Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la mise en place d'une assemblée des Citoyens Parisiens extracommunautaires dans le 17e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du v?u n° 62 du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relatif à la mise en place d?une assemblée des Citoyens Parisiens extracommunautaires dans le 17e arrondissement.

Madame GOLDGRAB, vous avez la parole.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous connaissez tous l'engagement du Maire de Paris de mettre en place des instances consultatives qui donnent la parole aux Parisiens et étrangers non ressortissants d'un pays de l'Union européenne et la mise en place d?une assemblée des Citoyens Parisiens extracommunautaires en 2010 au niveau de la Ville de Paris.

De nombreuses initiatives sont prises dans les arrondissements concernant la mise en place de ces instances de discussion et de proposition, notamment sous la houlette de l?adjointe en charge de ces dossiers, Pascale BOISTARD.

C'est pourquoi les élus du 17e, qui veulent s'associer à cette initiative, demandent qu'une assemblée des Citoyens Parisiens extracommunautaires soit instituée dans le 17e arrondissement, dont les modalités de fonctionnement et d'organisation seront définies collectivement, en concertation avec les acteurs locaux et les élus d'opposition.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Madame BOISTARD ?

Puis, on aura une explication de vote de Mme KUSTER.

Mme Pascale BOISTARD, adjointe. - Merci pour ce v?u qui me permet d?ailleurs de faire un point sur la mise en place de l?assemblée des Citoyens Parisiens extracommunautaires.

Je tiens d'abord à saluer de nombreux arrondissements qui, jusqu'à présent, n'avaient pas ce type de Conseil dans les arrondissements, d'avoir fait cette démarche et d'être rentrés dans cette démarche. Je tiens à saluer le 11e arrondissement, le 19e qui a relancé son Conseil, le 20e qui est en cours de recomposition, ainsi que le 14e arrondissement, bien évidemment. Le 18e est en train aussi de le mettre en place. Cela nous fait déjà beaucoup de Conseils d'arrondissement, avec même le 15e qui a fait voter une délibération en ce sens et d'autres maires qui m'ont fait savoir qu'ils seraient intéressés, même représentant l'opposition ici.

Je tiens à vous dire que nous avons un engagement fort pour permettre aux étrangers non communautaires d'avoir une voix à Paris, au même titre que tous les Parisiens, car nous considérons que tous ceux qui vivent à Paris sont tous des citoyens parisiens à part entière. Nous espérons d'ailleurs remettre en place l'Assemblée parisienne à partir du premier trimestre 2010. J'ai rencontré la maire du 17e pour évoquer ces questions. Elle n'a pas opposé, je dirais, un refus complet à cette proposition, mais pour l'instant, nous en sommes un petit peu restées là et j'espère que le 17e pourra entrer dans cette démarche aussi.

J?émets donc un avis favorable pour le v?u présenté par les élus de l'opposition du 17e arrondissement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Pour une explication de vote du groupe U.M.P.P.A., la parole est à Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. Merci, Monsieur le Président.

Oui, Madame BOISTARD, vous avez raison, nous nous sommes rencontrées et j?ai trouvé que nous avions eu un entretien d?ailleurs assez fructueux avec M. Francis COURCELLE, adjoint à la Diversité du 17e.

Néanmoins, lors de cet entretien, nous vous avons expliqué les spécificités du 17e et je crois que, là comme ailleurs, sur Paris, on peut constater que d'un arrondissement à l?autre, les attentes ne sont pas les mêmes. Nous avons, nous, au niveau des conseils consultatifs de quartier, instauré la règle selon laquelle quelles que soient les origines, les nationalités, quels que soient les habitants, chacun pouvait être membre des conseils de quartier.

Donc, nous n'estimons pas nécessaire de créer une instance en tant que telle pour les personnes qui ne seraient pas issues de la communauté nationale, qui seraient éventuellement, donc, extracommunautaires, comme le demande le v?u de l'opposition du 17e.

C'est pourquoi nous avons voté contre au niveau de l'arrondissement, lorsque cela a été présenté.

Néanmoins, ce sont des sujets qui nous préoccupent, et vous le savez, puisque vous avez vu le travail qui a été fait, particulièrement, encore une fois, par notre adjoint à la Diversité, Francis COURCELLE. Nous avons, dans cet arrondissement, différentes sociologies, nous l?avons évoqué ensemble, différentes cultures, différentes origines, ethniques, culturelles, cultuelles, qui nécessitent un véritable travail de fond, que nous avons engagé, qui a d'ailleurs été engagé sous la précédente mandature, sous Françoise de PANAFIEU, et nous souhaitons le poursuivre.

Donc, ce que nous allons proposer, et nous vous l'avions dit, est quelque chose d?un petit peu différent, qui ne sera pas exactement le modèle que vous avez proposé au niveau parisien, mais quelque chose qui sera peut-être plus souple dans son fonctionnement. Pour nous, à partir du moment où on habite le 17e, tout le monde est mis sur le même plan.

Et nous allons travailler à un observatoire de la diversité. C'est comme cela que nous voyons les choses.

Par ailleurs, le premier engagement, le premier acte que nous allons tenir l'année prochaine, en 2010, sera une Journée de la diversité qui va fédérer autour de nous tous les grands intervenants, les structures, les associations qui travaillent à une meilleure intégration des différentes origines des uns et des autres, de façon que tout le monde s?y retrouve.

Nous avons voté contre parce que nous estimons que cela ne rentre pas dans le cadre des attentes des habitants du 17e et nous nous dirigeons vers une structure plus souple, moins arbitraire et qui sera sûrement, à notre avis, plus en adéquation avec les habitants et la sociologie du 17e arrondissement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je rappelle que les explications de vote, c?est 2 minutes. Si vous pouviez faire un petit effort !

Madame BOISTARD ?

Ensuite, on passe au vote.

Mme Pascale BOISTARD, adjointe. - En moins de 2 minutes.

Merci pour ces précisions, et je viendrai avec plaisir à cette Fête de la diversité pour rencontrer tous les citoyens du 17e arrondissement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable présenté par Mme BOISTARD au nom de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2009, V. 362).