Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2020
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe "Génération.s" relatif aux recettes de restauration des collèges des cités mixtes régionales.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2020


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous passons à l?examen de v?ux non rattachés.

Le v?u référencé n° 1 concerne les recettes de restauration des collèges et des cités mixtes régionales.

La parole est à M. CONTASSOT, pour le groupe "Génération.s".

M. Yves CONTASSOT. - Merci, Madame la Maire.

Vous l?avez dit tout à l?heure, ce Conseil a, entre autres, comme objectif, de faire en sorte que les différentes structures puissent continuer à fonctionner. Vous avez parlé des associations. Je voudrais y ajouter aussi les collèges. Parce que, de manière totalement unilatérale, au mois de novembre 2018, la présidente de la Région Ile-de-France, Mme PÉCRESSE, a décidé, sans aucune concertation avec qui que ce soit?

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Est-ce que vous pouvez descendre d?un ton ? Enfin, écoutez, ce n?est pas une volière, ici. C?est le dernier Conseil. On écoute. Et si vous avez des conversations hautement importantes, bien sûr, ayez-les à l?extérieur. Merci. Monsieur CONTASSOT ?

M. Yves CONTASSOT. - Oui. Je disais que la présidente de la Région, Mme PÉCRESSE, sans aucune concertation, ni avec, évidemment, la Ville de Paris, ni même avec les gestionnaires des cités scolaires, a décidé d?une sorte de racket sur les repas des collégiens, en exigeant que chaque cité lui reverse 75 centimes d?euro par repas. Cela nous semble tout à fait inadmissible, à la fois sur le fond et sur la forme. La Région n?a aucune compétence en matière de collège.

Le v?u vise donc à réaffirmer notre soutien, évidemment, aux proviseurs et aux gestionnaires des cités scolaires, mais également de demander à la présidente de la Région de revenir sur cette délibération prise, non pas en réunion plénière, mais en commission permanente, de façon que les collèges ne soient pas impactés financièrement de façon importante par cette décision.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup, Monsieur CONTASSOT.

Je donne la parole, pour vous répondre, à M. Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Merci, Yves CONTASSOT, de nous permettre d?évoquer à nouveau ce sujet. Je rappelle, s?il le fallait, que nous avons adopté un v?u similaire lors de la précédente séance du Conseil de Paris à l?initiative du groupe Communiste. Notre position n?a pas changé, évidemment, depuis le mois de décembre. Nous sommes toujours opposés au principe du reversement des recettes de restauration des collégiens en cité scolaire, décidés - solitairement, si j?ose dire - par le Conseil régional, et nous soutenons la position des proviseurs des cités scolaires. Il n?est, en effet, pas concevable que la Région prélève ce reversement parce que cela signifierait que la Région récupère de l?argent, soit au détriment de la Ville, soit au détriment de la qualité des repas servis aux collégiens.

Je note toutefois, pour ouvrir un peu sur le sujet, que nous avons actuellement des discussions avec la Région sur ce sujet. Je souhaite vraiment qu?elles aboutissent très prochainement. Dans cette attente, je suis évidemment très favorable à l?adoption de ce v?u.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup, Patrick BLOCHE.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe "Génération.s", assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2020, V. 1).