de l'ancien garage Citroën, situé 25, rue de Constantinople, au centre de l?arrondissement, dont la Ville devrait se porter acquéreur.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup d'avoir respecté mieux que cela votre temps de parole. Je vous en remercie beaucoup.

Pour vous répondre, Monsieur BOUAKKAZ qui aura le souci pour l'Exécutif d'être très succinct. Merci beaucoup.

M. Hamou BOUAKKAZ, adjoint. - Mes chers collègues, je remercie notre collègue du 8e arrondissement de se réjouir de la création de la maison des associations du 8e arrondissement, et je me permets d'exprimer une certaine perplexité devant ce mode de saisine.

Sans doute, mon côté espiègle et mes origines de l'autre côté de la Méditerranée ont fait qu'on me confond avec le génie de la lampe merveilleuse d?Aladin, et qu?on pense qu?en me présentant un v?u à la 5e Commission le mercredi, je vais le réaliser séance tenante. Cela n?est pas possible, je n'ai pas ce pouvoir.

Je suis juste un peu étonné de la procédure, alors que je suis l'accessibilité fait homme. Pourquoi ne m'avez-vous pas saisi par courrier, par téléphone, par mail, par SMS, pour me demander d'étudier cette implantation ? Vous imaginez bien qu?implanter une maison des associations dans un lieu requiert un certain nombre de vérifications. Il s'agit d'un équipement recevant du public, qui se doit d'être accessible, accueillant, respectueux pour les associations du 8e arrondissement, bref, cela ne peut se faire même avec des services performants, d?un claquement de doigts.

De deux choses l'une, soit vous maintenez votre v?u, et je serai obligé d'en demander le rejet, ce qui m'ennuierait, soit forte de mes propos et de mon souhait d'étudier cette possibilité, puisque je suis comme vous soucieux des deniers publics, vous retirez ce v?u et vous m'écrivez. Ou même vous ne m?écrivez pas, je considérerai ce v?u comme une saisine et puis je m?engage à vous répondre dans les prochaines semaines, les prochains mois, sur la possibilité de ce transfert, s'il est économiquement intéressant pour la Ville et s'il respecte naturellement les associations du 8e arrondissement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Madame MÉRIGOT de TREIGNY ?

Mme Martine MÉRIGOT de TREIGNY . - Je ne vous prenais pas pour Aladin, je vous demandais simplement d?étudier la possibilité de faire avancer ce projet. Je maintiens ce v?u.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u ainsi présenté assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.