Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par les groupes Centre et Indépendants et U.M.P.P.A. relatif à l'utilisation du stade Charléty.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons donc maintenant au v?u n° 73 des groupes Centre et Indépendants et U.M.P.P.A., ayant trait à l'utilisation du stade Charléty dans le 13e arrondissement.

La parole est à Mme CUIGNACHE-GALLOIS, Centre et Indépendants, pour 1 minute.

Mme Edith CUIGNACHE-GALLOIS. - Merci, Monsieur le Maire.

En effet, j?ai souhaité déposer ce v?u, que j?ai fait cosigner par mon collègue U.M.P. du 13e arrondissement, pour vous parler d?un très beau stade qui s?appelle le stade Charléty, qui nous paraît délaissé par la politique sportive de la Ville. D'ailleurs, il nous paraît que c'est plus largement l'Est parisien qui subit une forme d'abandon par la Municipalité en termes d'équipements sportifs de haut niveau.

C'est la raison pour laquelle j'insiste un petit peu sur ce stade, tant pour le stade que pour mon arrondissement que pour l'Est parisien qui mériterait mieux que ce qu?il a actuellement.

Je me dois donc de défendre ce stade Charléty parce que c'est un très bel équipement de 20 000 places, qui est actuellement sous-exploité, qui ne bénéficie malheureusement pas d'une identification claire. Il y a quelques meetings d'athlétisme, des matchs du Paris Football Club, des rassemblements politiques aussi et même des brocantes.

Désormais, il est pourtant prévu que le Stade français l'utilise pendant les travaux de Jean Bouin. Une rénovation du club house, des vestiaires et une pelouse nouvelle ont été réalisés.

Le stade Charléty, comme vous pouvez le constater, a fait des efforts pour accueillir le Stade français. Donc, je me pose la question de savoir pourquoi ce stade est traité comme une simple roue de secours.

Il offre 20.000 places dans une très belle enceinte architecturale et draine un public familial. Alors, pourquoi ne pas avoir envisagé l'installation du Stade français à Charléty ?

L'excuse qui est communément donnée par le Maire de Paris, à savoir qu?il y a une piste d'athlétisme, ne me paraît pas recevable, puisqu?au Stade de France, elle ne pose pas de problème quand le Stade français et l'équipe de France vont y jouer.

C'est pourquoi j'ai déposé ce v?u au Conseil du 13e arrondissement et je le renouvelle ici au Conseil de Paris.

Et je demande que le vote du permis de construire pour Jean Bouin, qui est prévu en janvier - je rappelle que Jean Bouin, cela engage quand même quelque 140 millions d'euros -, soit reporté, soit suspendu dans l'attente d'une étude réelle sur la possibilité de l'installation du Stade français à Charléty.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Monsieur VUILLERMOZ, vous avez la parole. Brièvement.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Oui, Madame, évidemment, vous revenez? enfin, pas forcément vous, mais vous revenez en permanence sur l'idée que le stade Charléty doit pouvoir accueillir le Stade français et qu'à partir de là, il n'est pas question de construire Jean-Bouin, bon? cela commence à devenir une rengaine.

Vous parlez du permis de construire.

Je vous signale quand même qu'il y a eu une enquête publique, que l'inspecteur a donné un avis favorable à la construction du stade Jean-Bouin, un avis favorable avec quelques réserves, donc, on est en train d'étudier. Mais il prend en compte le stade Charléty, non pas dans ses réserves, mais dans l'étude qu'il fait. Et donc, à partir de là, vos requêtes sont déjà prises en compte, Madame.

Mais je veux quand même vous dire deux choses.

La première est que vous semblez sous-estimer que Charléty est aujourd'hui le lieu privilégié d'accueil des grandes opérations sportives organisées par la Ville de Paris au profit des jeunes Parisiens. Vous semblez l'ignorer, alors que ces manifestations rencontrent année après année un succès grandissant. Il s'agit de "Charléty sur roulettes", "Charléty fait son cirque". Bientôt, il va y avoir "Charléty-sur-neige" et donc, autant de manifestations gratuites proposées aux jeunes Parisiens qui se déroulent pendant les différentes vacances scolaires et qui mobilisent une grande partie des installations du stade.

Alors, vous dites que le stade d'athlétisme permet quand même de voir des matchs de rugby, Madame, je crois que vous n'y êtes jamais allée, et surtout pas dans les virages parce qu'avec la piste d'athlétisme, vous vous retrouvez de toute façon à environ 30 ou 40 mètres de la ligne de touche, et en ce qui concerne les virages, vous vous retrouvez au moins à 50 ou 70 mètres de la ligne de but. Donc, vous êtes déjà très loin, et pour un match de rugby, c'est vraiment très embêtant et très difficile à regarder. En plus de cela, l'ambiance, dans ce genre de stade, est quand même assez difficile.

Alors oui, c'est un stade qui est réservé en premier à l'athlétisme. Je souhaite, et nous sommes en discussion avec la Fédération française d'athlétisme, qu'il y ait à nouveau de grands meetings dans ce stade.

Et je vous signale aussi que le locataire de ce stade est le P.U.C., et qu?il a besoin de ce stade. En effet, comme vous l'avez dit, maintenant, tous les quinze jours, il y a les matchs du Paris football club qui, je l'espère montera un jour en deuxième division et deviendra par là même le deuxième grand club de football de Paris. Nous avons donc vraiment besoin de ce stade.

Il va être utilisé, évidemment, pour quelques matchs du Stade Français quand les travaux de Jean-Bouin auront commencé, mais ce n'est pas un stade de rugby, et nous n'en ferons pas un stade de rugby !

Je pourrais continuer à répondre en permanence, séance du Conseil près séance du Conseil, mes réponses seront toujours les mêmes : le stade de Charléty n'est pas prévu pour faire du rugby !

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Avec un avis défavorable de l'Exécutif, si j'ai bien compris.

Retirez-vous votre v?u, Madame ?

Simplement, je précise à nos collègues, Monsieur VUILLERMOZ, qu?il y a 15 jours, vous participiez à un match de football amical au stade Charléty, pour lequel j?ai donné le coup d?envoi en tirant dans le ballon? très fort.

Eh oui, très bien même, figurez-vous.

La culture et le sport font bon ménage, figurez-vous, parfois? Et c'était pour une cause humanitaire.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 73 assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.