Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2009
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2009, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au bilan de l'action internationale de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2009


 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - J'en viens au v?u n° 99 du groupe U.M.P.P.A., qui a trait au bilan de l?action internationale de la Ville de Paris.

Pour le présenter, je donne la parole à M. Jean-Didier BERTHAULT.

M. Jean-Didier BERTHAULT. - Merci, Madame le Maire.

Effectivement, ce v?u, présenté au nom du groupe U.M.P., s'appuie sur le fait que le Maire de Paris s'était engagé pour une politique internationale à la fois claire et volontariste et que, pour ce faire, il s'appuie sur les services compétents de la Délégation générale aux relations internationales sous l'autorité du Secrétariat général.

Nous venons de recevoir, comme élus parisiens, une mince brochure de communication, transmise à l?ensemble des élus par courrier, début novembre, et qui, selon nous, ne saurait représenter un bilan complet de l'action internationale de la Ville de Paris, alors que différents intervenants de la majorité municipale et autres groupes politiques également en 9e Commission et en séance du Conseil de Paris en ont manifesté le souci.

C'est la raison pour laquelle nous souhaitons que le Maire de Paris clarifie sa politique internationale, notamment en distinguant les projets qui relèvent plus particulièrement de son action et du budget propre à la Ville de Paris, les projets de première ou de deuxième mandature, que nous puissions définir dans quel cadre et par quelles initiatives son action internationale participe aux enjeux globaux que sont la lutte contre le réchauffement climatique, la préservation de l'environnement et le développement durable et, enfin, que nous puissions être pleinement associés aux choix d'orientation en matière de politique internationale par une communication qui pourrait être présentée aux élus et faire l?objet d?un débat en séance lors d?un prochain Conseil de Paris.

Je vous remercie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BERTHAULT.

M. SCHAPIRA a la parole.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je ne comprends pas toutes les raisons de ce v?u.

D'abord, sur la méthode, ce v?u a été déposé par le groupe U.M.P.P.A., signé par un des conseillers membre de la 9e Commission, qui a d?ailleurs participé à la dernière réunion de la 9e Commission et aucune question n'a été posée sur ce sujet. On découvre maintenant ce v?u qui a été déposé en 1ère Commission.

C?est un procédé qui n?est pas nouveau d?ailleurs ; il peut être utilisé par beaucoup de gens.

Là, la question, si j?essaye d'y voir un peu plus clair, porte sur l'information. Toute l'information que vous avez passe par le Conseil de Paris. D?ailleurs, je suis étonné qu?aucun membre U.M.P.P.A. de la 9e Commission ne soit présent ; vraisemblablement, ils savent très bien ce que l'on fait, parce que tous les centimes, tous les euros dépensés pour l'action internationale de la Ville sont votés en Conseil de Paris, tous ! Les associations, les moindres projets sur l?eau, sur le Sida, la Maison de l'Europe, tout, l?A.I.M.F? Même le budget de l'A.I.M.F, nous le votons, ce qui n'était pas le cas auparavant. Tout passe ici ! Il n'y a pas de lézard ! Tout passe ici !

Alors la petite brochure que vous avez eue, que j'ai envoyée, a été faite pour le 30e anniversaire de l?A.I.M.F., auquel vous étiez tous conviés et auquel peu de collègues sont venus aux travaux et à la séance inaugurale, pour nos collègues maires francophones.

J'ai voulu simplement vous envoyer de manière succincte ce petit document, mais nous avons sorti des documents importants. Sur le Sida, nous en avons sorti ; nous allons en sortir un autre sur le Sida pour le 1er décembre. Nous avons sorti des documents obligatoires concernant les coopérations décentralisées via le Ministère des Affaires étrangères, sur Rio, sur Le Caire? Tout cela est vraiment totalement transparent. D?ailleurs, je ne vois pas pourquoi les membres de la 9e Commission de l?U.M.P.P.A. ne sont pas là.

En plus, on a auditionné Pierre BAILLET, le secrétaire permanent de l?A.I.M.F. Mme LALUMIÈRE, qui est Présidente de la Maison de l'Europe, est venue à la fin de la précédente mandature ; elle reviendra. Nous allons auditionner la Secrétaire générale de Cités et Gouvernements locaux unis. Je ne peux pas faire plus ; j'informe au maximum.

Le Maire de Paris, c'est vrai, a fait une communication en 2004 et, effectivement, il compte bien en faire une au cours de l'année 2010, mais c'est quelque chose de classique et de normal ; au bout de deux ans de mandature, il est normal que le Maire de Paris fasse cette communication.

Honnêtement, je n'ai jamais eu, au sein de la 9e Commission, de problème avec quiconque sur ces questions de relations internationales de la Ville de Paris et notamment de la part des membres U.M.P. qui sont, en général, extrêmement présents.

C'est pour cela, mes chers collègues, que je vous demande, compte tenu de ce que je viens de vous dire, de retirer votre v?u.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur SCHAPIRA.

Monsieur BERTHAULT, vous retirez ce v?u ?

M. Jean-Didier BERTHAULT. - Non, j'entends bien les arguments de M. SCHAPIRA. Je suis, comme Mme BERTRAND, membre du Conseil d?administration de la Maison de l?Europe, donc on a aussi un certain nombre d'informations sur le sujet.

Simplement, effectivement, vous donnez acte d'une communication qui est présente dans la demande que l?on fait lors de ce v?u, donc on le maintient.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 99 du groupe U.M.P.P.A. assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.