Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par les groupes socialiste, radical de gauche et apparentés et Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à la pérennisation du centre équestre du parc de Choisy, dans le 13e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen de v?u n° 72 déposé par les groupes socialiste, radical de gauche et apparentés et Communiste et élus du Parti de Gauche, relatif à la pérennisation du centre équestre du parc de Choisy et adopté à l'unanimité du Conseil du 13e arrondissement.

La parole est à M. Jérôme COUMET.

Mme Marie-Annick BARTHE. - Monsieur le Maire, avec votre permission, je vais présenter ce v?u au nom du Conseil du 13e arrondissemen puisque, comme vous l'avez indiqué, ce v?u y a été voté à l'unanimité.

Le 13e a accueilli cinq fois l?opération "un cheval dans la ville", au c?ur du parc de Choisy, au pied du quartier des Olympiades. Il s'agit d'un centre équestre éphémère qui propose aux enfants de 8 à 14 ans de s'initier gratuitement à l?équitation mais leur apprend aussi à s?occuper des poneys, à les nourrir et à les brosser.

Cette opération rencontre un réel succès populaire avec près de 6.000 passages d?enfants comptabilisés et des retours auprès d?élus qui témoignent d'un degré rarement atteint de satisfaction.

Cette année, "un cheval dans la ville" a été ouvert uniquement pendant six semaines. Nous voyons donc d'une année à l'autre ce temps se réduire. Or, dans le projet "Paris, un temps d'avance", il était proposé de créer un centre équestre permanent.

Fort de son expérience, le 13e souhaite accueillir ce centre sur des temps plus longs, voire à demeure. Le parc de Choisy nous semble un cadre bien rôdé et idéal, puisqu?il conjugue à la fois de la verdure mais aussi la proximité avec le quartier extrêmement populaire et très urbanisé des Olympiades.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci, Madame BARTHE.

Monsieur VUILLERMOZ, rapidement ?

Ensuite, nous passerons au vote.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Je remercie les auteurs du v?u, Mme BARTHE notamment, d?évoquer une des opérations sportives organisées par notre Municipalité, "un cheval dans la ville". Cela a été initié depuis 2004. C'est une opération gratuite, je le dis, destinée aux jeunes Parisiens, pas seulement du 13e, et qui se déroule dans le parc de Choisy dans le 13e arrondissement.

Cela permet aux enfants et aux jeunes Parisiens de découvrir la pratique équestre et de susciter de nouvelles passions. Son succès grandissant en fait chaque année un rendez-vous très attendu par les petits Parisiens.

Je souhaite d'ores et déjà vous assurer, ou vous rassurer, que cette opération n'est pas remise en cause, car elle est une illustration très positive de l'offre de service public sportif que notre collectivité propose aux Parisiens, dans le but précis de favoriser l'accès de tous à la découverte de la pratique équestre.

Alors, bien sûr, vous souhaitez que la durée d'installation de cette opération soit allongée et qu'à terme, le centre équestre devienne pérenne sur le parc de Choisy.

Vous comprendrez que, dans le contexte économique actuel, je ne peux pas m'engager aujourd'hui sur une extension de sa durée d'installation, voire de sa pérennisation, n'étant pas en mesure d'apprécier le coût supplémentaire pour notre collectivité.

Cette dépense supplémentaire doit aussi pouvoir s?apprécier dans le cadre plus global de notre équilibre budgétaire.

Or, au vu de l'amputation de certaines de nos recettes, non négligeable, liée aux réformes gouvernementales en cours, il serait imprudent de nous prononcer aujourd'hui.

C'est pourquoi je vous propose que soit étudié, dans un premier temps par les services, le coût supplémentaire qu'engendrerait un rallongement de la période d?installation du centre équestre sur le parc de Choisy, ainsi éventuellement que sa pérennisation.

Donc, si vous en êtes d'accord et compte tenu de ma réponse, je vous propose de retirer ce v?u, en attendant que les études soient faites.

Merci.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Marie-Annick BARTHE ?

Mme Marie-Annick BARTHE. - Cette réponse va tout à fait dans le sens de ce que l?on souhaitait, je retire ce v?u.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.