Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

45- 1997, DAUC 141 - Attribution d'une dénomination à un espace vert du 12e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1997



M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Nous passons au DAUC 141, attribution d'une dénomination à un espace vert du 12e arrondissement. Monsieur BLET, vous avez la parole.
M. Jean-François BLET. - Oui, la réalisation du parc de Bercy a été un atout pour cette partie de la Capitale. Nous regrettons toutefois la destruction faite sans concessions des anciens entrepôts à vin dont les qualités architecturales et la composition urbaine autour d'une trame de passages et d'impasses pavées n'avaient pas d'équivalent ailleurs dans Paris.
Un compromis plus équilibré entre une composition paysagère et une reconversion-réhabilitation de ces entrepôts aurait permis un projet plus pertinent et plus respectueux de l'identité des lieux et aurait offert des espaces pour de nouveaux équipements culturels. Mais tel n'a pas été le cas et l'avenir des anciens entrepôts a été réduit au silence.
Par ailleurs, le défaut d'équipements de proximité qui caractérise ce vaste quartier construit en limite du parc, de la Z.A.C. " Bercy " à la Z.A.C. " Corbineau-Lachambaudie " se fait cruellement ressentir. Or, aujourd'hui un terrible paradoxe s'offre aux yeux de ces milliers de nouveaux habitants. Un vaste bâtiment d'une architecture étrange mais fort intéressante construit récemment par l'architecte Franck O'Gherry, se dresse élégamment au bord du parc de Bercy mais demeure désespérément vide, abandonné à son dépérissement progressif, faute d'entretien. Il s'agit de l'ancien Centre Culturel Américain fermé maintenant depuis plus d'un an.
Ce bâtiment essentiellement constitué d'espaces d'exposition comporte aussi de nombreux équipements dont une salle de cinéma.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Monsieur BLET, s'il vous plaît, ce n'est pas l'objet de la délibération, est-ce que vous pouvez en venir à la dénomination ?
M. Jean-François BLET. - Nous allons y venir. La dénomination est fonction du contenu, évidemment.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Il y a encore beaucoup d'inscriptions pour l'ensemble de vos collègues et les fonctionnaires ici présents.
M. Jean-François BLET. - Aux yeux de tous les Parisiens, cette situation est un véritable scandale. Avec le Ministère des finances, le Palais omnisports de Bercy et la Bibliothèque de France, ce centre américain est représentatif d'une architecture contemporaine audacieuse, de renommée internationale. Il constitue un élément phare de ce quartier qui dialogue avec le parc de Bercy.
La Ville de Paris, c'est là notre souhait, devrait, dans le cadre de cette dénomination, prendre en considération cet élément de proximité et permettre sa restructuration éventuelle.
Monsieur le Maire, l'avenir de ce bâtiment est préoccupant, il faut intervenir ! Officialiser le nom du parc de Bercy c'est bien, mais l'urgence c'est de donner vie à ce quartier.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Monsieur BLET. Je donne la parole à Anne-Marie COUDERC pour vous répondre.
Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Je viens d'apprendre qu'en fait M. BLET dit que la dénomination proposée lui paraît bonne. J'en prends acte et je lui recommande fortement d'aller se promener dans ce parc de Bercy, qui est de grande qualité.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Madame COUDERC.
Je vais donc mettre aux voix, à main levée, le projet de délibération DAUC 141.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, M. REVEAU s'étant abstenu. (1997, DAUC 141).
Merci, mes chers collègues.