Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, SGRI 72 - Signature d'un contrat de subvention avec la Commission européenne relatif au projet dit PBO Santé (Paris-Bamako-Ouagadougou Santé).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération SGRI 72 relatif à la signature d?un contrat de subvention avec la Commission européenne relatif au projet dit PBO santé (Paris-Bamako-Ouagadougou Santé).

La parole est à Hermano SANCHES RUIVO, pour le groupe socialiste.

M. Hermano SANCHES RUIVO. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, j'ai voulu intervenir rapidement afin de saluer ce projet de coopération fort intéressant entre la Ville de Paris et la Commission européenne, relatif au développement des stratégies municipales de santé à Bamako, au Mali, et à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Ce programme illustre parfaitement les nouvelles pratiques de coopération qui impliquent sur le terrain les élus locaux et les organisations de la société civile.

L'appel à propositions de la Commission européenne, auquel notre Ville a répondu, permettra en effet d'établir un partenariat entre les trois municipalités, les Ministères concernés, les centres de santé communautaires et les acteurs de la société civile.

L'implication des autorités locales est désormais reconnue par la Commission européenne comme un des moyens indispensables pour atteindre les objectifs du millénaire pour le développement, qui vise à réduire de moitié l'extrême pauvreté d'ici 2015.

En renforçant les capacités des autorités locales désormais responsables de la gestion des services de santé communautaires depuis les lois de décentralisation, et en les accompagnant pour qu'elles prennent une part active dans les processus de prise de décision, ce programme pourra à l'évidence contribuer à la pérennisation des services publics de santé de base, éléments incontournables lorsqu'il s'agit de réduire la misère et la pauvreté.

Déjà très présente dans les projets de santé à Bamako et Ouagadougou, notamment dans le combat contre le Sida, notre ville deviendra désormais, dans le cadre de cet accord avec la Commission européenne, l'opérateur direct d'une démarche de renforcement des systèmes de santé au niveau local, au plus près des populations, afin de promouvoir les standards de qualité.

Comme le signale l'exposé des motifs du projet de délibération, Paris sera chargé du pilotage, de l'animation, du suivi et d'une partie de la mise en ?uvre du projet. Notre Ville devient ainsi un acteur à part entière dans une importante stratégie décentralisée de développement de la santé publique.

Ce programme permettra par ailleurs de mobiliser les spécialistes parisiens en politiques sanitaires et favorisera les coopérations entre des institutions comme l'A.P.-H.P., l'INSERM, ou l'Ecole des hautes études en santé publique.

C?est pour toutes ces raisons que je vous appelle, chers collègues, à voter favorablement ce projet de délibération autorisant notre Maire à engager ce projet de coopération et à signer le contrat de subvention avec la Commission européenne.

Je vous remercie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, je donne la parole à M. Pierre SCHAPIRA.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci, cher collègue.

Effectivement, c'est la ligne budgétaire qui s'appelle "acteurs non étatiques, autorités locales", qui a été créée pendant que je cumulais au Parlement européen car c'est grâce à mon rapport que nous avons obtenu une ligne de 35 millions d?euros qui permet aux villes d?obtenir des financements pour faire de la coopération internationale.

Il y a des appels à projets. L'appel à projets a été lancé, nous avons gagné en travaillant vraiment au plus près avec l'Etat malien et l'Etat burkinabé et avec les villes de Ouagadougou et Bamako.

Cela a été un travail commun extrêmement important. Nous avons pu le remporter. Ce n'est pas rien, ce sont 930.000 euros qui vont nous permettre de renforcer les capacités du personnel de santé à Ouagadougou et à Bamako. Il y a des appels à projet tous les ans. Il y en a un qui va sortir au mois de novembre, j?espère que nous trouverons là un moyen de gagner un concours, un appel d'offres pour effectivement faire en sorte que nous soyons dans les clous des objectifs du Millénaire. J'ajoute que nous avons signé un partenariat avec les Nations Unies à ce sujet.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 72.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2009, SGRI 72).