Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

74- QOC 97-253 Question de M. Jean-Yves AUTEXIER et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Préfet de police à propos de la mise en place d'un îlotage dans le quartier Saint-Blaise (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1997



Libellé de la question :
" Lors de la séance du Conseil de Paris, en date du 25 mars 1997, M. le Préfet de police avait indiqué qu'il envisageait la mise en place d'un îlotage dès la fin de l'après-midi et en soirée, notamment dans le quartier " Saint-Blaise " (20e).
M. Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Préfet de police si ces dispositions, vivement souhaitées par la population, peuvent être mises en oeuvre rapidement. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" L'ensemble immobilier que constitue la Z.A.C. " Saint-Blaise - square des Cardeurs " fait partie des secteurs sensibles de la Capitale où des effort particulièrement soutenus sont consentis par les services de police pour prévenir la délinquance et l'insécurité.
Les difficultés rencontrées dans ce secteur m'ont conduit à y expérimenter dès le 25 mars 1996 une nouvelle organisation de l'îlotage basée sur un redécoupage géographique des îlots et un remodelage des horaires de travail, permettant une présence accrue des fonctionnaires de police sur la voie publique, notamment en fin d'après-midi et en soirée.
C'est ainsi que les îlotiers du quartier Saint-Blaise sont désormais répartis en trois groupes, de la façon suivante :
- un groupe en matinée, de 7 heures 30 à 15 heures 30 ;
- deux groupes en après-midi et en soirée, de 15 heures à 23 heures.
L'îlotage, qui constitue une composante essentielle de la police de proximité, est désormais pratiqué à pied. Il ne se limite pas à un quadrillage du terrain mais vise à faciliter l'insertion des policiers dans le quartier et à améliorer la qualité de leurs contacts avec les riverains.
L'activité menée par les îlotiers de janvier à avril 1997 sur l'ensemble du 20e arrondissement a ainsi permis de mettre 87 personnes à disposition de la Police judiciaire, pour différents motifs.
Ce nouveau dispositif est par ailleurs renforcé par des opérations de sécurisation auxquelles contribuent les effectifs des compagnies d'intervention de la Préfecture de police.
Au cours des cinq premiers mois de cette année, 16 opérations de sécurisation ont été menées dans le quartier Saint-Blaise, qui ont permis de contrôler 284 personnes et 116 véhicules, et de mettre 15 individus à la disposition de la Police judiciaire.
Enfin, je rappellerai que l'action conduite par la Préfecture de police sur ce site intègre également un volet d'encadrement social et d'animation sportive pendant les vacances.
Au cours des récentes vacances de printemps, deux gardiens de la paix, assistés d'îlotiers, ont encadré une cinquantaine d'enfants et d'adolescents sur le terrain d'éducation physique Saint-Blaise.
Ces actions seront reconduites pendant les vacances d'été, en complément des activités sportives organisées sur le stade Maryse-Hilsz. Les jeunes se verront également proposer bien d'autres activités, telles que du V.T.T. dans le bois de Vincennes, de la natation ou des cours d'initiation à l'électronique.
Je souhaite que toutes les actions, tant préventives que répressives, menées sur ce site sensible contribuent à désamorcer la tension qui s'y est manifestée à plusieurs reprises et puissent répondre au légitime souci de sécurité exprimé par la population et les élus.
Je puis vous assurer que la Préfecture de police mobilisera tous ses moyens pour agir dans ce sens. "