Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

72- QOC 97-251 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris concernant les kiosques ou chalets de vente implantés sur le domaine municipal.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1997



Libellé de la question :
" M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur les kiosques ou chalets de vente implantés sur le domaine municipal.
Ils souhaiteraient connaître leur nombre, selon le type de vente (journaux, confiseries, etc.) et leur répartition par arrondissement en distinguant ceux situés sur la voirie et dans les parcs et jardins de la Ville.
M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris un bilan de la politique conduite par la Municipalité dans ce domaine pour Paris. Ils souhaitent en effet savoir si le nombre de kiosques ou de chalets de vente a augmenté ou diminué, dans quelles proportions et dans quels secteurs, et attendent des réponses précises sur ce point, montrant, par exemple, une évolution sur les 10 dernières années.
Ils s'interrogent sur l'avenir des kiosques implantés sur les grands boulevards, qui doivent faire l'objet d'un programme spécifique de réhabilitation et souhaiteraient savoir si ceux-ci seront maintenus dans le cadre de ce projet.
M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent enfin à M. le Maire de Paris, d'une part, selon quels critères sont attribués ces kiosques ou chalets de vente et, d'autre part, d'envisager, dans la mesure du possible, l'éventualité d'implantations supplémentaires permettant la création d'emplois. "
Réponse (M. Jean-François LEGARET, adjoint) :
" 413 kiosques (dont 49 mini-kiosques " barnums ") sont actuellement implantés sur le domaine public parisien de voirie. Seuls 9 d'entre eux sont utilisés à d'autres fins que la vente de la presse (5 kiosques-loto, 2 kiosques-théâtre, 2 kiosques à fleurs). Leur répartition par arrondissement figure dans l'annexe qui vous a été communiquée.
Depuis une dizaine d'années, le nombre de ces kiosques a sensiblement diminué - en 1989 étaient en effet implantés 490 édicules - du fait du recul général de la vente de la presse en France et de la disparition de nombreux quotidiens du soir en région parisienne - vendus essentiellement dans les barnums -, mais aussi de la volonté municipale de désencombrer les trottoirs parisiens pour permettre une meilleure circulation des piétons.
Cette préoccupation s'est également concrétisée par la réduction du nombre d'édicules à usage commercial autre que celui de la vente de la presse - 16 en 1991, 9 à ce jour -, les renouvellements, à l'exception des kiosques-loto et des kiosques-théâtre, n'étant pas autorisés au départ de leurs titulaires.
Cependant, dans le cadre des opérations de réaménagement de l'espace public qu'elle a engagées depuis plusieurs années, la Ville de Paris s'est désormais employée à sauvegarder les services ainsi offerts aux Parisiens et à préserver en premier lieu l'activité des kiosquiers tout en redéployant sur des emplacements plus appropriés les édicules en question. Une réflexion de cette nature sera notamment engagée à l'occasion de la revalorisation des grands boulevards.
L'attribution des gérances de kiosques à journaux est régie par l'arrêté municipal du 2 août 1987 portant réglementation sur la tenue des kiosques à journaux. En application de ce texte, les candidatures des postulants et les demandes de mutation des gérants en activité sont soumises à l'avis de la commission professionnelle des kiosquiers, qui réunit représentants des éditeurs et distributeurs de presse, des organisations professionnelles de kiosquiers, de la société concessionnaire des kiosques et de l'Administration.
Les kiosques-loto sont pour leur part concédés aux G.I.E des courtiers-mandataires de la Française des jeux et les kiosques-théâtre à la Société du kiosque-théâtre.
60 chalets de vente et kiosques sont par ailleurs installés dans les parcs et jardins de la Ville de Paris. Ils sont tous destinés à la vente de denrées alimentaires (restauration rapide, confiserie, boissons chaudes et fraîches, glaces, etc.). Leur répartition par arrondissement figure dans l'annexe transmise.
Durant ces dix dernières années, leur nombre a augmenté de 8 unités, passant de 34 à 42. Les créations concernent le bois de Boulogne (6 entre 1992 et 1994), les Champs-Elysées (1 en 1993) et le jardin de Reuilly (1 en 1995).
La création d'implantations nouvelles est bien entendu examinée, mais elle ne doit pas faire perdre de vue la vocation première des espaces verts qui est de procurer détente et tranquillité aux usagers. Elle ne doit donc ni enlever leur charme aux parcs et jardins, ni y accroître les nuisances de toutes sortes. Dans ces conditions, chaque opportunité donne lieu à des études ponctuelles. Vous trouverez dans l'annexe transmise la liste des prochaines créations et des études d'implantation.
L'attribution des chalets de vente se fait en fonction de l'ordre d'inscription sur une liste d'attente régulièrement mise à jour par l'Administration. Les candidats doivent renouveler leur demande chaque année.
Il n'en reste pas moins que, compte tenu du faible nombre d'exploitations se libérant chaque année ou faisant l'objet d'une création, le délai d'attente atteint généralement plusieurs années. "
Annexe n° 1
Répartition par arrondissement des kiosques sur le domaine public de voirie.
- 1er : 21
- 2e : 19
- 3e : 10
- 4e : 13
- 5e : 18
- 6e : 17
- 7e : 12
- 8e : 45
- 9e : 32
- 10e : 14
- 11e : 17
- 12e : 24
- 13e : 15
- 14e : 22
- 15e : 21
- 16e : 34
- 17e : 33
- 18e : 18
- 19e : 12
- 20e : 16
Annexe n° 2
Chalets de vente et kiosques dans les parcs et jardins.
1°) Répartition par arrondissement :
- 7e : 3 chalets de vente Champ-de-Mars ;
- 8e : 8 chalets de vente Champs-Elysées, 1 chalet de vente parc Monceau, 1 kiosque barbe à papa Champs-Elysées ;
- 12e : 8 chalets de vente bois de Vincennes, 1 kiosque barbe à papa bois de Vincennes, 6 points de vente de glaces bois de Vincennes, 1 chalet de vente parc de Reuilly ;
- 13e : 1 chalet de vente parc de Choisy ;
- 14e : 2 chalets de vente parc Montsouris ;
- 15e : 1 chalet de vente square Saint-Lambert, 1 kiosque barbe à papa parc Georges-Brassens ;
- 16e : 8 chalets de vente bois de Boulogne, 3 éventaires bois de Boulogne, 6 points de vente de glaces bois de Boulogne, 4 chalets de vente jardin du Trocadéro, 1 chalet de vente jardin du Ranelagh ;
- 17e : 1 chalet de vente square des Batignolles ;
- 19e : 3 chalets de vente parc des Buttes-Chaumont.
Soit : - 42 chalets de vente ;
- 3 kiosques de barbe à papa, pop corn ;
- 3 éventaires (champs de courses) ;
- 12 points de vente de glaces.
2°) Créations futures et études d'implantation.
Dans le parc de Bercy (12e), un nouveau chalet de vente va être attribué prochainement dans la partie achevée du parc à une personne inscrite en numéro un sur la liste d'attente. Un second chalet sera attribué dans la partie du parc restant à achever.
3 points de vente de boissons fraîches dans le bois de Boulogne et 4 dans le bois de Vincennes seront créés.
1 chalet de vente sera proposé à des demandeurs inscrits dans le jardin Thomire (13e).
Enfin, une étude est en cours sur la possibilité d'implanter au moins 1 kiosque dans le parc André-Citroën (15e).