Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif aux engagements de la Ville de Paris en matière d'équipements d'accueil des jeunes enfants dans le 16e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du v?u n° 69 du groupe U.M.P.P.A. ayant trait aux engagements de la Ville de Paris en matière d'accueil des jeunes enfants dans le 16e arrondissement.

Mme BOULAY-ESPERONNIER pour l'U.M.P.P.A. a la parole.

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER . - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, la pénurie en matière d'équipements petite enfance, dont le 16e arrondissement est victime, n?est pas un scoop, mais la situation est suffisamment préoccupante pour interpeller l?Exécutif de manière récurrente, et nous le ferons à chaque Conseil s'il le faut.

Régulièrement, des projets sont proposés au Conseil d'arrondissement du 16e, projets qui sont initiés par le comité d?urgence de la petite enfance du 16e, mis en place par Claude GOASGUEN avant l'été, et voté par ce même Conseil à l'unanimité.

Malheureusement, la Ville ne permet pas toujours de les finaliser dans des délais raisonnables. Il y a plusieurs exemples, au premier rang desquels, car étant le plus récent, la crèche de la place Possoz.

Pourquoi la création de cette crèche n?a-t-elle pas été inscrite au budget prévisionnel 2010, obtenant par là même un avis défavorables au dernier Conseil de Paris ? Nous ne l?avons pas compris, car un an de retard sur un projet de ce type, c'est énorme.

Les élus du groupe U.M.P.P.A. du 16e arrondissement émettent le v?u, non pieu et consensuel, je l'espère, Monsieur NAJDOVSKI, que la Ville de Paris tienne ses engagements réellement et renforce ses efforts en ce qui concerne l?équipement de structures d'accueil des jeunes enfants dans le 16e arrondissement.

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P.PA. et Centre et Indépendants).

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Pour répondre, M. NAJDOVSKI a la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Si j'ose dire, c'est un marronnier, le v?u du 16e arrondissement, et nous en avons effectivement un chaque mois.

Je vais répéter ce que j'ai dit le mois dernier, à savoir que la Ville de Paris tient ses engagements, comme elle les tiendra pour tout Paris, avec la réalisation de 4.500 nouvelles places d'accueil collectif pour la petite enfance, et avec une répartition qui sera prioritairement réalisée dans les arrondissements qui en ont le plus besoin, ceux dont le taux de service est le plus bas.

Je voudrais dire, à cet égard, que nous avons des projets dans le 16e arrondissement, qui vont d'ailleurs, vous le savez, Madame BOULAY-ESPERONNIER, être livrés dès l'an prochain, puisque nous avons au printemps, dans quelques mois seulement, l'ouverture de la crèche de la rue Erlanger, nous avons également l'ouverture de la crèche de l'avenue de Versailles. Je peux vous dire que la Municipalité actuelle n'a pas ménagé ses efforts pour faire en sorte que cette crèche sorte, et on ne peut pas dire que l'on a été beaucoup aidés par le maire du 16e arrondissement. Ce sont donc, avec l'agrandissement de la crèche de la rue de Chaillot, 132 places d?accueil nouvelles, qui ouvriront dans le 16e arrondissement en 2010.

Je peux également vous dire que nous avons d'autres projets. Avec Jean-Yves MANO, nous portons un projet sur la porte d'Auteuil, un projet mixte de crèche et de logements sociaux. Là encore, j'aimerais que nous ayons un soutien de la mairie du 16e, plutôt que celle-ci nous mette des bâtons dans les roues.

Nous avons également le projet de la place Possoz, mais celui-ci est conditionné à des études de structure, concernant un bâtiment qui ne nous appartient pas encore aujourd'hui, puisque c?est un bâtiment EDF dont la Ville prendra possession au 1er janvier 2010.

Comme vous le voyez, nous avons donc de nombreux de projets dans le 16e arrondissement. J?ai répondu d?ailleurs à l'invitation de Mme JUNOT, adjointe au Maire chargée de la petite enfance dans le 16e arrondissement. Je suis allé à la Commission d'urgence pour la petite enfance. Je travaille avec elle et j'ai même reçu, à la suite de cette réunion, un porteur de projet, qui était présent à cette réunion, M. CHARVET, qui est responsable d'une société qui s'appelle "Les petites crèches".

Vous le voyez, nous sommes tout à fait ouverts à la discussion pour travailler au développement de l'offre d'accueil dans le 16e arrondissement. Dans ces conditions, je demanderai à l'Assemblée de rejeter ce v?u, qui n'apporte rien par rapport à tout le travail que nous menons depuis des mois.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup. Maintenez-vous votre v?u ? Répondez par oui ou par non.

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER . - Pourrais-je avoir une petite explication très rapide ?

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très rapide, oui.

Mme Céline BOULAY-ESPERONNIER . - Oui, parce que je ne peux tout de même pas vous laisser dire que le maire du 16e arrondissement ne vous soutient pas. Quand il a créé le comité d'urgence de la petite enfance, ce n'était pas pour faire joli, Monsieur NAJDOVSKI, vous le savez bien. Il travaille sans relâche à essayer de trouver des endroits.

Je souligne, par ailleurs, l'effort que vous faites. Je sais bien que vous êtes conscient quand même de la pénurie, mais il sera créé ou recréé l?année prochaine une centaine de places, et nous avons tout de même 4.000 demandes. Il en faudrait donc une cinquantaine de fois plus. Nous sommes d'accord. L'idée est de travailler main dans la main, de ne pas attaquer les uns et les autres, et vraiment nous travaillons sans relâche.

Et le marronnier, ce sera deux v?ux au prochain Conseil, s'il le faut.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.