Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

19 - 1997, PJEV 26 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation de travaux d'adaptation du parc de Bercy (12e) à la circulation des personnes à mobilité réduite.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération PJEV 26 portant autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation de travaux d'adaptation du parc de Bercy (12e) à la circulation des personnes à mobilité réduite.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, je voudrais vous dire que je suis extrêmement choquée de voir que, comme d'habitude, votre maire-adjoint chargée des Parcs et Jardins n'est pas là !
(Protestations sur les bancs des groupes " Rassemblement pour Paris " et " Paris-Libertés ").
Le jour où nous débattons du budget, c'est inadmissible !
Si Mme de PANAFIEU, qui a dû venir sept fois deux heures en 21 mois à nos séances du Conseil de Paris, ne peut s'organiser pour faire face à la fois à ses responsabilités à l'UNESCO et à la Ville de Paris, qu'elle ait la décence de démissionner de l'une de ces deux fonctions !
Personne ne dit rien, ce n'est pas normal !
Dans le cadre de l'aménagement du parc de Bercy, je voudrais savoir ce qu'implique la modification du projet " ZEUS " et la disparition des accès à la grande terrasse donnant sur la Seine.
L'accès à la terrasse sera remplacé par un ascenseur extérieur qui pourra servir notamment aux personnes à mobilité réduite. Les deux cages d'ascenseurs existantes comportent des trémies en béton. il serait important de prévoir des portes transparentes. Comme vous le savez, des ascenseurs entièrement transparents sont une garantie supplémentaire d'hygiène et de sécurité. Ici, il n'y aura pas de cages en verre, il faudrait donc au moins prévoir des portes.
Quant à la Maison du Lac, un ascenseur est déjà prévu, mais à cause de risques d'inondations, les travaux ont engendré des problèmes de différence de niveaux. Il faudra donc ajouter un élévateur à l'ascenseur.
Quels sont les coûts respectifs concernant l'ascenseur et l'élévateur ? La somme totale paraît un peu élevée (900.000 F), lorsque l'on sait qu'un ascenseur de ce type coûte environ 450.000 F et un élévateur beaucoup moins.
En tout cas, je me félicite de voir par ailleurs que dans ce parc, les aménagements concernant les personnes à mobilité réduite ont été sérieusement étudiés et réalisés. Chacun sait que ce type de travaux bénéficie à beaucoup d'autres catégories de la population.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je donne la parole à Mme JUNOT pour répondre à Mme SCHNEITER.
Mme Marie-Thérèse JUNOT, au lieu et place de Mme Françoise de PANAFIEU, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Je suis personnellement très choquée des attaques que Mme SCHNEITER vient de formuler à l'égard de Mme Françoise de PANAFIEU. Je suis son conseiller délégué et je suis toujours prête à répondre aux questions qui nous sont posées.
En ce qui concerne le projet du parc de Bercy, je comprends votre souci qui est également le nôtre, de voir les personnes à mobilité réduite se déplacer en toute sécurité.
En effet, s'il est impossible d'installer une cage d'ascenseur vitrée dans du béton, il a été néanmoins décidé, en concertation avec l'Association des handicapés de France, d'aménager des portes en verre au départ et à l'arrivée de l'ascenseur.
Quant au coût de cette opération que vous trouvez trop élevé, je vous rappelle qu'il s'agit ici d'une évaluation prévisionnelle.
Il est possible qu'à l'issue de la procédure d'appel d'offres, des propositions inférieures à cette évaluation soient formulées par des candidats.
Il est à noter, cependant, que ce coût prévisionnel comporte le financement de la construction, d'une part, d'un ascenseur permettant l'accès à la grande terrasse depuis le cours Chamonard sur une hauteur de 6 mètres et d'autre part d'un élévateur desservant les salles de conférences de la Maison du Lac, sur une hauteur de 2 mètres.
Voilà, Monsieur le Maire.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je remercie Mme JUNOT.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération PJEV 26.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1997, PJEV 26).