Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à la reprise des immeubles ICADE de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant au v?u n° 84.

Il s?agit d?un v?u du groupe Communiste, élus du Parti de Gauche concernant la reprise des immeubles ICADE de Paris.

Monsieur BROSSAT, vous avez la parole.

M. Ian BROSSAT. - Merci.

Ce v?u est en réalité une demande d?information. Vous savez qu?au 1er janvier 2010, les immeubles qui étaient détenus par ICADE seront à Paris repris par le bailleur social SAGECO. Et les locataires d?ICADE, qui sont surtout dans le 12e et dans le 20e arrondissement, ne savent pas aujourd'hui quelles seront les conséquences de cette reprise, du moins ils souhaiteraient avoir des précisions à ce sujet.

Ce v?u vise donc à ce que les élus parisiens soient informés de l'avancement de la procédure engageant ICADE et SAGECO et des conséquences que cela aura sur les locataires.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci, Monsieur BROSSAT.

Monsieur MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Monsieur BROSSAT, voilà un dossier auquel les locataires ont été associés ainsi que les élus du 12e et du 20e depuis de nombreux mois, puisque nous aussi, nous suivons les péripéties, les pérégrinations de l'accord entre ICADE, SNI et les bailleurs qui ont acheté le patrimoine et, par anticipation, nous sommes tombés rapidement d'accord pour la reprise par la société SAGECO, filiale du groupe SNI.

Nous avons donc rencontré séparément les organisations de locataires ; nous avons rencontré séparément les élus ; nous avons fait une réunion commune entre le repreneur par anticipation et l?ensemble des associations de locataires, et je pense que les locataires peuvent être totalement rassurés.

D'abord, nous leur avons évité une vente à la découpe. Nous avons maintenu leur statut, des travaux seront engagés pour améliorer les performances énergétiques ultérieures de ces immeubles. Voilà des locataires, me semble-t-il, qui devraient être très largement satisfaits et toutes leurs craintes abolies, je ne peux pas vous en dire plus car je ne sais plus ce qu?il faut faire en plus de ce que nous avons déjà fait. Voilà.

Donc, très honnêtement, Monsieur BROSSAT, je compte sur vous pour rassurer à notre place, mais que peut-on faire de plus suite à la réunion qui a eu lieu dans mon bureau avec l'ensemble des partenaires et des participants à cette opération, à la fois habituelle pour nous, et je comprends qu'un certain nombre de locataires pouvaient avoir des inquiétudes.

Nous les avons rassurés et je ne ferais que répéter ce que nous leur avons dit.

Je compte sur vous pour les rassurer, et je pense, compte tenu de ce que nous avons fait et de notre vigilance avec ce partenaire qu?est SAGECO, avec qui nous travaillons très fréquemment, je suis totalement tranquille concernant le devenir de ces immeubles et donc du devenir des locataires. Je vous demanderai donc d'avoir l'amabilité de bien vouloir retirer votre v?u, vous faisant le porte-parole de mes propos auprès des locataires qui, par hasard, n'auraient pas été informés préalablement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Qu?est-ce à dire, Monsieur MANO ? Avis défavorable.

Monsieur BROSSAT ?

M. Ian BROSSAT. - Le sens de ce v?u était d?avoir des informations.

De ce point de vue, je pense que l'objectif est atteint, et en tout état de cause, nous serons avec les locataires, avec vous, tous vigilants sur la suite qui sera donnée à tout cela.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Pas de vote, le v?u étant retiré.